Un ouvrage passionnant: F.P.Journe - Invenit et Fecit par Jean-Pierre Grosz

En tant que serrurier, Jean-Pierre Grosz a peut-être une capacité particulière à ouvrir les portes qui dévoilent les facettes cachées de ses amis. Et puis, les artistes, il connaît. Ne fut-il pas pendant de longues années le manager de Ray Charles? Il était donc la personne idoine pour écrire cette biographie de François-Paul Journe. Car c'est de ça dont il s'agit: l'ouvrage qui vient d'être édité et qui est disponible au sein des différentes boutiques F.P. Journe dans le monde (au prix de 210 euros) est bel et bien une biographie et pas une sorte de catalogue des créations de l'horloger français.

C'était bien entendu le prisme qu'il fallait employer. En effet, comment expliquer la réussite et la production de François-Paul Journe sans évoquer toutes les difficultés qu'il a pu rencontrer et les diverses sorties de route dont certaines auraient pu être définitives? François-Paul Journe, c'est d'abord un immense talent pour la mécanique. Et ce talent s'est heurté à une sorte d'inadéquation avec le système éducatif. On semble connaître les grandes lignes de son histoire, les années au sein de l'atelier de son oncle, la montre souscription et les premiers pas de la marque F.P. Journe. Mais tout l'intérêt de l'ouvrage de Jean-Pierre Grosz est d'aller bien au-delà et de rappeler le rôle fondamental que plusieurs personnes ont joué et qui permit de remettre François-Paul Journe non seulement sur le droit chemin mais sur la route du succès.


La lecture du livre est à ce titre passionnante car l'écriture de Jean-Pierre Grosz est bien à l'image de la personnalité de François-Paul Journe: elle est rythmée, simple et sans fioriture. Les premiers chapitres développent tout l'environnement qui a forgé François-Paul Journe et qui explique  encore et toujours les décisions qu'il prend. Ils mettent en lumière le rôle de Jacqueline, la mère de François-Paul, qui a soutenu de façon indéfectible son fils, essayant constamment de trouver des solutions ainsi que celui de son père Philippe. Ils décrivent les moments de tension avec son oncle Michel mais  aussi l'immense fierté de ce dernier lorsque François-Paul décrocha son diplôme. 

Je considère le chapitre dédié à la première montre comme étant le plus important. Jean-Pierre Grosz décrit clairement et précisément la genèse de la montre à double barillet avec échappement à détente ressort qui fut entièrement fabriquée à la main pendant plus de 5 ans. Cette montre, qui est depuis rentrée dans la légende, pose les fondations de ce que sera par la suite la collection F.P. Journe. Elle symbolise le passage entre l'apprentissage et la création.

Le livre comporte de nombreuses illustrations:


Les chapitres suivants sont dédiés à l'ascension de François-Paul Journe, d'abord en tant qu'horloger, par la suite en tant que figure de proue d'une marque. On l'oublie très souvent mais François-Paul Journe fait partie des très rares horlogers à avoir bâti une marque qui porte son nom et qui compte dans le segment de la haute horlogerie. L'ouvrage décrit parfaitement ces différentes étapes et nous permet de redécouvrir toutes les créations qui ont jalonné la carrière de François-Paul Journe, y compris le célèbre Tourbillon Souscription.

Le Tourbillon Souverain 11/91:


Richement illustré, l'ouvrage fait la part belle aux plans et dessins qui soutiennent efficacement le propos tout au long des 360 pages qui le composent. Il faut rendre hommage à Jean-Pierre Grosz: malgré la nécessaire compréhension de l'ambition technique de François-Paul Journe qui explique sa démarche, à aucun moment le livre ne tombe dans une sorte de jargon incompréhensible. Le texte reste intelligible et simple comme je l'ai déjà dit et c'est ce qui le rend très agréable à lire.

Jean-Pierre Grosz devant François-Paul Journe lors du cocktail qui célébra les dix ans de la boutique de Paris:



Alors que l'on soit admirateur du travail de François-Paul Journe ou tout simplement amateur de la belle horlogerie indépendante, je recommande l'acquisition de cette biographie qui tombe à point nommé en cette fin d'année. Elle permet de découvrir en détails la trajectoire, loin d'être linéaire, d'un des horlogers les plus doués de sa génération sans nullement occulter les difficultés qu'il a pu rencontrer.

Commentaires

Zébulon a dit…
"Alors que l'on soit admirateur du travail de François-Paul Journe ou tout simplement amateur de la belle horlogerie indépendante". Il faut car ce n'est pas l'homme qui laisse un souvenir impérissable...Il a un melon...
Daniel Remy a dit…
j'ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois et je l'ai trouvé très agréable, facile d'accès et surtout pas prétentieux
Anonyme a dit…
Visiblement mon Cher Daniel, c’est qu’il avait pris ses cachets pépère !