Chroniques romaines (2017): 2) une visite chez Bulgari

La boutique historique de Bulgari située Via Condotti fait partie des lieux magiques de Rome. Même si elle fut récemment rénovée, elle a conservé son cachet et son âme comme l'attestent les étoiles qui accueillent les visiteurs derrière la porte d'entrée. Elle parvient ainsi à faire converger deux époques bien distinctes: le Rome des stars du cinéma, de Cinecitta, exubérante et audacieuse qui se ressent dans certaines pièces  et la Rome contemporaine, plus discrète mais toujours aussi raffinée incarnée notamment par la salle dédiée à l'horlogerie masculine.

Chaque année, je ne manque pas de visiter la boutique car mon séjour ne serait pas abouti sans passer un moment dans ce haut lieu de l'artisanat romain. L'argenterie, le métier d'origine de Bulgari, n'est plus sa principale activité  et cela est évidemment perceptible dans l'organisation de la boutique. La joaillerie et la maroquinerie occupent les principales pièces sans oublier l'horlogerie qui est un des piliers de l'ambition de croissance de Bulgari.

Lors de ma visite, je sélectionna plusieurs montres qui témoignent de la vitalité et de la créativité de la marque. Bulgari s'est donné les moyens de réussir grâce à l'intégration verticale de l'outil de production. Les derniers mouvements de manufacture dont notamment le calibre automatique à micro-rotor qui équipe la montre automatique la plus fine au monde sont le fruit de cette stratégie. Je vous propose de découvrir ma sélection représentative des multiples facettes de la collection de Bulgari.

Le 10 de la Via Condotti est une adresse mythique!


La Via Condotti permet de rejoindre la Piazza di Spagna depuis le Corso. Alors, même si on est réfractaire à ses artères occupées par des boutiques de luxe et dédiées au shopping, la remontée de cette rue est très recommandée car elle permet de s'approcher de la fontaine de la Barcaccia tout en profitant de la vue sur les escaliers de la Trinité des Monts:


Je ne pouvais commencer cette sélection qu'avec une Bulgari Roma... et avec la plus prestigieuse d'entre elles, la Bulgari Roma Tourbillon Finissimo. Cette montre élégante d'un diamètre de 41mm se caractérise par sa lunette typique et son tourbillon volant équipé d'un système à roulement à billes. Le calibre BVL 268 est le mouvement à tourbillon le plus fin au monde. Le boîtier présente ainsi un rapport diamètre/épaisseur (5,15mm) très élevé donnant un style élancé à la montre. Malgré la finesse de la pièce, le spectacle offert par le tourbillon est très agréable à observer et ne manque pas de "relief" au bout du compte. Je dois avouer que j'aime beaucoup cette Bulgari Roma.



L'Octo Finissimo équipée d'un calibre  à micro-rotor est actuellement la montre automatique la plus plate au monde (5,15mm) pour un diamètre de 40mm. Tout comme la Bulgari Roma Finissimo, elle présente un aspect très élancé et sa forme particulière la rend même plus grande au poignet. Cette montre n'est pas seulement une prouesse technique, elle l'est également du point de vue esthétique grâce à son boîtier en titane et son jeu de couleurs sobre et élégant. Cependant, pour des raisons de goût, je préfère  l'Octo Roma car j'ai besoin de sentir plus d'épaisseur au poignet.


Je change radicalement de style avec la Diagono Magnesium. La couleur jaune est la plus audacieuse de la collection. Même si ma préférée demeure la version bleu, je trouve que le jaune correspond bien à son esprit en lui donnant beaucoup d'énergie et de décontraction. La Diagono Magnesium, d'un diamètre de 41mm, est équipée d'un mouvement de manufacture BVL 191 d'une réserve de marche de 42 heures. J'aime cette montre simple et très contemporaine (boîtier magnésium, lunette céramique, rendu original du cadran) proposée à un prix raisonnable pour une marque comme Bulgari (3.900 euros).


L'Octo Roma à cadran marron est également équipée du calibre BVL 191. Son diamètre de 41mm lui confère un joli équilibre. Sa grande force demeure le design du boîtier, à la fois élégant et dynamique. A noter que malgré un diamètre équivalent, l'Octo Roma a une taille perçue supérieure à celle de la Diagono Magnesium.


La Papillon Daniel Roth à tourbillon volant et à heures sautantes est une représentante de l'offre de Bulgari dans le segment de la haute horlogerie. Elle se situe dans son approche à l'opposé de la Bulgari Roma Finissimo: la forme du boîtier est typique du style Daniel Roth, son gabarit est imposant (45mm de diamètre pour une épaisseur de 12mm) et son affichage alternatif distille une certaine originalité tout en mettant en valeur le tourbillon volant central.


Cette sélection, pourtant incomplète, met la lumière sur les capacités techniques et créatives de Bulgari. La tendance récente des développements est de favoriser la finesse des mouvements même si les calibres plus classiques ne sont pas oubliés. En tout cas, quel plaisir d'essayer ces montres dans la boutique historique! C'est une expérience toujours agréable et ce d'autant plus que la pièce dédiée à l'horlogerie a été rénovée avec beaucoup de goût. 

Merci à l'équipe de la boutique Bulgati de la Via Condotti.

Commentaires