Quelques montres Zenith issues du partenariat avec Bamford Watch Department

Nous avons vraiment de la chance d'avoir à Paris une boutique éphémère Zenith. Tout simplement parce que la feuille de route qui a été assignée à l'équipe Zenith France est d'organiser un maximum d'événements et de profiter de chaque jour passé autour de la Place Vendôme pour promouvoir la marque. C'est la raison pour laquelle les nouveautés et les prototypes ont tendance à arriver très vite et que les amateurs parisiens sont régulièrement conviés à des manifestations s'inscrivant dans la stratégie de communication de Zenith. Prenons un exemple très récent: il y a quelques jours, Zenith organisa un dîner en présence de George Bamford lui-même et de son collègue Simon.

Comme vous le savez, Bamford Watch Department est devenu il y a un an le "customiseur" officiellement agréé par Zenith. L'objectif de ce dîner était de présenter aux invités une large gamme de montres personnalisées afin de mettre en avant le potentiel créatif et décoratif de Bamford. D'ailleurs, certaines de ces montres sont restées à la boutique après l'événement et sont disponibles à la vente. Mais pour moi, il n'y a aucun doute: si j'avais envie de commander une montre Zenith & Bamford, je commanderais à coup sûr une pièce sur mesure selon mes propres desiderata: MA montre.

Au bout du compte, quel est l'intérêt derrière ce partenariat? En fait, je vois des avantages pour toutes les parties:
  • pour Zenith car cela donne à la marque la possibilité de proposer un très grand nombre de possibilités d'évolution sans étendre sa collection et petit à petit une image plus jeune et plus décontractée.
  • pour Bamford car un tel soutien d'une marque (surtout lorsqu'elle appartient à un groupe comme LVMH) lui donne une dimension plus respectable. Attention, cela ne veut pas dire que Bamford n'était pas une entreprise respectable. Mais dans le monde de la customisation, les choses ne sont pas aisées. Un très grand nombre d'amateurs considèrent cette activité comme une hérésie, que les customiseurs ne font que massacrer le design original d'une montre, qu'une montre personnalisée perd totalement son esprit d'origine. De toutes les façons, un certain nombre de marques ont vu d'un très mauvais oeil les interventions de ces sociétés. Mais à partir de maintenant, Bamford est conforté par le partenariat ce qui est excellent pour eux (et leur chiffre d'affaire!) car cela légitime leur approche. Je ne connais pas les termes du contrat entre Bamford et Zenith mais il est important d'observer que Bamford ne semble plus travailler qu'avec des marques de LVMH depuis un certain temps (Bulgari et Tag en sus de Zenith) alors que la société était connue au départ pour ses customisations sur base Rolex ou Audemars Piguet.
  • enfin, pour les clients, le gain est évident puisqu'ils ont dorénavant la possibilité d'accéder à un service de personnalisation tout en conservant la garantie Zenith.
En revanche, il existe un danger pour Zenith. Si la quantité de montres personnalisées se multiplie, cela peut générer un double sentiment:
  • le premier est de totalement banaliser la collection permanente et de la faire apparaître que comme un support à ces exercices de personnalisation.
  • le second est que certaines montres, présentées de façon officielle (je ne parle pas d'une montre unique qui serait la résultante d'une demande personnelle d'un client) sont très particulières et au lieu de donner une image décontractée peuvent faire apparaître l'ensemble de la démarche comme futile ou "gadget". Et cela peut nuire à l'image de luxe et de pérennité.
L'enjeu pour Zenith est donc de trouver le bon dosage. Trop de communication autour de Bamford peut affaiblir l'image de la manufacture. En revanche, si le partenariat est utilisé à bon escient, il peut se révéler positif et fructueux. 

Je vous propose de découvrir une sélection de montres présentées lors de l'événement.

Les deux montres suivantes ont été réalisées sur une base El Primero 42mm. Je les trouve convaincantes et joliment faites puisque les couleurs restent harmonieuses et les compteurs sont bien mis en valeur.



Ma préférée est ce modèle, basé sur une Heritage 146. La simplicité de la montre, sa taille plus contenue la rendent peut être plus adaptée à ce genre de customisation.


En revanche, la Pilot Cronometro Tipo CP2 se prête moins à l'exercice. Son contexte, son design lui imposent une gamme de couleurs sobres et restreintes. La version brésilienne ci-après n'est pas selon moi une réussite car deux univers opposés s'affrontent:


La Pilot Chronographe propose un diamètre conséquent et une couronne sur-dimensionnée. C'est elle au final qui offre les résultats les plus spectaculaires, audacieux et clivants. 


Enfin, Bamford intervient aussi sur les bracelets. Cette montre donne un éventail très large des possibilités de Bamford qui est loin de se borner à modifier uniquement  le cadran ou les aiguilles.


Il sera donc intéressant de suivre les prochaines étapes du partenariat et de voir comment Zenith va l'utiliser. Mais une chose est sûre: les clients amateurs de pièces uniques pourront trouver leur bonheur à travers ce partenariat compte tenu du cadre rassurant dans lequel il s'inscrit et de la qualité du travail de Bamford.

Je profite enfin de l'occasion pour vous informer que la boutique éphémère de Zenith sera finalement ouverte jusqu'à la fin septembre. Je me réjouis de cette prolongation qui va permettre à la marque de continuer à gagner en visibilité et de communiquer sur les nouveautés de Bâle 2018.

Merci à l'équipe Zenith France pour son accueil lors de l'événement.

Commentaires

Boris a dit…
Merci pour le reportage, FX.

On aime, ou on n'aime pas, les designs actuels de Zenith. Ils me semblent aller dans le bon sens, meme si la plupart des chronos mériteraient de perdre 1 ou 2 mm de diamètre.

Mais je trouve cette idée de customisation "officielle" excellente, car elle permet d'avoir une montre personnelle et originale sans encourir les foudres de la marque lors du passage au SAV. Pour moi, c'est une veritable valeur ajoutée.

Belle initiative de leur part.
Anonyme a dit…
Vendre des Zenith relève déjà de la performance alors vendre ces versions colorées au rendu final plutôt douteux, j'en parle même pas.
Aucun version n'est agréable à l'oeil, le bespoke est à la mode, Zenith tente l'aventure pour tenter une énième de fois de vendre, de prendre de l'exposition.
De plus, je note une énorme erreur qui a tendance à se répéter, la Pilot Cronometro Tipo CP2 se décline trop, déjà la version pour les "faillots" de ThePuristS (désolé FX), les Bamford, celle qui vient de sortir pour Watch of Swizerland, les nouvelles Flyback etc...Zenith qui ne vend déjà pas beaucoup se moque ouvertement de sa confidentielle clientèle. Proprement honteux.
Bamford joue aussi avec les TAG (LVMH Group Power)...les résultats sont du même niveau, celui la même que le niveau de la fosse des Mariannes, c'est pour dire le niveau abyssale de la chose...
Phantomas