dimanche 26 juin 2016

Jaeger-Lecoultre: l'Atelier Reverso

Jaeger-Lecoultre organisa il y a quelques jours une soirée Reverso au sein de la boutique de la Place Vendôme. En fait, il y avait 3 raisons de célébrer la montre iconique de la Grande Maison:
  • son 85ième anniversaire,
  • le partenariat avec Christian Louboutin,
  • l'Atelier Reverso.
Je souhaiterais revenir sur le dernier point car il traduit une orientation de la marque intéressante.

Je l'ai déjà exprimé à de nombreuses reprises: le contexte délicat du marché horloger actuel est plus dû à une crise de l'offre qu'à une crise de la demande. Les clients recherchent avant tout de la créativité, de l'audace, de la personnalisation et des prix qui leur semblent justes et cohérents. Le problème est que les années de croissance facile n'ont pas permis aux grandes marques d'anticiper ces nouvelles tendances et les stratégies de réorientation doivent maintenant être menées de façon accélérée sous peine de rater le renouvellement de la clientèle. L'idée de l'Atelier Reverso provient de ce constat: les clients, et tout particulièrement ceux qui découvrent l'univers de la belle horlogerie, recherchent de plus en plus cette exclusivité qui se traduit par la personnalisation des différents éléments qui composent la montre. L'Atelier Reverso répond à cet enjeu et confirme, de façon plus structurée, le potentiel de personnalisation de la Reverso, connu depuis plusieurs décennies à travers notamment l'offre en matière de gravure.

La personnalisation proposée dans le contexte de l'Atelier Reverso a de plus une vertu pour la marque: lorsqu'elle est bien contrôlée et intelligemment faite, elle permet d'être moins exigeante et plus économe pour la manufacture et la chaîne d'approvisionnement qu'un catalogue proposant une vaste sélection de modèles. Tous les détaillants le savent: lorsqu'une collection est large, le client recherche souvent le modèle qui n'est pas en boutique. La personnalisation permet de retourner le problème: le client est impliqué dans le process créatif et il a le sentiment qu'il achète SA propre montre, bien plus exclusive que n'importe quelle autre du catalogue.

Le défi pour la marque  est d'être en mesure de proposer assez d'options pour que la démarche ait du sens sans rentrer dans un processus de décision complexe pour le client. En tant que client, lorsque vous dépensez plus milliers d'euros dans une montre, vous souhaitez des réponses et pas une multitude de questions.

C'est la raison pour laquelle l'Atelier Reverso est bien conçu. Les différentes étapes qui permettent de créer sa Reverso sont simples et efficaces. Les options sont claires et suffisamment nombreuses pour que la démarche soit intéressante et ludique et qu'elle puisse renforcer la conviction du client que sa montre est exclusive (il ne doit pas croiser la même dans la rue!).

7 montres Reverso, 49 cadrans et couleurs, 800 bracelets  définissent 5.277 combinaisons à disposition sans oublier évidemment la personnalisation ultime: la gravure. Les principaux changements par rapport à ce que nous connaissions auparavant sont l'offre en matière de cadrans et la mise à disposition des créations de Christian Louboutin qui apporte son inspiration et son univers dans la palette de l'Atelier Reverso.

Grâce à un large écran installé dans les boutiques, le client parcourt les différentes options et, fort heureusement, des échantillons (cadrans, bracelets, type de gravure) donnent une excellente idée du résultat final. Le risque aurait été trop grand sinon d'être déçu du fait d'un écart entre la représentation sur l'écran et la réalité.

L'Atelier Reverso n'est donc pas à proprement parler une révolution mais il officialise le très grand potentiel créatif de la Reverso. Ce potentiel devient plus accessible à la clientèle grâce à la structuration de la démarche.

Je vous propose de parcourir quelques photos prises au cours de la soirée Reverso et lors d'une autre visite à la boutique:

Les joueurs de Polo accueillirent les invités:



De nombreuses stars furent présentes mais la véritable star, surtout dans un tel contexte, fut Colin Field, le barman du Bar Hemingway du Ritz!


Stromae fut très attentif à la démonstration du maître-graveur:


La Reverso musicale!


Sous le charme des Reverso Louboutin:


La boutique  Jaeger-Lecoultre de la Place Vendôme est la plus grande de la marque dans le monde  mais elle fut bien remplie lors de la soirée:


Profitant d'un des cocktails de Colin Field:


La musique aidant, la boutique se transforma en dance floor!


Les pas qui guidèrent vers l'Atelier Reverso:


La décoration de l'Atelier Reverso est évidemment d'inspiration Art-Déco:


L'écran à disposition de la clientèle:


Quelques échantillons de cadrans:


Quelques couleurs de bracelets:


Le maître-graveur de la boutique fait partie des plus talentueux de la Grande Maison comme le prouvent ces représentations de la Place Vendôme et de la Tour Eiffel. Regardez la finesse de l'exécution et des personnages sur la place:



Deux Reverso Louboutin:


Même si la soirée était consacrée à la Reverso, je ne pus résister de mettre au poignet ces deux pièces de haut vol qui sont la preuve des compétences de la Manufacture:

Le Duomètre Sphérotourbillon, ici dans une version en or gris sertie avec 97 diamants. Le comportement du tourbillon est réellement magique:


La Master Grande Tradition Grande Complication n'est pas seulement un régal pour les yeux avec son tourbillon orbital. Elle est aussi un ravissement pour les oreilles grâce au très beau son de la répétition minutes. J'aime beaucoup les répétitions minutes chez Jaeger-Lecoultre car elles ont, selon moi, un excellent rythme. Les notes s'enchaînent avec la bonne vitesse permettant de bien les compter et donc la complication remplit bien sa vocation première.


Je tiens à remercier l'équipe de la boutique Jaeger-Lecoultre de la place Vendôme pour la qualité de son accueil.

Aucun commentaire: