MATWATCHES: Naval Aviator

C'est une très jolie surprise que nous réserve MATWATCHES en cette fin d'année avec une nouvelle montre à destination des pilotes de la Naval Aviation. Ce retour s'opère dans un contexte esthétique différent de celui de la première montre, l'UTC Naval Aviation. Il y a quelques mois, Jerry « Leekster » Leekey, pilote de la Naval Aviation demanda à son ami Fabrice Pougez, fondateur de MATWATCHES de refaire une nouvelle série de montres suite au succès de la première série. Il aurait été facile de repartir sur une base UTC mais Fabrice Pougez prit le parti d'évoluer vers un boîtier plus petit et plus élégant. Cette décision n'est pas anodine car elle traduit l'orientation générale de la marque.


Je me souviens très bien de ce qu'était la collection MATWATCHES lorsque j'avais acheté la montre réalisée avec la Légion Etrangère. La collection était basée avant tout sur le boîtier caractéristique d'un diamètre de 44mm. Ce boîtier donnait un sentiment de robustesse accentué par le protège-couronne proéminent et la lunette épaisse. Même s'il se posait bien sur le poignet grâce aux cornes courtes, il s'adressait avant tout à des clients à la recherche d'un design viril et costaud!

Fabrice Pougez ne pouvait pas enfermer sa marque dans cette niche au risque de s'interdire tout élargissement de sa base de clientèle. C'est ainsi que petit à petit, des montres plus raisonnables, plus élégantes sont apparues dans la collection sans toutefois renier leurs inspirations militaires. La marque a bâti sa crédibilité et son succès sur les partenariats sincères qui existent avec plusieurs unités militaires et cette force demeure. Mais un peu d'apparat ne fait pas de mal et c'est la raison pour laquelle la ligne Etat-Major a été créée avec en son sein, l'utilisation de boîtiers plus petits: 42,5mm, 39mm voire même 34,5mm.


La toute nouvelle Naval Aviator est intéressante car elle utilise le boîtier en acier de 42,5mm sans ressembler aux autres montres Etat-Major. Elle possède sa propre identité mise en valeur par la lunette tournante unidirectionnelle en aluminium bleu et aux chiffres dorés qui font écho aux aiguilles principales et au logo de la Naval Aviation. L'absence de protège-couronne allège le design et rend la montre incontestablement plus raffinée que l'UTC Naval Aviation.

Le cadran est fini avec soin et j'aime beaucoup le fond bleu soleillé. Je sais que Fabrice Pougez a passé beaucoup de temps à choisir le bleu idéal et il l'a trouvé. Plus sombre, cela tirerait vers le noir. Plus clair et la montre ne ferait plus sérieuse. Ici, le dosage est parfait. Le cadran est complété par les chiffres et index en superluminova. Ces chiffres et index ont une taille importante et occupent généreusement le cadran si bien qu'une fois les logos de la marque et de la Naval Aviation rajoutés, il ne reste plus beaucoup de place. Il faut donc clairement aimer les cadrans bien remplis mais je trouve que tous ces éléments se marient correctement. A la rigueur, j'aurais supprimé l'inscription UTC car l'aiguille du second fuseau rouge est suffisamment explicite.

S'agissant d'une montre "de voyage", le mouvement est tout logiquement le calibre ETA2983-2 (en finition élaborée) qui est en fait un 2892-2 avec l'adjonction du second fuseau. Mouvement fiable et très répandu, il anime sans souci la Naval Aviator. Sa fréquence est de 4hz et sa réserve de marche, habituelle pour cette famille de mouvements, est de 42 heures, ce qui est un peu court selon les standards d'aujourd'hui mais suffisant.


Le fond du boîtier est plein et c'est une excellente nouvelle. Il permet de retrouver le logo de la Naval Aviation et surtout d'apporter une touche de personnalisation. La ligne occupée sur la photo par le mot prototype peut contenir 16 caractères de son choix. Une excellente idée qui prend tout son sens compte tenu de la qualité des inscriptions, suffisamment profondes. La gravure du logo m'est apparu nettement meilleure que de nombreux exemples en provenance de marques plus prestigieuses dont certains frôlent le ridicule. 

La MATWATCHES Naval Aviator est ainsi une montre qui m'a beaucoup plu et qui est selon moi une des meilleures productions de la marque. Elle offre un très bon équilibre entre caractère (diamètre, épaisseur de 13,5mm, lunette etc...), performances (étanchéité de 200 mètres, luminescence) et style (cadran bleu et touches dorées). J'ai aimé son rendu au poignet et son confort grâce aux habituelles cornes courtes de la marque. Une très belle réussite mais attention! Il n'y aura que 150 élus donc si la montre vous séduit, il faudra faire vite tout comme pour commander en même temps le texte personnalisé. 

La MATWATCHES Naval Aviator est vendue au prix de 2.080 euros TTC et est livrée avec 3 bracelets (1 cuir bleu, 1 caoutchouc bleu marine et 1 canvas bleu marine).

Les plus:
+ un très beau bleu de cadran
+ une qualité perçue excellente
+ des performances très satisfaisantes
+ la personnalisation du fond du boîtier

Les moins:
- un cadran bien et peut-être trop rempli
- une réserve de marche courte selon les standards actuels

Commentaires

Anonyme a dit…
Bell&Ross, c'est déjà une énorme blague.
MAT, c'est la sous B&R, c'est pour dire !
Anonyme a dit…
Bonjour,

Pour la présentation d'une montre militaire, j'aurai fait en sorte que le fond soit droit.

Ces Messieurs apprécieraient je pense.