Quelques photos de la F.P. Journe Elegante prises à Dublin

Un récent déplacement à Dublin m'a donné l'occasion de prendre ces quelques photos de l'Elegante au poignet. J'apprécie en effet particulièrement de voyager avec. Je la trouve pratique et sans réelle contrainte. Avec son boîtier en titane et son bracelet en caoutchouc, elle est légère et confortable. Sa forme "tortue plate" lui donne de l'originalité et un certain style. La luminescence complète du cadran est également appréciable dans l'obscurité et son mouvement électro-mécanique est décoré avec des standards appropriés à ceux de la marque ce qui lui donne du charme supplémentaire. Son étanchéité est correcte (30 mètres) et la couronne vissée apporte une sécurité complémentaire.


Certes je comprends tout à fait qu'une telle montre ne puisse pas générer le même attrait qu'une montre mécanique et notamment qu'un Chronomètre Souverain. Mais je la considère comme une pièce séduisante et singulière dans le paysage horloger actuel. Elle est un très rare exemple d'un modèle dont la déclinaison masculine (L'Elegante 48mm) découle de sa version féminine. De plus, elle n'est pas animée par un simple calibre à quartz mais bien par un mouvement qui a été spécifiquement développé pour elle, intégrant un mode d'économie de fonctionnement de la pile.

Devant la sculpture d'Oscar Wilde:


Compte tenu de la présence de ce mode, la montre se met en veille après 30 minutes sans utilisation. Les aiguilles s'arrêtent et le mouvement continue évidemment à décompter le temps. Lorsque la montre est reprise, le petit détecteur de mouvement situé côté cadran (comme une sorte de toute petite masse oscillante) perçoit que le propriétaire la reprend en main et les aiguilles entament alors leur ballet pour se positionner à la bonne heure par le plus court chemin. Cette petite animation matinale fait également partie du plaisir apportée par l'Elegante.

J'apprécie beaucoup le bracelet caoutchouc notamment lorsqu'une belle bourrasque de pluie irlandaise  me tombe dessus:


J'avais discuté il y a quelques années avec François-Paul Journe à Genève avant le lancement de la première collection Elegante, à l'époque à l'attention de la clientèle féminine. Il m'avait présenté avec fierté sa démarche ainsi que les postes de travail spécifiques nécessaires à l'assemblage de cette montre. En tout cas, ce que j'ai toujours apprécié avec l'Elegante, c'est qu'elle a incarné à la base la vision personnelle d'un horloger créateur de ce que devait être une montre féminine idéale. Les femmes changeant régulièrement de montre, il souhaitait que l'Elegante puisse toujours être à l'heure, portée ou non. Le mouvement à quartz s'imposait alors tout comme le système d'économie de la pile afin de réduire au maximum la fréquence des révisions. Compte tenu de son attrait et de ses caractéristiques, l'Elegante a par la suite séduit la clientèle masculine et notamment les collectionneurs de la marque qui voulaient acquérir une montre simple, pratique et plus polyvalente.


Je suis en tout cas très heureux de l'avoir dans ma collection. Je ne la considère pas comme une montre de base mais comme une montre de complément, singulière et attachante que je trouve parfaite à porter lors de mes voyages.

No worries! Un parfait résumé pour cette jolie montre facile à porter et très pratique:

Commentaires

Anonyme a dit…
Il y a beau la signature Journe sur cette tocante, je le trouve résolument moche.
Le boitier n'est pas très beau, les proportions sont désagréables et le cadran rond n'arrange rien.
Quant au mouvement quartz. Casio fait mieux.