Jaquet Droz: Petite Heure Minute Chien

L'année du chien approche à grand pas comme le prouve l'arrivée au sein des boutiques des montres qui célèbrent le nouveau signe du calendrier astrologique chinois. Référence en matières de montres artistiques, Jaquet Droz se distingue une nouvelle fois avec plusieurs pièces dédiées à notre meilleur ami en se basant sur le modèle Petite Heure Minute.

L'avantage de la Petite Heure Minute est qu'elle propose un sous-cadran d'affichage de l'heure décentré vers le sommet du cadran principal. La zone inférieure est donc disponible pour être décorée selon l'inspiration des artisans travaillant pour Jaquet Droz. La marque propose ainsi deux paires de montres. La première, celle qui illustre l'article, est décorée grâce à de délicates peintures miniatures. La seconde rend hommage à l'art du bas-relief ajouré.


On ne peut pas reprocher à Jaquet-Droz de se tromper de cible: tout est fait pour séduire la clientèle chinoise et je dirais même plus: tout est fait pour que ces montres soient achetées en couple. Les deux montres à peinture miniature en sont le parfait exemple. Elles mettent en scène un chien pékinois dans des décors dépouillés mais exécutés avec soin et comportant des symboles culturels chinois comme le papillon, les pivoines.

La première montre, dont le boîtier en or rouge est serti, possède un diamètre de 35mm. Elle est clairement à destination de poignets féminins comme l'atteste la couleur des pivoines. La seconde montre, d'un diamètre de 39mm, est mixte. Le décor est plus neutre mais je retrouve le même chien pékinois, mais dans une attitude différente. Alors qu'il semble tout guilleret à observer les papillons, il devient beaucoup plus sage (il ne tire plus la langue!) sur le cadran de la plus grande montre. Les différences sont subtiles mais c'est là où réside la réussite de Jaquet Droz: les montres se distinguent mais sont en même temps très proches pour qu'un achat en couple puisse être motivé.


Cette démarche d'achat se pratique peu en Europe. Le concept que monsieur et madame puissent avoir des montres similaires ou ayant un lien esthétique commun a plutôt tendance à nous échapper. Sans compter que j'ai toujours tendance à conseiller l'achat d'une montre sans être influencé par la présence de son conjoint. J'ai rencontré si souvent des hommes qui n'avaient pas pu acheter la montre de leur choix car elle ne plaisait pas à madame et qui se retrouvaient déçus par ce qu'ils avaient au poignet... Les vendeurs le disent eux-mêmes: quand un couple rentre en boutique, la vente est mal partie... les meilleurs ventes se déroulent lorsque la personne vient seule.

Dans un contexte chinois d'achat à l'étranger, où la notion de souvenir d'un moment agréable passé en commun est importante, la démarche d'acquisition en couple est beaucoup plus fréquente et valorisée. C'est la raison pour laquelle, ce duo de montres trouvera son public et ce même si un des deux conjoints n'est pas du signe du chien. Et de toutes les façons, les montres peuvent être achetées séparément. 


Enfin, notons que Jaquet Droz est allé au bout de la logique en décorant la masse oscillante afin qu'elle participe elle aussi à la célébration de l'année du chien.

Quant à moi, l'année de mon signe est en cours d'expiration étant du signe du coq. Il va falloir maintenant que j'attende douze ans pour savoir si une montre arborant mon animal fétiche sera en mesure de me séduire!

Merci à l'équipe de la boutique Jaquet Droz de la rue de la Paix à Paris.

Commentaires

Anonyme a dit…
Bon...comment dire...
L'année du chien pour les chinois, c'est un peu comme si nous étions dans l'année du steak en France...
Et la tête de se chien, franchement...ils auraient produire quelque chose de plus naïf, plus artistique que ce immonde canidé.
Le marché chinois n'est plus porteur et ils n'achètent plus en France, mais les marques continuent à leur proposer des choses spécifiques. Triste industrie.
Phantomas
Anonyme a dit…
Horrible canidé pékinois qui terminera en porc aigre doux (42 sur le menu de chez Monsieur Chang)

Droz nous avait habitué à beaucoup mieux esthétiquement.

A quand la Lange avec un Doberman...

Anonyme a dit…
Le commissaire Juve attend avec impatience l'année 2019 qui sera celle du cochon...
Anonyme a dit…
Les montres chinoises ont toujours existées. C'est un exercice.

Vive le Doberman chez Lange!