vendredi 7 avril 2017

Exposition de montres Heuer à la boutique Tag Heuer de Paris Opéra (boulevard des Capucines)

La boutique Tag Heuer de Paris Opéra organise une exposition d'une douzaine de montres Heuer, en provenance du Musée ou appartenant à des collectionneurs, qui ont joué un rôle significatif dans l'histoire de la marque et qui ont servi, pour certaines d'entre elles, d'inspiration pour des rééditions. Cette exposition qui se déroule jusqu'au 28 avril rappelle l'extrême richesse de styles, de designs et de fonctions déployée par Heuer pendant plusieurs décennies. Derrière une complication commune (la quasi totalité des montres sont des chronographes), les pièces ainsi exposées apportent la preuve de la créativité  des équipes Heuer et témoignent également des tendances artistiques des différentes périodes. Mais dans chaque cas, se ressent le même leitmotiv: l'aspect pratique était prioritaire et  le confort d'utilisation était l'objectif poursuivi par toute évolution du design. Je vous propose de découvrir certaines de ces montres et vous encourage vivement à les voir à la boutique lors des prochains jours si vous êtes de passage sur Paris.

L'Autavia (contraction d'AUTomobile et AVIAtion) de 1964 est le premier chronographe de poignet à utiliser une lunette tournante créée par Jack Heuer:


La Silverstone de 1974 fut portée par Clay Regazzoni. J'aime beaucoup cette couleur "Bordeaux" qui ne fut pas utilisée lors des rééditions.


Le cadran de cette Daytona de 1976 a pris un aspect absolument charmant:


Cette Monza de 1976 créée pour Niki Lauda, champion du monde de Formule 1 inspira la réédition de la Monza de 2016 qui gagna une récompense lors du dernier Grand Prix d'Horlogerie de Genève.


La Monaco de 1969 fut portée par Steve McQueen sur le tournage du film "Le Mans" en 1970:


Une de mes pièces préférées de l'exposition est la Carrera de 1972 qui rend hommage à la "Carrera Panamericana":


Très marquée par son époque, la Montréal de 1972 célèbre le pilote canadien Gilles Villeneuve:


Des circuits de Formule 1 jusqu'à la mer, il n'y a qu'un pas, aisément franchi par la Skipper de 1985 qui intègre un compte-à-rebours de régate: 


Enfin, je fus séduit par la pureté de la Camaro de 1970:


Merci à l'équipe de la boutique Tag Heuer de Paris Opéra pour son accueil.


Aucun commentaire: