Les montres qu'il ne fallait pas rater lors du dernier SalonQP

Le SalonQP 2017 s'est tenu début novembre dans son lieu habituel, la Saatchi Gallery à Londres. Le plateau d'exposants qu'il a réuni est symbolique de la crise que traverse ce type de manifestation en Europe. Les grandes marques, à de très rares exceptions près, ne s'y impliquent plus, notamment pour des raisons budgétaires, ce qui donne un drôle de sentiment aux visiteurs et pose la question de l'équilibre économique d'une telle organisation. Malgré tout, le SalonQP s'en tire très bien grâce à une forte présence d'acteurs de qualité de l'horlogerie indépendante. Je ne peux que me réjouir d'un tel rassemblement car une fois de plus, le SalonQP m'a permis d'aller à la rencontre de marques peu visibles dans d'autres circonstances. Et de plus, quelques nouveautés ont été présentées à la Saatchi Gallery. Alors, même si le SalonQP n'a plus la même dynamique qu'il y a quelques années, sa visite n'en demeure pas moins incontournable pour tout amateur d'horlogerie exclusive.

La Saatchi Gallery:


Je vous propose ma sélection des montres qui m'ont marqué lors de cette dernière édition sachant que je veillerai à revenir vers certaines d'entre elles en détail dans les prochaines semaines.

Une de mes montres préférées fut l'AdC 4 de l'Atelier de Chronométrie. Cette montre au cadran en émail cloisonné qui tourne au fil du temps qui passe est poétique et envoûtante. Même si cette rotation n'est pas à proprement parler une complication, elle apporte une très jolie animation, transformant la montre tout le long de la journée.


Akrivia avec son AK-06 démontre une fois de plus qu'un tourbillon n'est pas nécessaire pour réaliser une montre spectaculaire. Cette nouveauté présentée à Bâle est mon Akrivia préférée.


Armin Strom présenta lors du Salon deux déclinaisons de cadran de sa Mirrored Force Resonance. J'aime beaucoup celle en émail mais le cadran guilloché bleu est également très réussi:



Une des montres les plus spectaculaires de l'année est incontestablement la Bovet Recital 20 Asterium. Le sommet du cadran nous fait voyager dans l'espace et on en oublie presque le tourbillon! Ce que montre pas la photo est que l'arrière de la montre est aussi beau que le devant!


David Candaux présentait lors du Salon une version à boîtier en acier et cadran en platine de son Tourbillon 1740. Cette pièce nécessite un peu de temps pour la comprendre mais une fois cet effort fait, elle devient alors une des montres clé de l'année.


En provenance d'Autriche, voici Carl Suchy & Söhne avec la bien-nommée Walz n°1 et son témoin de marche original. La montre est animée par un mouvement Vaucher et Marc Jenni participe au développement de la marque.


Ai-je besoin de présenter cette montre? C'est une des stars de l'année! La Jocker de Konstantin Chaykin met son créateur sous les feux des projecteurs et c'est tant mieux!


Christian Van Der Klaauw est la marque spécialiste des montres astronomiques. La Planetarium est unique en son genre et donne la sensation unique d'avoir plusieurs planètes (et le Soleil!) au poignet! La complication est certes on ne peut plus lente mais extrêmement fascinante.


Czapek élargit de façon notable sa collection Quai des Bergues qui est la base de son catalogue. Un diamètre plus petit est maintenant disponible ainsi que plusieurs cadrans guillochés très beaux. Je dois avouer qu'une fois habitué au "petit diamètre", j'ai du mal à repasser au boîtier plus grand.


L'Emile Chourier Voie Lactée propose elle-aussi une promenade céleste. Cette montre, avec l'Ice Cliff est la plus emblématique de la marque.


La Fabergé Visionnaire Chronographe est également une montre importante de l'année grâce notamment à son mouvement superbe et innovant en provenance d'Agenhor. L'affichage central est pratique et intuitif. Quant au mouvement, c'est une merveille technique et esthétique.


Fugue est une jeune marque française qui propose un concept pratique de personnalisation. Grâce à un système astucieux et qui ne nécessite aucun outil, le propriétaire de la montre peut changer le bracelet et la carrure en quelques secondes. 


