dimanche 27 novembre 2016

Vacheron Constantin: Métiers d'Art Elégance Sartoriale

Pour un collectionneur, la montre est un objet bien trop important pour être considérée comme un simple accessoire de mode. Mais elle est la petite touche finale qui complète idéalement une tenue ou qui peut, en cas de mauvais choix, anéantir les efforts vestimentaires les plus sophistiqués. Les liens entre l'horlogerie et le monde de la haute couture sont évidents mais rarement mis en scène par les marques. Une des plus récentes manifestations de cette proximité était l'intéressante approche menée par Urwerk avec Timothy Everest à travers l'UR-110 "Eastwood" qui donnait l'occasion d'utiliser du tweed et du bois.


Les cinq montres qui composent la collection Métiers d'Art Elégance Sartoriale font l'objet d'une démarche différente. Elles ne sont pas le fruit d'un partenariat avec un couturier particulier et elles utilisent les matériaux et les techniques habituels de la Manufacture. En un sens, elles doivent être considérées comme un hommage au travail des tailleurs, aux matières qu'ils coupent et assemblent par le biais de cadrans mobilisant plusieurs métiers d'art.

La réussite de la collection réside dans cette retranscription convaincante des motifs des tissus (Prince de Galles, chevron, carreaux, rayures tennis et tartan)  grâce à un guillochage main et un émail Grand Feu translucide de couleur. Chaque montre utilise la même base, c'est-à-dire un boîtier en or (gris ou rose) d'un diamètre de 39mm et un affichage du temps décentré à 3 heures permettant de dédier une grande zone du cadran à sa décoration. Le sous-cadran est en or tapissé couleur champagne et est agrémenté d'un tour d'heures en nacre rehaussé de chiffres romains peints.


Les couleurs de l'émail Grand Feu sont, il faut l'avouer, audacieuses mais choisies judicieusement. Elles correspondent en effet bien au motif du guillochage. Le rouge framboise accompagne le motif "Prince de Galles", la lavande le motif  "chevron", la couleur taupe le motif "carreaux", la couleur lin le motif "rayure tennis" et le bleu azur le motif "tartan". Ce sont ces mariages que j'apprécie particulièrement et pour être plus précis, ils apportent la preuve que Vacheron Constantin est allé au bout de ses idées dans cette collection. Du fait de leur rendu coloré et de l'affichage décentré, les cinq pièces parviennent à marier élégance et originalité ce qui n'est jamais simple dans le monde des montres habillées à deux aiguilles. Ma préférée est celle qui utilise la couleur rouge framboise car elle dégage une belle énergie et son bracelet Bordeaux lui va à ravir. 


Le plus grand plaisir ressenti avec ces montres consiste à profiter du motif du guillochage qui est plus ou moins présent selon les conditions de lumière. Il peut aussi bien être extrêmement perceptible ou se fondre dans la couleur et quasiment disparaître. J'apprécie également le contraste entre ce motif principal et celui du décor tapissé sur le sous-cadran d'affichage du temps. Reprenant des thèmes de cravates ou de pochettes, ce décor complète joliment et avec discrétion le style raffiné des cinq montres.

Compte-tenu de l'affichage décentré, Vacheron Constantin se devait d'utiliser un mouvement bien plus petit que le boîtier. Le calibre 1400 d'un diamètre de 9 lignes est ainsi idéal. Sa fréquence est de 4hz et sa réserve de marche d'une quarantaine d'heures. J'aime beaucoup sa présentation, la qualité exemplaires de ses finitions et la forme des ponts, très esthétiques et comportant des angles rentrants. Il est très agréable au remontage ce qui est un point très important: une montre Métiers d'Art Elégance Sartoriale est avant tout une montre de dandy et le petit rituel du remontage quotidien fait partie du concept!


Je suis en revanche moins convaincu par le rendu visuel de l'arrière du boîtier. Est-ce qu'un fond totalement plein avec une gravure n'aurait pas été plus approprié? Je pense sincèrement que oui car le mouvement semble perdu. Certes l'espace disponible laisse de la place pour une gravure personnalisable. Mais un fond totalement disponible aurait été dans ce cas plus judicieux.

Malgré cette réserve, je fus séduit par cette collection au sein des Métiers d'Art. Elle offre une nouvelle preuve des capacités artistiques de Vacheron Constantin sans tomber dans la démonstration excessive. Raffinées tout en ayant le soupçon d'originalité qui rehausse leur intérêt, les cinq montres de la collection possèdent chacune leurs propres personnalités et donnent ainsi un vaste choix à tous ceux ou celles qui souhaitent trouver le complément idéal à leurs costumes ou tenues favoris. 


Les plus:
+ des cadrans variés et parfaitement exécutés
+ le plaisir procuré par le remontage du mouvement 1400
+ un équilibre subtil entre raffinement et originalité

Les moins:
- un fond plein aurait été selon moi plus approprié

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Vacheron...
Il faut être dingue pour mettre 1 euro dans cette marque...