jeudi 25 mai 2017

Tudor: Heritage Black Bay Bronze Blue

Au moins avec Tudor, les choses sont simples. La marque focalise dorénavant l'essentiel de ses efforts sur la collection Heritage Black Bay qui est la plus emblématique et la plus performante de son catalogue en termes de vente. Les nouveautés 2017 présentées à Bâle sont à ce titre très représentatives de cet état de fait.  En dehors de la pièce féminine Clair de Rose, toutes les autres montres appartiennent à la collection Heritage Black Bay. Tudor travaille ainsi à élargir les spectres des tailles disponibles (la Black Bay est maintenant disponible en 41mm après la version 36mm), des matériaux  (avec l'introduction du bicolore) et des complications (grâce au chronographe, tandis que la Black Bay Steel est proposée avec un guichet de date). La stratégie de Tudor est donc simple: derrière le nouveau slogan #Borntodare, l'objectif est d'enfoncer le clou, de profiter au maximum du succès des différentes déclinaisons de la Black Bay et d'éviter un éparpillement d'énergie et de ressources inutile. Tudor possède maintenant sa montre iconique et aurait tort de se priver d'une telle opportunité.


C'est d'autant plus vrai que même les montres présentées en dehors de Bâle respectent la même logique. L'Heritage Black Bay Bronze Blue, qui vient d'être dévoilée, est l'archétype même de ce qu'est aujourd'hui une montre Tudor à succès: une petite différence esthétique par rapport à un modèle existant, des finitions sérieuses et de qualité et un prix finalement raisonnable pour un mouvement de manufacture (dans ce cas), le tout pour une tenue de cote meilleure que celles de nombreuses concurrentes et une capacité de revente aisée.

Malgré le #Borntodare, l'audace ne se retrouve pas du point de vue esthétique. Tudor surfe sur la vague néo-rétro mais réussit bien cet exercice. La force de Tudor, c'est de mieux respecter les montres qui ont servi d'inspiration que ses confrères. La marque ne s'aventure pas par exemple à mettre des guichets de date là où il n'y en a pas besoin sous prétexte qu'une montre avec date se vend mieux (comme de nombreuses maisons nous l'expliquent). Ce qui compte, ce ne sont les fonctions mais la désirabilité. Et une Heritage Black Bay est désirable car son design est abouti et la qualité de l'exécution est irréprochable.


Qu'importe finalement si la Black Bay Bronze Blue, présentée dans le contexte de la collection Blue Editions de Bucherer, n'est qu'une simple évolution de couleurs de la Black Bay Bronze. En habillant le cadran et la lunette de bleu, la montre gagne, selon moi, en subtilité et en élégance. Je trouve la combinaison bronze-marron de la Black Bay Bronze pesante et finalement peu originale. Dans le contexte de la Black Bay Bronze Blue, le jeu de couleurs gagne en contraste, en dynamisme et en raffinement.

La montre est incontestablement très belle mais reste toujours aussi imposante avec son diamètre de 43mm et son épaisseur de 13,4mm. Le boîtier est cependant son élément le plus réussi, apportant la preuve des capacités techniques de Tudor. Basé sur un alliage d'aluminium et de bronze, il a été conçu pour que son évolution dans le temps reste maîtrisée et évite de donner à la montre l'aspect d'une relique trouvée dans une épave. 


Le bleu de la lunette et du cadran est parfaitement dosé, suffisamment sombre pour être cohérent avec le style de la montre mais possédant de beaux reflets lorsque la lumière frappe directement le cadran. Les autres éléments sont connus comme les très belles aiguilles Snowflake et la couronne en bronze ornée de la rose Tudor. 

L'autre caractéristique importante de la Black Bay Bronze Blue est la reprise du mouvement de manufacture MT5601 qui possède l'atout d'une réserve de marche généreuse de 70 heures pour une fréquence de 4hz. Il se distingue par son spiral en silicium et sa certification chronomètre.

La Black Bay Bronze Blue est disponible avec deux bracelets qui se marient  parfaitement avec le boîtier: un bracelet en veau vieilli ou un bracelet en tissu qui reprend les codes couleurs de la montre. Ce dernier bracelet est ravissant mais particulièrement agaçant. Il est à la fois trop court (il ne passe pas sous le second passant!) et trop étroit (il manque un bon millimètre!). Cela donne l'impression que le préposé aux mesures s'est emmêlé les pinceaux. Ce n'est pas très sérieux et c'est très surprenant pour une marque comme Tudor.

L'étroitesse du bracelet est clairement visible:


Je reste cependant très séduit par cette montre qui combine avec bonheur force et raffinement. La Black Bay Bronze Blue n'est pas faite pour tous les poignets mais si l'écueil du gabarit est franchi, elle offre à ses propriétaires la possibilité de porter une montre chaleureuse du fait de la couleur du boîtier et au bout du compte, plutôt polyvalente. Elle deviendra, j'en suis sûr, un des plus beaux succès commerciaux de la collection Blue Editions de Bucherer.

Les plus:
+ une finition irréprochable
+ un prix raisonnable compte tenu de la qualité de l'exécution
+ une réussite esthétique plus subtile que la Black Bay Bronze
+ les performances du mouvement de manufacture

Les moins:
- un gabarit imposant
- le bracelet tissu est trop court et trop étroit ce qui est très agaçant

1 commentaire:

Anonyme a dit…

La blague le bracelet...