mercredi 3 mai 2017

Sur la ligne du départ du Tour Auto 2017 avec Zenith

Le Tour Auto 2017 vient de s'achever à Biarritz après une semaine de course qui permit aux concurrents de visiter pour la première fois la Bretagne. Le rassemblement des véhicules sur la ligne de départ au Grand Palais constitue un événement incontournable pour tous les amateurs de véhicules classiques. Au-delà de la beauté du lieu qui met sans aucun doute en valeur les lignes des carrosseries de ces merveilles mécaniques, c'est bien la qualité du plateau qui rend ce rassemblement si particulier et magique. Il permet surtout d'apprécier des véhicules qui vont s'élancer pour une traversée de la France de plusieurs milliers de kilomètres et qui donc sont loin d'être des pièces de musée statiques et sans vie.

Difficile de trouver un plus beau cadre que le Grand Palais pour accueillir les véhicules des participants du Tour Auto!


L'édition 2017 symbolisait la dernière année du partenariat entre Zenith et le Tour Auto. Ce désengagement se ressentait dans l'absence d'une montre spécifique dédiée à cette édition (la montre de 2016 reprenant du service) mais pour le reste, Zenith a veillé à maintenir le même degré d'implication avec un très beau stand dans l'enceinte du Grand Palais lors du départ et surtout la participation de deux voitures sponsorisées par la marque: la Jaguar Type-E de Daniel Spadini et la Porsche 911 de Dominique et Macha Vananty qui termina l'épreuve parmi les 15 premiers du classement général au terme d'une très belle course.

L'événement organisé lors du départ me permit de revoir deux nouveautés importantes de la manufacture qui furent présentées quelques semaines plus tôt à Baselworld ou pendant la semaine du SIHH. Ces deux pièces me semblent être une parfaite représentation du potentiel de Zenith au moment où le nouveau CEO, Julien Tornare,  va conduire la destinée de la marque à compter du 1er mai.

D'un côté, la Zenith Heritage 146 à cadran bleu. Cette montre, inspirée par un modèle des années 60, propose un cadran classique, épuré, raffiné et non dénué d'originalité dans le contexte de l'offre horlogère d'aujourd'hui. Son classicisme est renforcé par l'utilisation d'un boîtier en acier d'un diamètre de 38mm dont le diamètre contenu convient parfaitement au mouvement El Primero 4069. J'aime beaucoup cette montre élégante et équilibrée qui rend hommage au passé de Zenith.

La Zenith Heritage 146 propose un superbe cadran bleu. Elle est également disponible avec un cadran brun:


De l'autre, la Zenith Defy El Primero 21 à boîtier en titane d'un diamètre de 44mm et à cadran ouvert. Elle se distingue par le tout nouveau calibre El Primero 9004, plus grand que le El Primero d'origine et qui permet un chronométrage lisible au centième de seconde grâce à une aiguille centrale de chronographe qui effectue un tour complet du cadran en une seconde.

La Zenith Defy El Primero 21 devant la Porsche de Dominique et Macha Vananty:


De prime abord, tout semble séparer ces deux montres aux styles et tailles quasiment opposés. Et puis très rapidement, nous comprenons qu'elles partagent les mêmes valeurs: l'objectif d'obtenir les meilleures performances chronométriques et une lisibilité optimale des indications du chronographe, l'inspiration du passé (la forme du boîtier de la Defy El Primero 21 rappelle celle d'anciennes Defy) et cette constante volonté d'innover. Le calibre El Primero 9004 de la Defy El Primero 21 témoigne des capacités techniques de la manufacture et fait écho au calibre El Primero traditionnel qui marqua son époque par son affichage au 1/10ième de seconde du chronographe. Les deux montres nous apportent ainsi une indication de ce qu'est la stratégie de Zenith: la star demeure et demeurera toujours le mouvement. Et la marque continuera à s'appuyer sur son histoire non pas pour se plonger dans une contemplation nostalgique mais bien pour relever les défis auxquels elle doit faire face et reprendre sa progression. 

Je vous propose de parcourir quelques photos prises lors de l'événement au Grand Palais.

Dominique et Macha Vananty lors du cocktail sur la ligne de départ. Ils allaient par la suite effectuer une très belle course.


L'événement me donna aussi l'occasion de profiter de la Chronomaster El Primero 38mm à cadran ouvert. Une pièce magnifique qui existe en deux tailles (38 et 42mm) mais c'est la version la plus petite (celle qui est photographiée) qui a ma préférence:



Quelques montures prêtes à s'élancer dès le lendemain aux aurores:







Mais, on ne se refait pas, ma préférée du plateau fut cette superbe Fiat 600:


Et bien entendu, la voiture que je supportais était la Porsche de Dominique et Macha Vananty:


Un dernier wristshot de la Defy El Primero 21 qui fut incontestablement la star de Baselworld pour  Zenith:


Cette video explique pourquoi cette montre se distingua lors du dernier salon. Le comportement de l'aiguille centrale du chronographe est magique! Bien entendu, la montre propose un compteur des secondes situé à 6 heures:



Merci à Zenith France pour l'invitation à ce très bel événement.

Aucun commentaire: