Audemars Piguet: Royal Oak Jumbo Platine

Il y a quelques jours, j'ai eu la chance de rencontrer le propriétaire d'une montre très rare: la Royal Oak Jumbo 14802 Platine. Cette montre ne se croise effectivement pas à tous les coins de rue puisqu'elle n'existe qu'en huit exemplaires. L'histoire de cette Jumbo particulière est en tout cas très intéressante à raconter et elle explique la raison pour laquelle le mouvement n'est pas décoré... ce qui peut sembler très étonnant!


La Jumbo Platine fut imaginée dans le contexte du 125ième anniversaire d'Audemars Piguet qui fut célébré en 2000. Plusieurs prototypes furent créés l'année précédente pour être présentés aux détaillants. Au-delà de la sensation au porter très différente de celle de la version acier compte tenu du poids nettement supérieur (plus de 220g), ces prototypes se distinguaient par un cadran en pierre bleue (qui pourrait être le lapis-lazuli) donnant un effet "tremblé" bien éloigné de la rigueur géométrique du motif "Petite Tapisserie". Ce cadran transforme le rendu visuel de la montre qui apparaît presque comme plus décontractée... tout en restant subtile et raffinée.


Le problème que rencontra la Jumbo Platine fut son prix de vente suggéré compte tenu des coûts de production élevés et les délais de fabrication très longs. Et face aux retours mitigés des détaillants confrontés aux hésitations des clients, Audemars Piguet prit la décision de ne pas lancer la montre en production et d'oublier les 125 exemplaires prévus. La capacité d'absorption du marché étant faible à l'époque du fait de l'explosion de la bulle internet, la manufacture préféra vendre à quelques détaillants les fameux  huit prototypes. C'est la raison pour laquelle se trouva commercialisée une montre qui n'était pas achevée puisque, bien entendu, l'objectif était bien de la proposer avec un mouvement décoré comme toute Jumbo qui se respecte.


La Jumbo Platine est donc une montre paradoxale. Elle est impressionnante au porter compte tenu de son poids et la beauté de son cadran attire immédiatement le regard. Mais d'un autre côté, le rendu brut du mouvement 2120 rappelle qu'elle n'a jamais été aboutie. Qu'importe après tout! Cette absence de décoration n'est qu'un élément supplémentaire qui renforce sa singularité... et son charme!


Je tiens à remercier l'heureux propriétaire de cette montre et William Massena pour avoir publié il y a quelques années les informations reprises dans cet article.

Commentaires