Les montres qu'il ne fallait pas rater lors du SalonQP 2018

La dernière édition du SalonQP vient de se dérouler, dans son lieu habituel, au sein de la Saatchi Gallery à Londres. Cette édition marquait un tournant pour l'événement: nouveau propriétaire (Telegraph Media Group ayant vendu ses parts à Hearst UK), nouvelles dates (le salon a été repoussé de 3 semaines), contexte général plutôt défavorable (les marques se posant des questions sur la pertinence de leur participation à ce type de manifestation), la véritable question était de savoir si le SalonQP allait retrouver un nouveau souffle.

En fait, je m'attendais au pire en me rendant à Londres compte tenu d'un plateau qui semblait très difficile à constituer. Et finalement, je n'ai pas regretté ma visite. Certes, le salon n'a plus son impact ni son lustre d'antan: je me souviens qu'il occupait il y a quelques années les 3 étages de la Saatchi Gallery. En 2018, le rez-de-chaussée n'est même pas totalement utilisé. Mais cette édition a tout de même révélé quelques bonnes surprises.

Tout d'abord, la qualité du plateau s'est considérablement améliorée lors des derniers jours qui ont précédé l'événement. De belles marques indépendantes étaient présentes et j'ai même noté le retour de quelques gros acteurs comme JLC ou Panerai. Ensuite, le public a répondu présent le vendredi et le samedi. Les exposants avec lesquels j'ai discuté ont même exprimé leur satisfaction compte tenu de la qualité des contacts. Enfin, les conférences ont également attiré du public grâce à des thèmes intéressants et des intervenants bien choisis.

Evidemment, j'ai regretté l'absence de certains habitués du SalonQP mais l'essentiel était préservé: le plateau était représentatif de la diversité de l'offre horlogère comme ma sélection ci-après le prouve. Je vous propose donc de la découvrir, sans ordre particulier.

La Bovet Grand Recital était la star de l'événement, toute auréolée de son prix de l'Aiguille d'Or remporté lors du dernier GPHG:


Rexhep Rexhepi (Akrivia) était de nouveau présent avec à la fois le Chronomètre Contemporain, lui-aussi primé lors du dernier GPHG et l'AK-06 qui est une montre que j'aime beaucoup:



Autre habitué, Kari Voutilainen s'est rendu à Londres avec des nouvelles déclinaisons de cadran et notamment une couleur saumon que j'ai beaucoup appréciée. Le cadran ivoire est également séduisant grâce à sa subtilité.



Czapek présentait au public sa dernière nouveauté, le chronographe Faubourg de Cracovie équipé d'un mouvement intégré Vaucher. Le SalonQP fut aussi l'occasion de montrer  la Quai des Bergues HRH dont le premier exemplaire dédié au Duke of Edinburgh's Award  fut vendu aux Enchères dans un but caritatif il y a quelques jours.



Urban Jurgensen faisait partie des exposants majeurs du SalonQP. Une de mes montres préférées de la collection demeure le Quantième Perpétuel Reference 1741.


Claude Meylan est une marque en plein mouvement et qui fait preuve dorénavant de plus d'ambition. Elle se focalise essentiellement sur les montres squelettées mais avec une approche plus contemporaine comme le prouvent la Tortue Carbon et la Lac Skull:



Vacheron Constantin avait dédié son stand du SalonQP à sa dernière collection, la FiftySix ce qui me donna l'occasion de découvrir la version Tourbillon. Cette dernière est selon moi la plus réussie de la collection.


Vertex est une marque anglaise qui renaît de ses cendres depuis 2016 sous l'impulsion de Don Cochrane. Elle présente des montres d'inspiration militaire à trois aiguilles (M100) ou chronographe monopoussoir (MP45):



Les négociations autour du Brexit semblent inspirer Graham qui trouve ainsi l'occasion de décliner de façon originale son Chronofighter Vintage:



Moser fait aussi partie des piliers de SalonQP par le biais du stand William&Son. Deux nouveautés étaient présentées aux visiteurs. La Venturer Concept Blue Lagoon s'inscrit dans la lignée des précédents modèles Concept. Mais mon coup de coeur fut la Pioneer Tourbillon, une montre superbe.