Neymar est à Paris et Gaga Milano, la marque dont il est ambassadeur était à Londres. La Skull-Pture est pour moi la montre la plus intéressante de la collection. J'y retrouve les principaux éléments d'une montre Gaga Milano: la taille imposante, les cornes proéminentes et la couronne à midi. 


Un des régionaux de l'étape était Garrick, la marque de Norwich. Elle présentait ce très intéressant prototype S1 qui préfigure une montre à cadran ouvert. Je rappelle qu'Andreas Strehler est impliqué dans le développement technique des mouvements de Garrick.


C'est toujours un plaisir de rencontrer Patrik Sjogren dans les couloirs du Salon. J'en ai profité pour observer une des dernières montres GoS, la Sarek Akka à lunette gravée.


Girard-Perregaux était un des rares acteurs d'envergure à participer au Salon. L'année fut marquée par la collection Laureato et la manufacture présenta à Londres la toute nouvelle version en céramique noire de la Laureato Automatique. Une montre très séduisante avec une qualité perçue du boîtier et du bracelet irréprochable.


Habring ne fit pas les choses à moitié! Maria et Richard présentaient une salve de nouveautés dont la Doppel-Felix, un chronographe à rattrapante à date périphérique:


Cette jolie version de l'Erwin à seconde morte est d'ailleurs destinée au marché anglais:


La Répétition (basée sur un module Dubois-Depraz à répétition 5 minutes) est fidèle à l'esprit d'Habring avec une approche esthétique très pure. A noter que la montre propose une étanchéité de 30 mètres.


Jacob&Co n'avait pas de stand spécifique mais participait à une exposition dédiée aux montres astronomiques. Et incontestablement les deux Astronomia présentes ont surpris et émerveillé les visiteurs. J'ai une préférence pour la Solar, plus petite, plus raisonnable d'une certaine façon mais tout aussi magique.



Stefan Kudoke a fait des montres squelette et gravées sa spécialité. Sa montre la plus célèbre est la KudOktopus mais il a aussi un autre animal favori: le panda.



La Georg de Lang & Heyne est pour moi la plus belle montre rectangulaire de l'année. Une étrange version était présentée pendant le Salon: afin de répondre à la demande d'un client qui avait des difficultés à manipuler la couronne, Marco Lang rajouta une manivelle pour lui simplifier le remontage. Le résultat est étrange mais pas dénué de charme. Le client ayant donné son accord pour que cette transformation ne reste pas confidentielle, il se peut que cette montre suscite des demandes similaires.


Logan Kuan Rao est un jeune horloger chinois basé à Londres. Je l'ai croisé dans les couloirs du Salon et pu apprécier le travail remarquable effectué sur son mouvement Orca:



Après avoir disparu au début des années 70, la marque Lonville renaît de ses cendres avec plusieurs modèles dont la Virage, animée par un mouvement Schwarz-Etienne:


MB&F est fidèle au SalonQP. Cette année, Max Büsser et son équipe présentaient notamment la toute nouvelle LM SE qui a déjà fait l'objet d'un article sur mon blog.


C'est de nouveau dans les couloirs que j'ai pu découvrir la Ming 19.01, la toute dernière montre de Ming Thein et de ses camarades. Si la 17.01 ne m'avait pas totalement convaincu, il n'en est pas de même avec la 19.01. J'aime beaucoup son cadran et comme elle est animée par un mouvement Schwarz-Etienne, elle en devient encore plus séduisante. 


Manufacture Royale fait partie des piliers du SalonQP. La marque donnait un large aperçu de sa collection avec un focus sur deux pièces: une pièce unique de l'ADN et une déclinaison "kaki"  de l'Androgyne Royale:



Dans un segment de prix plus raisonnable, Nomos dévoilait de nouvelles déclinaisons de cadran de type Silvercut dans sa gamme At Work:


La Molinos Orbital de Pita est une nouvelle preuve du talent d'Aniceto Pita. L'horloger barcelonais va à l'essentiel et offre une montre à la fois simple et complexe:


La Twenty-One est une montre très importante pour Rebellion car elle est proposée à un prix beaucoup plus abordable que ceux des pièces superlatives de la collection. Et comme elle embarque une complication utile (l'affichage d'un second fuseau), elle devient la façon la plus pertinente de rentrer dans l'univers de la marque.


Reservoir a fait ses premiers pas à Bâle. La jeune marque française explore plusieurs univers (automobile, aéronotique, marine) pour mettre en scène des affichages à heures sautantes et minutes rétrogrades. La Tiefenmesser Bronze est pour moi la plus réussie de la collection:


Schofield était de retour cette année au SalonQP! Au-delà du partenariat avec Simon Cudd autour d'une gamme complète de bracelets, Giles Ellis dévoilait la Telemark, la nouvelle montre de la collection qui possède un guichet de date.


Schwarz-Etienne augmente chaque jour sa visibilité. Le SalonQP lui donna l'opportunité de présenter deux déclinaisons de son Tourbillon Petite Seconde Rétrograde, l'une en or gris et l'autre en acier.



SuisseMecanica  présentait une version "all black" de son SM8 chronographe. La petite touche d'originalité demeure avec le protège-couronne se déplaçant le long de la carrure. La montre est fidèle au rendu très qualitatif de la marque.


Une des stars du Salon était incontestablement la montre Alfred d'Urban Jurgensen. Malgré son prix plus raisonnable, elle contient tout ce qui fait le succès et l'intérêt des montres UJ. Une très belle montre classique.


Sans surprise, l'UR-105 CT était la montre mise en avant par Urwerk lors du Salon. La possibilité d'ouvrir le boîtier et de découvrir la finition particulière du mécanisme d'affichage basé sur le carrousel et ses satellites la rend très séduisante. Il s'agit de mon UR-105 préférée.


Vault est une nouvelle marque ambitieuse: la preuve en est l'implication d'Andreas Strehler dans le développement du mouvement. La lecture du temps est à la fois classique et originale puisque le mouvement pivote au fil du temps. D'ailleurs deux montres Vault n'afficheront pas de façon similaire la même heure et c'est la base du concept. Le temps est avant tout une histoire de perception et Vault joue autour de cette idée.


Enfin, un SalonQP sans Kari Voutilainen ne serait pas un vrai SalonQP! Kari nous a émerveillé une fois de plus avec ses nouvelles approches décoratives de modèles existants.


Comme vous le constatez, malgré des absences notables, le SalonQP parvint à proposer un plateau étonnant et de qualité. Tout ce que je peux souhaiter, c'est que l'organisation parvienne à maintenir l'équilibre économique du Salon afin qu'il puisse s'engager dans la pérennité. J'espère que son propriétaire, The Telegraph, continuera à le soutenir sans hésitation afin que les amateurs d'horlogerie puissent profiter de ce beau rendez-vous automnal lors des prochaines années.

Commentaires

Paolo Saravia a dit…
Très bel article, et belles marques qui innovent.
Oriba a dit…
Merci pour ce magnifique choix de montres si originales et innovantes. Une sélection rafraîchissante !
LaurMaz a dit…
Très bel ensemble de montres, merci de nous avoir transporté au salon QP de Londres pour nous faire rêver. Je relaie l'article sur LinkedIn.
Anonyme a dit…
Ou les innovations ?
Des ré-intérprétations de ce qui existe déjà, je ne vois ici personne ré-inventer la roue. Il faut appeler un chat un chat.
Bref, chacun cherche à se distinguer en proposant avant tout des tocantes aux dessins méritant débats...
Il y a a du sympa et de l'affreux.
Phantomas
Anonyme a dit…
Ce n’est pas cette sélection qui va sauver l’horlogerie Suisse...
Votre travail est exemplaire Cher Monsieur mais les modèles présentés n’ont pour la plupart aucun intérêt.
Est ce que les grincheux anonymes peuvent me donner la définition d'une montre "intéressante"?
Parce que la plupart de ces montres m'intéressent moi... mais bon je ne suis qu'un pauvre ignare...

Merci FX en tout cas pour ce partage...
Anonyme a dit…
"Est ce que les grincheux anonymes peuvent me donner la définition d'une montre "intéressante"?"
Faites un peu le tour de l'horlogerie, quand vous serez ce que je veux dire c'est que vous aurez une maturité suffisante dans le domaine. Pour le moment vous semblez faire parti des gens éblouies par des tourbillons 30°... et par l'ajout de 2/3 rouages faisant l'illusion d'une grande révolution horlogère.
Phantomas