F.P. Journe: Centigraphe Sport et Octa Sport 2018

F.P. Journe vient de l'annoncer: deux nouveaux modèles rejoignent la collection LineSport en cette fin d'année. Il s'agit des versions 2018 du Centigraphe Sport et de l'Octa Sport. Ces montres se distinguent par deux éléments majeurs:
  • par leurs tailles puisqu'elles sont disponibles dans un boîtier en titane grade 5 gris anthracite de 44mm de diamètre avec un bracelet en titane,
  • ensuite par leurs cadrans jaunes qui surprennent beaucoup au sein d'une marque comme F.P. Journe.
A la réflexion, cette surprise n'en est pas une. Tout d'abord, ce n'est pas la première fois que F.P. Journe propose des montres avec de tels diamètres. Le chronographe monopoussoir rattrapante n'a-t-il pas la même taille? Ensuite la marque ose de plus en plus fréquemment la couleur. Nous pensons notamment au Centigraphe Souverain rouge qui possédait d'ailleurs des aiguilles... jaunes!


Pour être franc, je préfère que F.P. Journe ose avec la collection LineSport plutôt qu'avec les autres collections du catalogue. Le contexte est plus approprié et j'ai envie de dire, quitte à avoir cette collection, autant explorer de nouvelles approches esthétiques. La bonne nouvelle est que ces montres sont très clivantes. L'accueil n'est pas mitigé ou plutôt il n'y a pas de demi-mesure: soit on adore, soit on déteste. Et généralement, c'est la meilleure recette pour connaître le succès. Le plus important, ce n'est pas d'obtenir l'adhésion ou le consensus. Vous savez, le fameux "c'est pas mal" qui en fait ne se traduit jamais par des ventes. François-Paul Journe connaît sa clientèle. Il sait facilement adapter sa production en fonction des demandes. Je sais d'ores et déjà qu'il ne se retrouvera pas avec des Centigraphe jaunes sur les bras.


Pour le reste, je retrouve tout ce qui fait la force de ces modèles malgré l'augmentation de la taille et notamment la légèreté et le confort au porter. Le bracelet, d'une grande souplesse, positionne parfaitement les montres. Dans le contexte "sport" et décontracté, avec une forte connotation automobile (amplifiée par la couleur), c'est le Centigraphe qui tire son épingle du jeu du fait de sa cohérence avec l'esprit de la collection. Je suis beaucoup moins convaincu par l'Octa Sport même si la marque se devait de présenter une montre automatique et plus simple.

Commentaires

Anonyme a dit…
Il fût un temps ou FP JOURNE avait dit ne jamais vouloir se lancer dans la montre sport. Il aurait dû s’y tenir. Cette pièce est horrible ! Une Flik Flak pout adulte. Qu’il se cantonne à faire ce qu’il sait faire. Que de mauvais goût réuni en une seule pièce.
Unknown a dit…
Pensez-vous, ce prétentieux de FPJ s'est comparé à feu Enzo Ferrari...
Cette montre, c'est Pikachu...Une horreur qui pourrait seulement plaire aux enfants.
Chanel va regretter son investissement...
Anonyme a dit…
En dehors d’une montre destinée aux cocus, je n’y vois pas d’intérêt....

Merci Monsieur Jpurne d’avoir pensé à l'ACR (association des cocus réunis)