H.Moser & Cie: Heritage Bucherer Blue Editions

Le partenariat entre Bucherer et les marques horlogères qui sont vendues dans ses boutiques se développe et des modèles sont présentés de façon très régulière au sein de la collection Blue Editions du détaillant. Moser fait partie des marques qui ont déjà contribué à cette collection et renouvelle l'exercice en cette fin d'année avec deux nouvelles pièces: l'Endeavour Diamonds Bucherer Blue Editions et l'Heritage Bucherer Blue Editions. Je souhaite revenir plus en détails sur cette dernière car elle marque une étape importante pour Moser en proposant une approche esthétique différente.

Au premier coup d'oeil, il semble difficile d'associer cette montre à la collection Blue Editions puisque côté cadran, elle ne possède aucun élément bleu. C'est côté mouvement que le lien peut être fait. La singularité de l'Heritage Bucherer Blue Editions réside dans le fait que c'est la première fois que Moser, dans sa période actuelle, adopte les codes d'une montre d' "aviateur". Il ne s'agit ni d'une réédition ni d'un clone d'un modèle du passé. En revanche, elle puise son inspiration dans des montres fabriquées au début du siècle dernier et qui sont visibles au sein du Musée de la marque. 


Je retrouve ainsi les codes traditionnels du genre: des chiffres luminescents utilisant une police de caractère rétro, des aiguilles elles aussi luminescentes, un boîtier en acier avec un diamètre respectable de 42mm, une couronne oignon (aplatie) et des anses fil relativement fines. La touche Moser se retrouve dans la finition du cadran qui propose un très beau fond fumé gris.

La finition du cadran et des aiguilles est irréprochable. Les chiffres sont apposés de façon nette et soignée, les aiguilles sont très réussies et le style fumé fait mouche une fois de plus. L'inscription de la marque accentue le côté rétro de la pièce et le chemin de fer périphérique remplit efficacement le cadran.

Le boîtier est également original dans le contexte Moser du fait de la forme des anses et de la couronne. J'ai particulièrement apprécié cette dernière. Elle apporte du caractère, elle est cohérente avec le style mais elle n'apparaît pas comme imposante.


A vrai dire, le point fort de la montre réside dans le contraste entre l'approche suranné du cadran et le design résolument actuel du mouvement. Le mouvement qui équipe l'Heritage Bucherer Blue Editions  est le calibre automatique HMC-200 qui possède une fréquence de 3hz et une réserve de marche respectable de 72 heures. Son architecture moderne est mise en valeur par les finitions bleues de 3 éléments mobiles et justifiant son appartenance à la collection de Bucherer: le balancier, le pont traversant du balancier et la masse oscillante arborent ainsi cette couleur. Son propre diamètre de 32mm lui permet de remplir correctement le boîtier ce qui est agréable à observer. La finition est très propre. A titre personnel, je ne suis pas fan de la masse oscillante bleue mais elle a au moins le mérite de bien se distinguer.

La montre est vendue avec un bracelet cuir de kudu qui se marie bien avec le cadran. A noter la doublure bleue du bracelet.


J'ai trouvé cette montre réussie. Elle permet de dévoiler une nouvelle facette de Moser, elle s'inscrit dans la collection Blue Editions sans tomber dans la facilité (un cadran bleu sur un modèle existant) et les performances du mouvement sont excellentes. Même si sa démarche esthétique est inhabituelle pour Moser, elle n'en demeure pas moins classique. Elle me fait penser à la Zenith Pilot Type 20 ou à la Patek 5522A. En fait, sous certains aspects, elle m'évoque même un croisement entre ces deux montres, les aiguilles de l'une se retrouvant sur le cadran de l'autre. Dans ce contexte, j'aurais peut-être aimé que Moser soit un peu plus audacieux pour se distinguer visuellement parlant de ses confrères. Mais heureusement, la montre comporte suffisamment d'atouts pour séduire telle qu'elle est présentée. Moser est une marque à la qualité homogène et cela se ressent avec cette pièce.


La Moser Heritage Bucherer Blue Editions est disponible dans les boutiques Bucherer et notamment celle de Paris au prix de 11.350 euros TTC ce qui la positionne parmi les Moser les plus abordables.

Les plus:
+ un nouvelle approche esthétique pour Moser
+ la finition du cadran
+ le contraste entre les deux côtés de la montre
+ les performances du mouvement HMC-200

Les moins:
- une petite touche d'originalité sur le cadran aurait été la bienvenue
- je ne suis pas fan du point de vue esthétique de la masse oscillante bleue

Commentaires

Zébulon a dit…
Un immense bravo à Mr Meylan et son immense manque d'inspiration qui dure malheureusement depuis trop longtemps. Non content de nous décliner toutes les couleurs de l'arc en ciel avec ses pièces dites "Concept" voilà que H.Moser nous pond une montre navrante. Je n'évoque pas ici le nombre de pièces uniques qui sortent de la manufacture...dont certaines hasardeuses (boitier DLC avec cadran jaune...).
C'est quoi cet enfant non reconnu, produit de l'union d'une Bell&Ross WW1 et d'une Patek 5522A. Oui, H.Moser s'inspire de montres déjà moches, le mélange est carrément flippant et reflète une cruel manque d'inspiration.
C'est déjà une marque compliquée...ce n'est pas en sortant un tel laideron que ça va redorer le blason.
Fantomas a dit…
On dirait surtout une copie d'une Zenith Pilot...
C'est pas moche mais le segment est assez bouché.
Et les cadrans fumés, tu as Akrone qui en sort pour 1/100 du prix d'une Moser...