Voutilainen: GMR Pièce Unique pour Ekso Watches Gallery

Kari Voutilainen réservait une petite surprise à ses visiteurs au sein du Palace à Baselworld. En effet, il gardait précieusement auprès de lui une pièce unique de la GMR, réalisée à l'attention d'Ekso Watches Gallery, la galerie - concept store dédiée à l'horlogerie indépendante fondée par Ekaterina Sotnikova et située à Paris dans le quartier George V.

Je ne pouvais donc résister à la tentation de lui demander de me présenter cette montre exceptionnelle qui lui donnait l'opportunité de démontrer, une fois de plus, tout son talent artistique dans un contexte technique de haut niveau.


La GMR est la montre de Kari Voutilainen qui combine l'affichage d'un second fuseau horaire sur 24 heures et l'indication de la réserve de marche. La pièce unique utilise un des douze mouvements conçus dans le contexte de la GMR. Le second fuseau est intégré à la périphérie du sous-cadran de la trotteuse tandis que l'indication de la réserve de marche est située au sommet du cadran.

En observant ce cadran, je retrouve de très nombreux détails esthétiques qui caractérisent le style de Kari Voutilainen:
  • les chiffres appliqués dont le fameux "IV", entorse à la règle de l'équilibre qui veut que le 4 s'écrive IIII en chiffres romains sur les cadrans des montres,
  • les aiguilles en or dont le segment annulaire est réalisé en acier bleui,
  • le boîtier équilibré d'un diamètre de 39mm et ses fameuses cornes en forme de goutte,
  • les multiples détails rouges (notamment les aiguilles du second fuseau et de la réserve de marche) qui font partie du design du cadran de la GMR. 

Dans le contexte de la pièce unique, le boîtier est équipé d'un couvercle sur lequel Kari Voutilainen et son équipe se sont exprimés. La décoration est spectaculaire tant du point de vue du thème abordé que de celui de la maîtrise de l'exécution. Mettant en scène une sirène et un triton, le couvercle offre non seulement une représentation onirique et dynamique mais également la cohabitation harmonieuse entre deux métiers d'art: la gravure (je pourrais presque dire la sculpture compte tenu du rendu tri-dimensionnel du résultat!) et l'émail grand feu.

Les deux métiers d'art s'imbriquent, se mélangent créant ainsi la sensation que la sirène et les méduses se trouvent véritablement sous l'eau. Cet émail translucide laisse passer la lumière ce qui est fort appréciable lorsque le couvercle est ouvert pour apprécier la beauté du mouvement.


A l'intérieur du couvercle se trouve inscrite une maxime: "We will return to where we come from". Tout l'intérêt d'une telle inscription est qu'elle possède plusieurs interprétations... du memento mori à notre souhait de retrouver nos racines dans un monde qui perd ses repères. Alors, libre au futur propriétaire de la montre de l'apprécier selon sa propre perception. Une chose est certaine: pour Kari Voutilainen, le retour aux fondamentaux de l'horlogerie, celui des mouvements à basse fréquence et à balancier imposant est toujours de mise comme le prouve le superbe calibre de la GMR. Le diamètre propre du mouvement de 30mm est adapté au boîtier de 39mm. Le balancier et son pont constituent le clou du spectacle et chaque détail traduit l'extrême soin apporté aux finitions. La réserve de marche de 50 heures donne enfin une excellente raison de remonter le mouvement quotidiennement et ce rituel fait partie du charme et de l'émotion procurés par la montre.

Un mouvement Voutilainen, c'est certes avant tout une architecture classique poussée à son extrême et mise en valeur par des finitions exceptionnelles. Mais c'est également un mouvement agréable et simple à utiliser. Dans le cadre de la GMR, il suffit de manipuler la couronne et l'aiguille du second fuseau bouge par pas d'une heure sans troubler la marche du mouvement et la précision de l'affichage du temps.


Enfin, le cadran en argent bleui brossé apporte un dernier argument, s'il en fallait un de plus, sur le pouvoir de séduction de cette pièce unique. Grâce à sa taille idéale pour une montre habillée, l'équilibre du cadran et ses touches de couleur, la GMR créée pour Ekso Watches Gallery procure autant de plaisir au porter qu'à l'observation de sa décoration. Alors, si vous êtes tenté de posséder une pièce d'exception qui combine contenu horloger de haut niveau et une parfaite exécution de la démarche artistique, n'hésitez pas à contacter Ekaterina Sotnikova pour un rendez-vous au sein de la galerie.

Pour plus de renseignements:

Merci à Kari Voutilainen pour son accueil pendant Baselworld.

Commentaires

Anonyme a dit…
C'est d'un mauvais gout le fond gravé...
Ca ruine toute la pièce.
En même temps, je ne suis pas très étonné vu qui a commandé...