Les lunettes magiques de Marie Boutteçon

Il existe un paradoxe dans le petit monde horloger. Plus les marques veulent s'intéresser à la clientèle féminine, plus elles se contentent d'adapter un modèle masculin en changeant la taille, la couleur et en y mettant un peu de nacre... Mon propos est volontairement excessif mais je suis toujours surpris par la quantité de montres féminines qui manquent singulièrement d'émotion et de fun. Certes, les femmes ayant tendance à porter de plus en plus fréquemment des montres masculines, les marques se concentrent alors en priorité sur le développement de montres que l'on qualifiera de mixtes. Cependant, il existe encore et toujours une demande forte pour de véritables montres féminines mais encore faut-il savoir séduire cette clientèle exigeante. En tout cas, que ce soit avec les hommes ou avec les femmes, la situation est la même. Les client(e)s d'aujourd'hui sont à la recherche de montres inspirées, créatives et proposées à des prix raisonnables. Le monde est compliqué, rempli de mauvaises nouvelles alors autant s'amuser et prendre du plaisir avec les accessoires qui ne possèdent pas de véritable fonction utilitaire. L'heure se lit partout et la fonction d'instrument de mesure de la montre n'est plus aussi fondamentale.


C'est cette dimension ludique qui m'a beaucoup plu avec la collection proposée par Marie Boutteçon, designer de talent et qui a déjà collaboré avec de nombreuses marques dont Parmigiani Fleurier. Cette collection est singulière car il ne s'agit pas à proprement parler d'une collection de montres mais d'une collection de lunettes qui s'adaptent à un modèle unique de montre. Cette dernière répond en tout cas selon moi aux exigences du marché actuel: la montre de base est proposée à un tarif raisonnable (1.400 francs suisses), elle est simple et astucieuse, elle est esthétiquement engagée et elle s'adapte en quelques secondes aux souhaits de sa propriétaire. Elle coche ainsi toutes les cases qui à mes yeux constituent les facteurs de succès dans le contexte d'une offre globale qui a besoin de retrouver une nouvelle dynamique. La recette ? Elle est finalement simple. Marie Boutteçon offre bien plus qu'une simple montre. Elle offre un concept, sa vision, le résultat de sa démarche personnelle de créatrice. C'est à cela d'ailleurs que je reconnais une montre qui émane d'un/d'une artiste de celle qui a subi plusieurs réunions de comités produits qui finissent toujours par raboter les meilleures idées.


Le concept séduit par son efficacité et sa simplicité: en quelques secondes, la lunette est retirée et remplacée par une autre. La montre est ainsi totalement transformée en la plongeant dans une atmosphère radicalement différente. La montre de base est volontairement simple, avec un boîtier en acier d'un diamètre de 28mm et deux aiguilles qui parcourent un cadran laqué blanc. Les petites aiguilles "feuille" ont été dessinées avec soin et s'adaptent parfaitement au contexte de chaque lunette. Le diamètre peut sembler petit mais avec l'adjonction de la lunette, la taille perçue devient significativement plus importante. Mais tout le talent de Marie Boutteçon s'exprime dans le design des lunettes. Chaque lunette a sa propre identité et possède un impact visuel fort. La lunette Be Mine est la plus sage et elle est toujours fournie avec la montre. La lunette Swinging Bubbles met en scène de jolies bulles tandis qu'un serpent s'enroule autour du cadran grâce à la lunette In Dreams. Des fleurs se mettent à pousser sur la lunette Myosotis Crush et la montre devient légère et aérienne, transportée par les nuages de la lunette Riding The Clouds. En fonction des matériaux utilisés et de leur complexité, le prix de chaque lunette additionnelle varie entre 300 et 1.200 francs suisses.

Le petit outil permet de mettre la montre à l'heure en appuyant sur le poussoir central. Vous noterez que le bracelet aussi comporte un système de changement rapide:


Le système de changement de lunette permet de facilement la verrouiller et déverrouiller. Compte tenu de la rotation qui est faite par la lunette lors de ces manipulations, la montre ne pouvait pas avoir de tige de couronne. C'est la raison pour laquelle elle est fournie avec un petit outil, délicatement dessiné, qui permet de régler les heures et les minutes en appuyant sur un poussoir intégré situé à l'arrière du boîtier. L'opération est plus délicate mais comme la montre est animée par un mouvement à quartz Ronda, il n'est pas nécessaire de la mener fréquemment.

La montre de base et les 5 lunettes:


J'ai donc beaucoup aimé à la fois le concept et la réalisation. Marie Boutteçon et le cofondateur de la marque Etienne Ruffieux nous démontrent à travers cette collection ce que doivent être les montres d'aujourd'hui: des objets amusants et créatifs mais qui conservent une dimension raisonnable que ce soit dans leurs styles et dans leurs prix. En tout cas, la qualité perçue est au rendez-vous puisque l'exécution des lunettes est irréprochable et le système de changement inspire confiance. Marie Boutteçon trouve ainsi à travers sa propre marque un terrain d'expression comportant moins de contraintes qu'au sein d'une grande marque. Et d'une certaine façon, je trouve cela dommage. Car dans un contexte commercial extrêmement difficile pour l'industrie, les marques doivent trouver des moyens de se distinguer. Et la facilité et le consensuel ne sont pas forcément les meilleurs recettes. Je pense au contraire que plus que jamais la créativité et la présentation de produits engagés et comportant un parti-pris esthétique sont indispensables pour séduire une clientèle qui veut s'amuser. Sinon à quoi bon acheter une montre si elle ne nous apporte pas un peu de plaisir?

Commentaires

Anonyme a dit…
C'est original. Pas grandement novateur.
Ça semble mal fini en revanche.
Bref, une étoile filante. Next.