mercredi 14 septembre 2016

Cartier: bracelets interchangeables pour les Ronde et Tank Solo

Cartier profite de la rentrée  pour annoncer coup sur coup deux très bonnes nouvelles! La première est la mise à disposition de toute une gamme de bracelets interchangeables (et du système de pompes et de boucle déployante à double réglage qui va avec) à l'attention des Ronde et Tank Solo. Ce ne sont pas moins de 14 couleurs se répartissant autour de 3 types de veau (lisse, grainé et Trieste) qui sont ainsi disponibles aux clients souhaitant facilement transformer le style de leurs montres, en le rendant plus décontracté ou plus formel selon les circonstances.

Les Ronde et Tank Solo qui font l'objet de cette démarche sont disponibles en trois tailles différentes et c'est à ce niveau que se situe la seconde nouvelle qui me ravit: la Ronde Solo intermédiaire, d'un diamètre de 36mm est maintenant animée par un mouvement automatique. Et pour ne rien gâcher, le guichet de date de la version antérieure à quartz  disparaît! 

La Ronde Solo Automatique 36mm et la Tank Solo XL:


Incontestablement, la nouvelle Ronde Solo Automatique 36mm devient une montre très importante pour Cartier. Il ne faut se tromper: même si cette montre n'aura pas pas la projection médiatique d'une Drive ou d'une Clé, elle n'en demeure pas moins stratégique compte tenu de son positionnement tarifaire d'entrée de gamme et de sa faculté à profiter du système de bracelets interchangeables. Sa taille intermédiaire est idéale. Ni trop grande, ni trop petite (la finesse de la lunette agrandit légèrement la taille perçue), cette Ronde Solo est adaptée à la fois aux poignets féminins et masculins. Son cadran reprend les codes habituels de la ligne Ronde Solo avec l'inscription le long de la minuterie centrale des heures de la seconde moitié de la journée par le biais de chiffres arabes. La cohabitation entre les chiffres romains et les chiffres arabes est la petite touche d'originalité d'un cadran éminemment classique. Le retrait du guichet de date (le guichet demeurant sur la version 42mm) rend la montre beaucoup plus pure et équilibrée et renforce ainsi son élégance.

La Ronde Solo 36mm Automatique:


Le mouvement qui l'anime est le calibre Cartier 076 soit un ETA 2671 que nous retrouvons notamment dans la Ballon Bleu 36mm. Ce calibre au diamètre contenu est fiable et répandu. Il fonctionnera donc sans souci et la montre sera aisément réparable dans la durée. Sa réserve de marche est un peu courte selon les standards actuels (autour de 38 heures) mais son efficacité au remontage est tout à fait convenable.

Comme indiqué précédemment, la taille perçue est supérieure à la taille réelle. En mettant la Ronde Solo Automatique 36mm au poignet, je n'ai pas eu l'impression de porter "une petite montre". Si sa finition, et notamment celle du cadran, n'est évidemment pas du même niveau que celle des montres plus onéreuses de la collection, j'ai tout de même apprécié son charme simple et son raffinement discret. Et puis... si la montre apparaît comme trop sage, rien n'empêche de lui apporter du peps avec un bracelet de couleur.

La Ronde Solo 36mm Automatique avec sa boucle déployante et son bracelet:


Le changement s'opère très facilement grâce aux pompes "flash" et à la boucle déployante à double réglage qui ne nécessite aucun outil. Certes la manipulation au niveau de la boucle nécessite de la pratique au départ mais une fois l'astuce comprise, tout s'effectue simplement.

Les finitions lisse, grainé ou Trieste des bracelets ne sont pas forcément disponibles pour toutes les couleurs mais le choix de 14 bracelets est suffisamment vaste pour trouver la combinaison alternative idéale. Ma finition préférée est la Trieste, plus contemporaine. La finition lisse est également réussie, notamment avec un gris/bleu du plus bel effet. La finition grainée est plus traditionnelle et  regroupe le plus de couleurs (8).

Les finitions Trieste et grainée:


Une sélection de la gamme de couleurs:


Découvrons maintenant les différents rendus des 6 montres.

L'équilibre de la Ronde Solo 36mm Automatique. Elle se reconnaît au premier coup d'oeil grâce à sa trotteuse centrale et à son absence de guichet de date:


La Ronde Solo 36mm Automatique est aussi à l'aise sur un poignet féminin:


La Ronde Solo 42mm Automatique. J'ai tendance à trouver cette montre trop grande. Je préfère nettement la version 36mm:


La version 29mm à quartz se distingue par sa pureté. Avec un bracelet bleu qui rappelle la couleur des aiguilles et du cabochon, elle gagne en énergie. Cette montre profite pleinement des bracelets de couleurs vives.  


La Tank Solo XL avec deux bracelets différents, le Trieste bleu et le grainé noir:


La Tank Solo XL se reconnaît à son guichet de date à 6 heures:


La Tank Solo MM est animée par un mouvement à quartz et passe aussi bien sur un poignet masculin que féminin:



La Tank Solo PM est également animée par un mouvement à quartz. Tout comme la Ronde Solo de petite taille, la montre gagne énormément à utiliser un bracelet de couleur vive:



J'ai donc particulièrement apprécié la démarche de Cartier. J'ai souvent regretté que les grandes marques ne fassent pas preuve de plus d'audace pour ne pas saluer ce pas vers une offre personnalisable, attendue par la clientèle. Le système est simple et rapide et le choix de couleurs est suffisamment large pour offrir des alternatives tranchées par rapport au traditionnel bracelet noir. Et comme Cartier a eu le bonne idée de rendre automatique la Ronde Solo 36mm, le bilan est presque parfait! J'ai cependant deux regrets qui tempèrent légèrement mon enthousiasme. J'aurais aimé que la Tank MM subisse le même traitement que la Ronde Solo 36mm en devenant automatique et que la finition grainée ne concentre pas la majorité des couleurs. Rien de bien grave car l'essentiel est que Cartier donne le sentiment de plus s'amuser avec son entrée de gamme et de se décontracter pour le plus grand plaisir de ses clients.

Merci à l'équipe de la boutique Cartier de Paris Capucines.

Aucun commentaire: