Les Artisans de Genève: Cool Hand Brooklyn

La Cool Hand Brooklyn est la dernière montre des Artisans de Genève, créée avec Spike Lee. Elle porte ce nom en hommage à Paul Newman. En effet, Cool Hand Luke fait partie des films préférées du réalisateur américain et c'est toujours pour la même raison qu'un point de départ "Rolex Daytona" (une 116520 plus précisément) fut choisi. Ce type de montre ne laisse évidemment pas indifférent. Certains saluent la démarche et apprécient même la désacralisation d'un objet considéré comme mythique. Et d'autres crient au scandale, à l'hérésie. Si je mets le côté passionnel de côté, je ne peux que saluer la qualité du travail des Artisans de Genève: ils sont, pour moi, ceux qui vont le plus loin dans la démarche de tuning. Il ne s'agit pas uniquement d'un changement de couleurs. Les aiguillent sont affinées, la masse oscillante du mouvement est modifié, le boîtier est retravaillé, la lunette est remplacée etc...


En tout cas, le résultat du point de vue des finitions excellent: la couleur bleu nuit "Blee SPZK" du cadran est profonde et permet de très jolis reflets, la lunette Bakélite de la même couleur est également très séduisante et les différents détails orange sont définis avec soin. Le bleu et l'orange évoquent les couleurs du maillot des New-York Knicks, l'équipe de basket-ball préférée de Spike Lee.

Vous noterez les différences de rendu du cadran selon la lumière. La lunette Bakélite apparaît presque comme noire sous la lumière artificielle:


Après, se pose la question de l'appréciation du résultat. A titre personnel, j'aime plutôt le style général de la montre car le bleu est ma couleur préférée et l'orange apporte un soupçon de gaité. En revanche, je suis moins séduit par le changement de couleur des poussoirs et par la vue sur le mouvement. Je trouve que cela dénature l'esprit d'une Daytona (vous allez me dire, au point où on en est...) et qu'un beau travail sur le fond du boîtier aurait été préférable. La masse oscillante bleu du mouvement n'est pas ce que je préfère dans cette montre. Mais après tout qu'importe. Cette approche singulière a ses fans et les Artisans de Genève n'auront aucune difficulté à vendre les 40 pièces de cette série limitée (et c'est bien parti pour). L'essentiel n'est pas de plaire à un maximum de personnes mais bien de séduire les acheteurs potentiels. Le reste n'est que littérature...


Le prix de la Cool Hand Brooklyn est de 39.150 francs suisses, TVA Suisse incluse. A noter que la montre est également à la vente au sein de la boutique Nous au 48 de la rue Cambon à Paris.

Commentaires

Anonyme a dit…
Faire du tunning sur une Daytona c'est comme rajouter un aileron de kéké et des accessoires de Norauto sur une Ferrari. Chacun fait ce qu'il veut, j'en suis conscient.
La réalisation dans son ensemble est de haut niveau, par contre, le fond transparent sur l'affreux et non moins efficace 4130, bof...
Les poussoirs de 2 couleurs différentes, ça aussi c'est naze.
Finalement, ce qui est le plus ridicule est cet aspect : "créée avec Spike Lee" - "Elle porte ce nom en hommage à Paul Newman". C'est d'un ridicule...Mais bon, on réserve cette montre aux anciens clients lobotomies de chez Colette qui trouvent à présent refuge chez les anciens de l'enseigne précédemment citée.
Phantomas
Anonyme a dit…
Comment transformer une Rolex Daytona en chrono Swatch...

Autant les premières réalisations étaient "sympas", autant ceci est grotesque.

Commissaire Juve