Petite réflexion sur la Montblanc 4810 Orbis Terrarum

La présentation d'une partie de la nouvelle collection 2016 Montblanc à la boutique de Paris Capucines me donne l'occasion de revenir sur la 4810 Orbis Terrarum. En fait, cette montre est la déclinaison dans le contexte 4810 de la complication Worldtimer (Heures Universelles) de l'Heritage Spirit présentée en 2015. L'Heritage Spirit Orbis Terrarum est pour moi une des montres les plus intéressantes présentées par Montblanc ces dernières années et témoigne de l'ambition de la marque. Sa présentation est soignée, notamment au niveau du cadran et elle offre une complication prestigieuse à un prix maîtrisé.

Le mouvement qui l'équipe est constitué d'un calibre de base Sellita (d'une fréquence de 4hz et d'une réserve de marche de 42 heures) et d'un module Heures Universelles développé en interne. Ce module permet de lire de façon instantanée l'heure des 24 fuseaux horaires et même s'il ne gère pas les fuseaux décalés du type Iran ou Népal, il n'en demeure pas moins lisible. De plus, l'affichage jour&nuit met en scène la zone centrale de la montre qui incite au voyage du fait de la projection du planisphère concentré sur l'hémisphère nord.

L'Heritage Spirit Orbis Terrarum avec les boutons de manchette de circonstance!

 

Le poussoir latéral permet d'ajuster le fuseau de référence (en positionnant la ville repère à 6 heures) et recale donc automatiquement l'anneau des heures et l'affichage jour&nuit. 

Mon seul regret vis-à-vis de cette montre est le mouvement de base qui aurait mérité une présentation un peu moins austère. Le fond transparent n'était donc pas indispensable.

La version 4810 se distingue de la version Heritage Spirit pour deux raisons: l'utilisation d'un boîtier plus imposant (43mm vs 41mm) et un planisphère plus coloré et plus chaleureux. La montre gagne à la fois en caractère et en dynamisme. Le choix entre les deux versions se résume à une histoire de goût. L'une dégage plus d'énergie, l'autre plus de sobriété et de raffinement.

La grande force de la 4810 Orbis Terrarum est de conserver l'équilibre du cadran malgré l'élargissement du boîtier:


Ma réflexion personnelle porte sur le souci du détail apporté par Montblanc dans le contexte de l'élargissement. En effet, Montblanc a veillé à ce que les proportions des différentes composantes du cadran (zone centrale, anneau des villes et anneau des heures) soient préservées. Ainsi, la zone du planisphère est agrandie dans la version 4810. Visuellement parlant, les deux versions présentent le même équilibre ce qui est très agréable. Cela peut apparaître comme un détail mais ce respect des proportions prouve que Montblanc se donne les moyens de réussir et travaille au renforcement de sa crédibilité horlogère. Il rappelle également le rôle important joué par la collection 4810. Les nouvelles montres de la collection tirent profit de la touche d'élégance qui a été apportée à la collection grâce aux modifications esthétiques subtiles mais réelles comme par exemple l'affinement des cornes. 

La 4810 Orbis Terrarum profite également d'un planisphère plus coloré et chaleureux:


La 4810 Orbis Terrarum est donc une montre réussie car les deux millimètres supplémentaires ne nuisent pas à l'équilibre esthétique. Elle pourra séduire les amateurs qui trouvent l'Heritage Spirit trop sage grâce à sa présence au poignet plus affirmée et à sa palette chromatique plus chaleureuse.  

Merci à l'équipe de la boutique Montblanc de Paris Capucines.

Commentaires