samedi 4 juin 2016

Vacheron Constantin: Overseas Heures du Monde

La nouvelle collection Overseas de Vacheron Constantin fut présentée cette année lors du SIHH. Cette collection était alors constituée de deux montres de base: une montre à trois aiguilles et un chronographe. Bien entendu, je n'oublie pas de mentionner les deux pièces extra-plates en or de la collection disponibles uniquement dans les boutiques de la marque: une montre à deux aiguilles et un calendrier perpétuel.

Mais dans mon esprit, il manquait un ingrédient indispensable: une véritable montre de voyage. Après tout, la nouvelle collection Overseas, compte tenu de son nom, du motif de la masse oscillante, de sa capacité à accompagner ses propriétaires en toutes circonstances, évoque les longs voyages, les déplacements vers de lointaines contrées... et donc une complication manquait dans la collection: l'affichage d'un second fuseau horaire.


J'étais à peu près sûr qu'une Overseas viendrait compléter plus tard la collection avec une telle complication mais au bout du compte, Vacheron Constantin est parvenu à créer une véritable surprise. Car la complication additionnelle n'est pas l'affichage d'un second fuseau horaire mais l'affichage des Heures Universelles (ou Heures du Monde). Et ces Heures Universelles sont particulières puisqu'il s'agit du fameux affichage des 37 fuseaux tel que découvert précédemment avec la Patrimony Traditionnelle Heures du Monde.


Où réside véritablement la surprise? En fait, cette complication est une sorte de domaine réservé, une des très rares qui demeurent fidèles aux montres classiques et habillées. Il est aisé de trouver des tourbillons, des répétitions minutes dans des montres sportives ou décontractées. Mais pouvoir observer les Heures Universelles dans de tels contextes est bien plus rare même si quelques exemples me viennent à l'esprit (comme Hublot par exemple).

Je trouve cette idée de la part de Vacheron Constantin excellente pour plusieurs raisons. La première raison est évidente: la complication est parfaite dans le contexte de la collection Overseas. La deuxième raison est esthétique. Le cadran laqué spécifique composé d'une zone centrale, d'un anneau des villes de trois lignes et d'un anneau périphérique des heures nécessite un boîtier suffisamment grand pour conserver une lisibilité acceptable. Dans cette optique, le boîtier d'une diamètre de 43,5mm est parfait. La troisième raison est également liée au boîtier. L'Overseas Heures du Monde est en effet disponible en acier avec 3 couleurs de cadran différentes (bleu, argenté ou brun). J'apprécie particulièrement que Vacheron Constantin ait pris la décision de proposer une telle complication dans un boîtier sans métal précieux. De plus, "Overseas oblige", le boîtier répond aux exigences d'une montre qui se veut tout-terrain avec un cerclage d'une bague en fer doux pour une protection contre les perturbations magnétiques et une étanchéité de 150 mètres. 


Bien entendu, la principale caractéristique du boîtier Overseas est conservée avec le système très simple de changement du bracelet. Un bracelet acier, un bracelet caoutchouc et un bracelet alligator sont disponibles et cela ne prend que quelques secondes de les changer... et ainsi de transformer totalement l'aspect de la montre!

Il y aussi un autre point que j'apprécie. Grâce à l'Overseas Heures du Monde, j'ai l'impression de découvrir de nouveau la complication des Heures Universelles. En effet, sa partie centrale affichant l'hémisphère nord suivant une projection de Lambert, son cadran volontairement chargé, l'élégante façon d'indiquer le jour et la nuit trouvent ici une nouvelle dimension. En toute franchise, le rendu visuel est totalement différent de celui de la Patrimony Traditionnelle  et je ressens même un paradoxe: la Patrimony me semblait un peu trop grande alors que l'Overseas me donne l'impression d'avoir la bonne taille malgré son millimètre supplémentaire. 


Le mouvement qui anime l'Overseas Heures du Monde est le calibre 2460WT que nous retrouvons évidemment dans la Patrimony. Il se caractérise par une fréquence de 4hz et une réserve de marche de 40 heures, un peu courte selon les standards actuels. La masse oscillante est décorée avec le motif habituel de la rose des vents de la collection Overseas. Le mouvement est fini avec soin sans être trop démonstratif ce qui est très positif. En revanche, la base du mouvement est trop petite pour le boîtier et le calibre semble un peu perdu lorsque observé à l'arrière de la montre. Vacheron Constantin communique à propos d'un diamètre de 36,6mm mais de mon point de vue, ce diamètre inclut l'affichage des Heures Universelles. Donc il ne faut pas s'attendre à un rendu visuel équivalent à une telle taille lorsqu'on retourne la montre. Le grand atout du mouvement est que tous les réglages s'opèrent par la couronne. On peut donc oublier le poussoir à la Patek, la pureté du boîtier est préservée et la montre est plus jolie sans cette excroissance. 


Même si l'Overseas n'est pas exempte de tout reproche, je la considère comme une montre réussie. Tout simplement parce qu'elle parvient à combiner le prestige de la complication avec une atmosphère décontractée. Cette combinaison fonctionne parce que la qualité de l'exécution est au niveau des standards de Vacheron Constantin (n'oublions pas que la montre est certifiée poinçon de Genève). J'aime beaucoup la finition du boîtier qui est mise en valeur lorsque le bracelet en acier est installé. Et, comme toujours avec une montre à Heures Universelles, notre esprit se met à voyager... même au Népal ou en Iran grâce aux 37 fuseaux horaires y compris ceux qui sont décalés d'un ou plusieurs quarts d'heure. La jolie projection de l'hémisphère nord au centre de la montre est d'ailleurs une accompagnatrice idéale dans ce voyage imaginaire.

L'Overseas Heures du Monde sera disponible à la fin de l'été.

Les +:
+ le plaisir de retrouver cette complication dans un contexte plus décontracté
+ le boîtier relativement élancé (un diamètre de 43,5mm pour une épaisseur de 12,6mm)
+ la disponibilité du boîtier en acier avec 3 couleurs de cadran différentes
+ les 3 bracelets fournis avec la montre qui sont faciles à changer
+ la montre peut être utilisée même au Népal ou en Iran!

Les -:
- une réserve de marche plutôt courte (40 heures)
- la base du calibre semble petite à l'arrière du boîtier
- la lisibilité des 37 fuseaux demeure un peu difficile mais cela fait aussi partie du charme de la complication!

Aucun commentaire: