Sartory Billard: SB02

Sartory Billard vient de présenter de façon officielle leur dernière montre, la SB02 au sein de la boutique Ochrono. La SB02 témoigne d'un virage intéressant de la part des deux créateurs de la marque. Leur première montre, la RPM 01, incarne leurs visions radicales d'une pièce inspirée par l'univers de la course automobile. Les courbes du boîtier sont très prononcées et accentuées par la taille du boîtier. Le verre bombé contraste avec la forme de la lunette pour définir un style très "bio edge" mais de caractère. Le cadran ressemblant à un compte-tour complète cette atmosphère qui fleure bon le bitume. 

La montre et les 4 lunettes de disponible:


Avec la SB02, Sartory Billard explore un autre segment horloger: celui de la montre accessible tant du point de vue esthétique que du point de vue tarifaire. Et c'est un exercice toujours délicat. Fort heureusement, Sartory Billard s'en sort car les grands principes qui définissent l'attente de la clientèle d'aujourd'hui sont respectés:

1) créativité: les lignes sont adoucies et la SB02 n'est pas "disruptive" comme peut l'être la RPM 01. Mais l'essentiel est préservé. Je retrouve quelques traits de caractère comme le contraste entre la lunette et le verre et un boîtier qui n'est pas "bêtement" rond, ici une sorte de tonneau revisité. Le diamètre est de 39mm ce qui en fait une taille idéale pouvant s'adapter aux poignets masculins comme féminins. Cependant la forme du boîtier agrandit la taille perçue. Le cadran, disponible en deux teintes (argent ou anthracite) est très différent de celui de la RPM 01 en jouant une sorte d'effet de semi-transparence. Un guichet de date est présent et son disque contribue au rendu mécanique perceptible à travers le cadran.

Le fond du boîtier:


2) personnalisation: le concept inhérent à la SB02 est de pouvoir facilement changer la lunette et donc le rendu visuel de la montre. Grâce à un tournevis spécifique, les 4 vis de la lunette s'enlèvent (et se remettent!) aisément pour pouvoir jouer avec les 4 types de lunette: acier mat, brun écaille, bleu océan et carbone. L'idée est amusante et elle permet de varier les plaisirs en quelques secondes. Vous l'avez compris, 2 cadrans et 4 lunettes, cela fait 8 combinaisons... si on met évidemment les bracelets de côté.

La lunette bleu océan, la plus originale:


3) prix attractif: la SB02 est vendue à un prix de 650 euros TTC. Pour ce prix, le package comprend le tournevis. Les lunettes sont disponibles au prix de 30 euros pièce (4 vis sont fournies avec) sauf celle en carbone qui n'est disponible qu'avec la montre. Le prix modeste de la lunette rend de plus l'opération de changement moins risquée! Un coup malheureux de tournevis sur une lunette a peu de conséquences.

La lunette brun écaille, ma préférée:


4) exclusivité: même si les volumes sont bien supérieurs à ceux de la RPM 01 (toujours disponible en commande spéciale), la SB02 restera une montre à diffusion limitée... le risque de croiser une Sartory Billard dans le métro va rester faible.

La lunette carbone qui n'est pas disponible à l'achat de façon séparée:


Le respect de ces principes a évidemment conduit à des concessions dont la plus importante est l'utilisation d'un calibre Miyota 8215 à la place de l'ETA 2824 de la RPM 01. Mais ce calibre Miyota demeure un bon mouvement, fiable et à la très bonne efficacité au remontage. Et de façon générale, la qualité perçue de la SB02 est excellente pour une montre de 650 euros: je retiens particulièrement les effets polis et brossés du boîtier  et la gravure du fond du boîtier sans oublier le sérieux de Novopart qui assemble la montre.

La lunette acier mat, la plus classique:


Même si la SB02 n'est évidemment pas une montre révolutionnaire, le soin apporté à son exécution et la possibilité de modifier son aspect en changeant sa lunette la rendent très séduisante.

Merci à l'équipe d'Ochrono, à Ludovic Sartory et à Armand Billard.

Les plus:
+ la personnalisation grâce au changement de lunette
+ un design qui conserve suffisamment de traits de caractère
+ la fiabilité du mouvement
+ la qualité perçue pour un prix de 650 euros

Les moins:
- le cadran anthracite est selon moi moins lisible que le cadran argent
- la réserve de marche du mouvement est un peu courte (40 heures)


Commentaires

Anonyme a dit…
Bonjour, si vous souhaitez en savoir plus sur Sartory Billard voici un article paru sur l'Est Républicain.

http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2017/10/12/sartory-billard-l-ame-tricolore
Anonyme a dit…
La première était moche.
Celle ci est affreuse.