jeudi 14 avril 2016

Zenith: El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition 2016

C'est une belle tradition: le mois d'avril évoque immanquablement la traversée de la France du nord vers le sud par les plus belles carrosseries du petit monde des véhicules de collection. Le Tour Auto Optic 2000 est donc de retour pour le plus grand plaisir des yeux... et des oreilles car il constitue une des très rares opportunités de voir des lignes spectaculaires et d'entendre des vrombissements de moteur inégalables. La course qui se déroule cette année du 18 au 24 avril entre Paris et Cannes accueille 240 concurrents qui auront jusqu'au dernier moment préparé et bichonné leurs montures mécaniques.


Le retour du Tour Auto symbolise également la présentation de la montre liée à l'événement. Zenith, qui fête en 2016 la deuxième année de son partenariat avec la course, utilise de nouveau une base El Primero Chronomaster 1969 pour définir cette montre. Le choix est logique puisque son cadran ouvert, qui offre la vue sur l'organe réglant du mouvement, est un véritable hommage à la mécanique. J'aurais cependant aimé que Zenith, qui avait plus de temps cette année pour préparer la montre qu'en 2015, ose un choix différent et utilise une base distincte de celle de 2015. Le catalogue de Zenith possède suffisamment de références qui auraient pu s'adapter à ce contexte et ainsi offrir une rupture plus marquée avec la montre de 2015.

Quoi qu'il en soit, l'El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition 2016 est une pièce très joliment faite. Son cadran gris ardoise est fort réussi car possédant une large palette chromatique, pouvant devenir très lumineux ou plutôt sombre. Clin d'oeil à la course et au pays traversé, comme avec l'Edition 2015, le cadran est parcouru verticalement par des lignes bleu, blanc, rouge qui se prolongent sur le bracelet. Ces touches de couleur égayent le cadran et lui apportent un soupçon d'originalité que je trouve personnellement très agréable. Compte tenu de la couleur dominante du cadran et de l'harmonie qu'elle crée avec l'acier du boîtier, j'ai tendance à trouver la version de cette année plus raffinée que celle de l'année dernière qui donnait l'impression d'être plus décontractée.


Pourtant, et c'est le paradoxe, le bracelet 2016 n'est franchement pas plus habillé que le bracelet en cuir d'alligator bleu doublé de caoutchouc de 2015! Zenith surprend à ce niveau avec un bracelet en tissu nylon à deux brins équipé de la boucle déployante habituelle de la marque. Esthéthiquement parlant, ce choix est judicieux. Le bracelet se marie idéalement avec le cadran et contribue au rendu visuel convaincant de la montre. Du point de vue pratique, c'est une autre histoire car la légèreté et la flexibilité du bracelet le rendent, selon moi, peu pratique avec la boucle déployante. J'aurais nettement préféré soit carrément un NATO avec son système de fermeture spécifique (mais la montre aurait perdu en élégance), soit une boucle ardillon. 


Les autres éléments de la montre sont sans surprise et conformes à la qualité de la marque. Le boîtier d'un diamètre de 42mm alterne agréablement les parties polies et brossées tandis que les poussoirs sont discrètement décorés avec des liserés bleu et rouge. Le mouvement est évidemment l'El Primero 4061 d'une fréquence de 5hz et d'une réserve de marche d'une cinquantaine d'heures. Le mouvement est visible à travers le fond transparent même si le logo du Tour Auto sur le verre gâche un peu le spectacle. A noter l'utilisation d'une ancre et d'une roue d'échappement en silicium, nettement visibles grâce à l'ouverture du cadran. Malgré son âge vénérable, le mouvement El Primero n'en demeure pas moins un calibre chronographe de référence car, au-delà de sa fréquence élevée, il est d'un usage au quotidien sans faille: efficace au remontage, précis et fiable, il est le compagnon idéal d'une montre qui célèbre les belles mécaniques. Il sera assurément moins capricieux que certaines d'entre elles même si je souhaite à tous les participants d'arriver sans heurt à Cannes le 24 avril!


L'El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition 2016, disponible dans le contexte d'une série limitée de 500 pièces, est ainsi une montre bien dans l'esprit de l'événement avec lequel elle est liée. Sa très belle couleur de cadran et la combinaison créée avec le bracelet sont ses meilleurs atouts. J'aurais cependant apprécié que Zenith utilise une base différente et fasse preuve de plus d'audace et de créativité pour mieux se différencier par rapport à la montre de l'édition 2015.

Merci à l'équipe de l'agence BlackDress.

Les plus:
+ une très jolie couleur de cadran
+ la combinaison avec le bracelet
+ les performances du mouvement El Primero

Les moins:
- la flexibilité du bracelet le rend peu pratique avec la boucle déployante
- la même montre de base que l'année dernière

Aucun commentaire: