Chroniques romaines (2017): 4) Une journée dans deux villages du Latium avec Jaeger-Lecoultre

On a beau faire, il n'y a que la lumière naturelle qui parvient à sublimer les cadrans des montres. Jaeger-Lecoultre Italie, avec le précieux concours de la boutique de Rome, me donna la possibilité de constater cette réalité en organisant l'été dernier un déplacement dans des villages du Latium avec plusieurs nouveautés de l'année 2017 pour m'accompagner. Je n'allais évidemment pas rater une telle opportunité de découvrir les villages de Civita Castellana et de Calcata, tous deux situés au nord de Rome en si agréable compagnie! C'est ainsi que nous partîmes un matin depuis la boutique située Piazza di Spagna pour rejoindre ces villages en empruntant la Via Flaminia  avec une mallette au contenu si prometteur composé de la Master Ultra Thin Réserve de Marche en acier et à cadran bleu, de la Master Geographic, de la Master Chronograph et bien entendu d'une Reverso: la Tribute Moon. J'aurais pu tout à fait choisir des pièces en or mais j'ai souhaité, pour des raisons pratiques, rester avec des montres en acier et aux tarifs raisonnables pour apprécier l'offre de Jaeger-Lecoultre dans des prix inférieurs à 10.000 euros pour les Master et de 15.000 euros pour la Reverso.

Je vous propose de découvrir les photos et mes sentiments relatifs à ces montres mais en préambule, voici quelques clichés pris dans les ruelles de ces villages si ravissants et relativement peu fréquentés par les touristes. La preuve: nous n'en avons pas croisés! Je dois avouer qu'il m'était très agréable d'échapper à la cohue romaine pour profiter du soleil italien dans un contexte bien plus calme et reposant.

Une ruelle de Civita Castellana:


A l'intérieur du Forte Sangallo:



Une vue du village de Calcata:

 

Une beauté cachée:


Cette ruelle est l'image du village: petite, charmante et accueillante.


Quel décor pour un déjeuner simple et délicieux!




Même si le village de Calcata est petit, chaque recoin suscite l'émerveillement.



1) La Master Ultra Thin Réserve de Marche

La Master Ultra Thin Réserve de Marche est un classique de Jaeger-Lecoultre à l'organisation de cadran si caractéristique. La montre subit un élargissement du boîtier il y a quelques années pour atteindre dorénavant un diamètre de 39mm. Cette année Jaeger-Lecoultre présenta une nouvelle version à cadran bleu azurite qui est une véritable réussite.

Je perçois deux intérêts à ce cadran: tout d'abord, il est très beau. Le bleu est parfaitement dosé et il provoque de très belles variations de couleur et d'intensité selon les conditions de lumière. Ensuite, il contribue à la réduction de la perception de la taille ce qui est un point positif pour une montre qui se veut élégante. Elégante mais pas trop formelle. La Master Ultra Thin Réserve de Marche est tout d'abord une montre harmonieuse et équilibrée (son épaisseur est proche des 10mm et donc son qualificatif d'Ultra Thin est un peu exagéré), qui possède une certaine originalité grâce à son cadran et qui se révèle à l'aise en toute circonstance, même avec une tenue décontractée.

Le calibre 938, d'une fréquence de 4hz et d'une réserve de marche d'une quarantaine d'heures est joliment décoré et mis en valeur par la masse oscillante en or. Même si le boîtier est dorénavant un peu trop grand pour lui, il reste très agréable à observer.

Incontestablement, cette montre est une de mes préférées de la collection actuelle de Jaeger-Lecoultre. Le cadran bleu azurite est également disponible dans la version simple de la Master Ultra-Thin mais le faible écart de prix entre les deux montres (7.350 euros vs 8.650 euros pour la version Réserve de Marche) fait nettement pencher la balance en faveur de cette dernière qui possède plus de punch esthétique.

Vous pouvez observer les différentes teintes du cadran selon l'inclinaison du poignet et l'éclairage:






2) La Master Geographic

La Master Geographic présentée lors du SIHH 2017 fait partie des Master qui ont été revues du point de vue esthétique en injectant une touche de "néo-rétro" symbolisée par le design des aiguilles principales. Mais ce n'est pas tout. Cette montre offre un cadran plus simple que celui de la Master Geographic "traditionnelle", la bonne nouvelle étant que cette simplification permit de réduire le prix, passant de 10.800 euros à 9.800 euros pour cette version.

Je trouve que la simplification lui va a ravir. La lecture du second fuseau reste naturelle (quel plaisir d'avoir à la fois l'aiguille des heures et des minutes!), celle de la ville de référence l'est également. Le retrait des quantièmes et de la réserve de marche ne me pose pas de problème rendant ainsi la montre moins sophistiquée et peut-être plus décontractée.

Son point fort est son jeu de couleurs. Le mélange des reflets argentés et des touches de noir et de bleu est très agréable à observer. Le calibre est toujours le 939B avec une réserve de marche d'une quarantaine d'heures pour une fréquence de 4hz. Je me retrouve sinon dans la même configuration qu'avec la Master Ultra-Thin Réserve de Marche: le mouvement est un peu petit pour le boîtier (d'un diamètre de 39mm) mais sa décoration, sans être exceptionnelle, est agréable et embellie par la masse oscillante en or.

Cette Master Geographic fait également partie de mes montres Jaeger-Lecoultre actuelles préférées grâce à son exécution de qualité et sa complication utile.

Les reflets argentés du cadran sont un vrai régal pour les yeux:















3) La Master Chronograph

La Master Chronograph fit l'objet d'un renouvellement esthétique similaire à celui de la Master Geographic. Je retrouve sans surprise les mêmes aiguilles principales et la même façon d'indiquer les index, inspirée par les cadrans "secteur". Toujours dans cette même logique, la Master Chronograph présentée lors du SIHH 2017 est simplifiée par rapport à la version "traditionnelle" et son prix est revu à la baisse (de 9.000 euros à 8.300 euros). Le retrait des quantièmes est une bonne nouvelle mais le retrait de la trotteuse permanente l'est moins. J'aime néanmoins cette présentation simple des chronographes. A noter qu'une échelle tachymétrique remplace l'échelle pulsométrique de la version "traditionnelle". Peut-être est-ce une façon d'indiquer que la nouvelle Master Chronograph a une vocation plus sportive et décontractée? 

Tout comme la Master Geographic, la Master Chronograph utilise un boîtier d'un diamètre de 39mm. Son épaisseur est de 12mm ce qui reste raisonnable. La montre est assurément très agréable à regarder et à porter mais je n'ai pas ressenti les mêmes émotions qu'avec la Master Geographic. Je n'ai pas retrouvé non plus des reflets argentés similaires. Est-ce dû à la forme du verre? Au traitement anti-reflet? J'ai en tout beaucoup plus aimé la Master Geographic sur ce point précis.

La Master Chronograph est équipée du mouvement 751G à roue à colonnes, d'une fréquence de 4hz et d'une réserve de marche de 65 heures. Il n'est pas visible puisque le fond du boîtier est plein. Ce n'est pas un problème majeur car je trouve que Jaeger-Lecoultre aurait dû le décorer de façon plus poussée, en utilisant notamment une masse oscillante en or.

Malgré ses qualités et son prix relativement attractif, j'ai été moins séduit par cette montre que par sa soeur dédiée aux voyageurs.

Vous noterez que les reflets du cadran ne sont pas exactement les mêmes que ceux de la Master Geographic:









4) La Reverso Tribute Moon

La Reverso Tribute Duoface présentée en 2016 est une de mes Reverso préférées. J'ai notamment beaucoup aimé ses proportions que je trouvais idéales pour une montre de forme. La Reverso Tribute Moon, qui s'inscrit dans une démarche esthétique similaire est cependant plus grande tout en restant raisonnable. Cependant, il est inutile de le nier, l'augmentation de la taille se ressent (ses dimensions sont très proches du 50x30mm).

J'ai malgré tout aimé cette montre car les deux cadrans qu'elle propose m'ont séduit. D'un côté le cadran argenté à finition grené qui comporte l'affichage des phases de lune et des quantièmes. De l'autre, un cadran d'un bleu profond décoré avec un motif guilloché clous de Paris qui offre un spectaculaire affichage jour&nuit. C'est ce côté que je préfère nettement et si j'étais propriétaire de la montre, je m'imagine aisément la porter plus fréquemment avec le cadran bleu visible.

Système Duoface oblige, la Reverso Tribute Moon peut aussi être utilisée pour afficher un second fuseau horaire. Elle est équipée du mouvement à remontage manuel 853A d'une fréquence de 3hz et d'une réserve de marche de 42 heures. Ah si seulement cette montre avait quelques millimètres de moins... elle avait tout sinon pour me séduire! Elle n'en demeure pas moins une jolie réussite et elle est, d'après moi, une des meilleures représentantes de la collection Reverso actuelle.

Comme d'habitude, le cadran clair agrandit la perception de taille:









Cette journée fut donc pour moi un vrai bonheur. Quel plaisir que de profiter de ces montres dans un tel cadre! Chaque fois que je les croiserai de nouveau, je ne pourrai pas m'empêcher de repenser à cette très jolie promenade italienne. Posséder une montre mécanique, c'est avant tout l'incarnation d'un certain art de vivre et cette journée me l'a rappelé fort à propos. Je tiens à remercier chaleureusement Lucia de Jaeger-Lecoultre Italie ainsi que Claudia et Carlotta de la boutique de Rome. 

Commentaires

Anonyme a dit…
Petite correction pour la Master Chronographe : "Le retrait des quantièmes et du totalisateur des heures", le totalisateur des heures est toujours là, c'est la petite seconde qui était à 6 heures qui disparaît.
Merci! J'ai apporté la correction d'autant plus importante que ce n'est pas la même chose: je regrette le retrait de la seconde permanente. En fait j'ai pris mon souhait pour une réalité!

Merci.

Fx
Anonyme a dit…
Avec plaisir ! C'est vrai que j'aurais bien aimé aussi avoir une petite seconde à 9 heures. Belles photos et beaux villages cependant ! ;-)