MAT Watches: édition limitée GSPR

MAT Watches vient de dévoiler son tout dernier modèle, réservé aux membres du GSPR (Groupe de Sécurité de la Présidence de la République). Cette montre est très importante à plusieurs titres. Tout d'abord, elle permet de mesurer le chemin parcouru par la marque de Fabrice Pougez. En effet, MAT Watches effectue une sorte de retour aux sources car en 2006, soit juste une année après sa fondation, elle avait déjà proposé une montre à l'attention du GSPR. A l'époque, il s'agissait d'un chronographe à quartz étanche à 200 mètres et au boîtier de forme tonneau. La montre de 2018 fait preuve de façon incontestable d'un contenu horloger supérieur.


Ensuite, cette nouveauté utilise le boîtier de 42,5mm qui confirme la tendance vers un style plus raffiné, initiée avec la très belle Naval Aviator. Enfin, la montre du GSPR réaffirme la capacité de MAT Watches à produire des montres destinées à des femmes et à des hommes en action.

Une montre dédiée aux membres du GSPR n'est pas anodine car elle doit faire preuve de polyvalence. La mission première du GSPR, qui est une unité de la police et de la gendarmerie nationales, est d'assurer la protection du président de la République, de sa famille et d'un certain nombre de personnalités y compris lors de leurs déplacements. Dans ce contexte, les membres du GSPR doivent être proches des personnalités protégées tout en conservant une certaine discrétion. Leurs tenues vestimentaires leur permettent de se fondre parmi les accompagnants tout en respectant le statut et les usages liés à un environnement présidentiel. La montre doit donc être à leur image: à la fois robuste, à l'aise en toute situation mais également portable avec un costume ou une tenue habillée.


C'est la raison pour laquelle MAT Watches fut en mesure de gagner la préférence du GSPR dans son processus de sélection du fournisseur de la montre qui équiperait ses membres. MAT Watches cumulait plusieurs atouts: celui d'être une marque française qui assemble en France (ce qui n'est pas négligeable dans un tel environnement), celui d'être un spécialiste de la montre militaire grâce à ses nombreux partenariats et celui enfin d'être capable de proposer une approche se différenciant des réalisations passées.

Car au bout du compte, la montre GSPR de 2018 se distingue de toutes les pièces professionnelles qui furent réalisées précédemment par MAT Watches. Elle incarne un style plus élégant grâce au boîtier en acier d'un diamètre de 42,5mm que je considère comme une très belle évolution du boîtier traditionnel de la marque. Ce sentiment d'élégance ne vient pas uniquement de la taille plus petite. Il est surtout dû à des lignes plus fluides, à une lunette plus fine et à l'absence de protège-couronne qui allègent le rendu visuel. Pourtant, il parvient à conserver les traits de caractère de MAT Watches comme par exemple la forme des cornes, les pièces de bout et la lunette ronde posée sur une base tonneau. En revanche son épaisseur demeure toujours conséquente avec une hauteur de boîtier de 13,5mm: j'aurais aimé un peu plus de finesse à ce niveau même s'il perd 2mm par rapport au boîtier traditionnel.


La polyvalence de la montre se note dans les multiples détails pratiques: l'étanchéité de 100 mètres, la lunette tournante bi-directionnelle à la sensibilité parfaitement dosée, la trotteuse extrêmement lisible, les larges aiguilles et index luminescents, le guichet de date à trois heures... Cependant, la montre n'oublie pas les éléments plus subtils. J'aime beaucoup par exemple la façon dont le contexte particulier est rappelé avec de très discrets rappels bleu-blanc-rouge autour de l'index 55 et à la base de la pastille de l'emblème. La finition du cadran est excellente et sa couleur dominante noir soleillé est très agréable car offrant un rendu lumineux.

Mais pour moi l'aspect le plus séduisant est l'intégration efficace de l'emblème du GSPR sur le cadran. La tâche était délicate car cet emblème est à la fois imposant et détaillé. Il comporte les armoiries de l'Elysée, la rose des vents du SPHP ainsi que les étoiles du GIGN. Sa réalisation se devait d'être irréprochable. Et c'est sur ce point précis que je vois tous les progrès réalisés par MAT Watches: non seulement l'emblème est exécuté avec précision mais la pastille qui lui sert de support propose un rendu très spécial. Selon les conditions de lumière, elle contraste fortement avec le cadran ou elle se fond en lui. Cette façon d'apposer l'emblème m'a  plu car elle permet de profiter positivement de sa taille qui aurait pu être sinon, un inconvénient.

L'emblème est également gravé sur le fond plein du boîtier. Ainsi, le mouvement n'est pas visible ce qui est cohérent avec l'esprit de la montre. Le calibre est un ETA 2824 d'une fréquence de 4hz et d'une réserve de marche de 42 heures. Ce mouvement extrêmement répandu est fiable et possède une excellente efficacité au remontage. Il est donc un compagnon idéal de la MAT Watches GSPR.


J'ai beaucoup aimé cette montre, simple et efficace. Le sérieux de son exécution, la finition du cadran et le sentiment de robustesse qu'elle procure m'ont séduit et je comprends aisément pourquoi MAT Watches fut sélectionné par le GSPR. MAT Watches possède un véritable savoir-faire et il s'exprime de nouveau tout en se renouvelant. L'utilisation du boîtier de 42,5mm et l'intégration de l'emblème sont la preuve que la marque sait évoluer et progresser.

Les 150 exemplaires de la MAT Watches GSPR sont réservés aux membres du  Groupe. La montre est vendue au prix de 1.650 euros et sera livrée à partir du mois d'octobre dans un coffret siglé comportant trois bracelets interchangeables (deux cuirs et un bracelet à boucle déployante).

Les plus:
+ une nouvelle démonstration du savoir-faire de MAT Watches dans l'univers de la montre professionnelle
+ le boîtier plus raffiné
+ la finition du cadran et l'intégration de l'emblème
+ la polyvalence de la montre

Les moins:
- le boîtier demeure relativement épais

Commentaires

Anonyme a dit…
Très jolie montre ! On voit bien la belle progression de la marque depuis ses débuts. Bravo !
Zébulon a dit…
Déjà que que l'emballage de B&R est ridicule...que les pseudos associations "militaro groupe d'intervention" sont racoleuses...mais alors là, c'est le pompon...