En marge du SalonQP 2018

La tenue du SalonQP permet toujours de rencontrer des horlogers ou des marques qui profitent de l'événement pour montrer leurs dernières créations aux personnes qui se rendent à Londres. J'ai ainsi pu mettre à profit mon séjour londonien pour découvrir d'autres montres qui n'émanaient pas d'exposants officiels du Salon.

La visite de la boutique Charles Frodsham, située à Bury Street, était incontournable. Le Double Impulse Chronometer Wristwatch est en effet un des projets les plus ambitieux et une nouvelle démonstration du renouveau de l'horlogerie anglaise.



La présence des frères Grönefeld lors du cocktail d'inauguration du SalonQP m'a permis de découvrir enfin la 1941 Principia, leur première montre automatique. Derrière des cadrans d'apparence classique, se cache un très beau mouvement, digne de celui de la 1941 Remontoire.  


A noter que plusieurs couleurs de cadran sont disponibles:


Urwerk organisa un déjeuner pendant le SalonQP. Martin Frei eut l'excellente idée de venir avec la CC-1 Cobra qui préfigure la toute dernière nouveauté de la marque, l'UR-111C et son affichage linéaire des minutes:




German Polosin était présent sur le SalonQP au sein du stand de l'AHCI pour soutenir Konstantin Chaykin. Je lui ai demandé de me présenter sa Kopf Watch réalisée en bronze. Inutile de préciser que cette montre qui n'existe qu'en tant que prototype ne laisse pas indifférent:


Bell&Ross organisa un événement lors du week-end du SalonQP au sein de sa boutique de Burlington Arcade pour dévoiler les deux montres réalisées en partenariat avec Wei Koh (The Rake & Revolution) qui sont des déclinaisons de la Bellytanker:


Enfin, j'ai rencontré Juliana Arbelaez qui me présenta une spectaculaire version en or rose de la SUISSEMECANICA SM8 éditée dans le contexte d'une série limitée de 5 pièces:


Merci à tous pour le temps qu'ils m'ont consacré.

Commentaires

Zébulon a dit…
Je vais moi aussi y aller de mes avis. Qui vont être moins consensuels.
Charles Frodsham > La position de la couronne déséquilibre une montre très très classique. C'est la seule "touche d'originalité" d'ailleurs...mais c'est loupé. On parle du cadran ? Pourquoi ne pas avoir ajouté encore plus d'armoiries ? 10 c'était parfait...Bref une montre sans intérêt et qui ne se démarquera pas.

Grönefeld > Jolie A.Lange...ce sont pas foulés les frangins...

Urwerk > J'adore depuis le départ mais là ça commence à tourner en rond.

German Polosin > Vite une bassine...

Bell&Ross > Euh...je ne supporte pas les associations faites en ce moment avec Rake, Hodinkee etc...Sans parler de la sur exposition de ces types (Wei Koh et toute la clique) en manque de reconnaissance.

SUISSEMECANICA SM8 > C'est de la daube. Pas utile de s'entendre.