dimanche 23 janvier 2011

Lange & Söhne: Saxonia Thin

Au cours du SIHH 2011, Lange a dévoilé une toute nouvelle collection Saxonia qui constitue la porte d'entrée dans l'univers de la manufacture saxonne. Cette collection est dorénavant composée d'une Saxonia à remontage manuel qui diffère peu du modèle précédent, d'une Saxonia automatique, d'une Saxonia Dual Time et de cette Saxonia Thin.

J'ai souhaité en effet parler de ce modèle en premier pour plusieurs raisons. La première raison est qu'il s'inscrit dans une tendance observée au cours du SIHH: le grand retour de la montre fine et élégante. La deuxième est que le cadran atteint un niveau de dépouillement rarement sur une Lange (aucune indication des minutes, pas de trotteuse). La troisième est que la montre est équipée d'un tout nouveau calibre à remontage manuel.

Ce SIHH 2011 fut un peu paradoxal pour Lange: le nombre de nouveautés fut sensiblement inférieur à celui du SIHH précédent alors que concrètement, 5 nouveaux calibres, tous utilisant le spiral maison, furent dévoilés.

Le calibre L093.1 est donc lui aussi pourvu de ce spiral: l'intérêt de ce mouvement d'une fréquence de 3 hz est sa réserve de marche de 3 jours qui permet de laisser la montre le week-end et de la récupérer le lundi sans avoir besoin de la remettre à l'heure. Son épaisseur contenue (2,9mm) a donné la possibilité à Lange de le loger dans un boîtier de 5,9mm de hauteur.

Nous pouvions craindre le syndrome de l'oeuf sur le plat qui caractérise les montres à la fois fines et au diamètre imposant. Malgré son diamètre de 40mm, nous ne ressentons pas cet effet avec la Saxonia Thin. Tout d'abord, la lunette, malgré son amincissement par rapport aux modèles Saxonia précédents et le rehaut contiennent quelque peu l'ouverture du cadran. Ensuite, les cornes ont été travaillées pour mieux épouser le poignet et adoucir le dessin du boîtier. Enfin, les index ne manquent pas d'originalité, ressemblant à des points d'exclamation: ils donnent le côté original à la montre et se passent sans difficulté de l'absence de graduation des minutes.

Une autre particularité de cette Saxonia Thin est d'avoir été présentée en or rose uniquement. Les deux aiguilles sont en harmonie avec le boîtier et dessinent le temps d'une très belle façon sur le cadran en argent.

Certains pourront reprocher à cette montre d'avoir un cadran peu animé du fait de l'absence de la trotteuse: je le trouve particulièrement élégant et son côté épuré lui confère une certaine intemporalité.

Je fus donc très séduit par cette Saxonia Thin qui symbolise un virage esthétique pour Lange. Certes, ce n'est pas une révolution mais les petits détails ici et là (la finesse de la lunette, la forme des cornes) cassent légèrement le côté germanique de la marque sans en perdre ses principaux atouts à savoir une qualité de l'exécution sans faille et un mouvement qui se révèle à l'usage extrêmement agréable grâce à la douceur de son remontage.

1 commentaire:

JeromePineau a dit…

Elle sera combien F-X?
Merci
J.