Quelques mots sur une rare montre Gérald Genta en écaille de tortue

Je sais bien que cette montre ne va pas susciter la même fascination qu'une Royal Oak ou qu'une Nautilus mais je souhaitais vous la présenter car elle témoigne à sa manière du style de Gérald Genta et de sa capacité à utiliser des matériaux inhabituels. On se souvient du bronze avec la Gefica, la montre que je vous présente utilise un matériau très rare (et évidemment contrôlé): l'écaille de tortue.

Il s'agit d'une montre féminine d'un petit diamètre de 27mm et animée par un mouvement à quartz. L'intérêt n'est donc pas mécanique mais se trouve dans l'habillage de la montre. Le travail du boîtier à la forme typique du designer est à souligner, combinant joliment or jaune et écaille. 

Le cadran en écaille est superbe tout comme l'intégration à midi d'un secteur dédié à l'affichage des phases de lune. Cette façon de présenter  l'affichage dans une zone bleue a été depuis reprise par  Lange & Söhne notamment dans sa seconde édition de la 1815 Phases de Lune en or miel. 

L'écaille de tortue est un matériau qui crée de superbes reflets à la lumière et qui dans certains cas offre des effets de transparence. Je rappelle que plus la couleur est claire, plus l'écaille est rare. C'est ainsi que les lunettes en écaille "blonde" sont les plus chères. 

Je tiens à remercier Daniel Bernard, artisan écailliste qui a réalisé ma paire de lunettes, de m'avoir présenté cette montre.

La combinaison or et écaille est magnifique:


Une paire de lunettes créée par Daniel Bernard et la montre Gérald Genta: un duo d'excellence en écaille!

Commentaires

Anonyme a dit…
C'est une excellente chose que cette horreur soit rare. Dans le cas contraire, il faudrait nous confiner pour éviter de se retrouver avec au poignet.