Jaeger-Lecoultre donnait un aperçu très complet sur son catalogue et pas uniquement sur la collection Polaris. Ainsi je pus découvrir l'étonnante Master Ultra Thin Minute Repeater Flying Tourbillon:


Le stand de l'AHCI regroupait plusieurs horlogers de l'Académie. C'est toujours un enchantement de profiter des montres automates d'Andersen Genève:


Cyril Brivet-Naudot est officiellement candidat pour devenir membre de l'Académie et c'est une excellente nouvelle!


Konstantin Chaykin a une nouvelle fois séduit les visiteurs du SalonQP grâce à sa créativité. J'ai beaucoup apprécié de revoir la Lunokhod qui est une des montres indépendantes les plus étranges et fascinantes. Quant à la Clown, elle suscite toujours le même engouement:



Le public put aussi découvrir le travail de finition remarquable de la 1740 Half Hunter de David Candaux:


Bulgari était présent en force avec un beau stand. Cela me donna l'occasion de découvrir l'Octo Finissimo Automatic Harrods, une série limitée de 10 exemplaires arborant un très beau cadran vert anglais.


Reservoir poursuit son expansion y compris à l'international. La présence au SalonQP était dans ce contexte logique surtout avec la dernière collection du catalogue qui s'appelle Longbridge. J'ai aussi beaucoup aimé les couleurs définitives de la Supercharged Classic Red Zone:



Emile Chouriet était de retour. Une des montres que je préfère dans le catalogue de la marque est l'Héritier à Guichet.


La Raider Harpoon de Favre-Leuba est assurément la montre emblématique de la collection avec son affichage original de l'heure. Les heures sont indiquées grâce à l'anneau périphérique.


La Reference 1 est la première montre de Birchall & Taylor, deux jeunes horlogers de Toronto. La montre est animée par un calibre Vaucher à micro-rotor.


La Petite Seconde Retrograde Tourbillon est ma montre préférée de Schwarz-Etienne qui exposait une fois de plus au sein du SalonQP:


Singer Reimagined ne faisait partie des exposants officiels mais Marco Borraccino était présent en tant qu'intervenant lors d'une conférence. Je pus ainsi voir la Singer Track 1 Geneva Edition et son superbe mouvement.


Bravur est une jeune marque suédoise qui propose des montres 3 aiguilles ou GMT. Elles se distinguent par leur design très épuré. Elles sont animées par des mouvements Sellita.



Autre pilier du SalonQP: MB&F! Cette année, les visiteurs purent découvrir l'effet de surprise procuré par la HM9, ses deux balanciers et la forme unique du boîtier.


Une très jolie surprise avec HYT puisque la H0 créée avec l'Arab Watch Club était visible. Je pus aussi apprécier différentes déclinaisons de la Skull.



Le 1858 Monopusher Chronograph est une des plus belles montres Montblanc actuelles. Son diamètre de 40mm lui convient parfaitement.


Enfin, l'Atelier de Chronométrie ne manque plus une seule édition du SalonQP! Cette année, la marque de Barcelone présentait l'AdC88, une superbe montre classique à cadran à secteur disponible en deux couleurs.



Je reviendrai plus en détails sur certaines de ces montres lors des prochaines semaines.

Merci à l'équipe de l'organisation du SalonQP ainsi qu'à tous les exposants pour la qualité de l'accueil.

Commentaires

Zébulon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Zébulon a dit…
Il y a tellement à dire...Beaucoup de marques tournent en rond...
Puisque vous reviendrez sur certaines montres, je reviendrais également en détail dessus, avec ma plume aiguisée comme un scalpel...