samedi 9 avril 2016

Cartier: Montre Panthères et Colibri

Un de mes plus grands plaisirs lors du SIHH consiste à découvrir les montres joaillières créatives de Cartier. Cette année, une des pièces majeures de la nouvelle collection de la marque est la montre Panthères et Colibri qui propose un affichage original de la réserve de marche.

Le nom de la montre suscite immédiatement une interrogation: pourquoi "panthères" au pluriel alors que clairement l'animal favori de Cartier n'est représenté qu'une seule fois sur le cadran? C'est là que réside tout l'intérêt de cette montre: en  poussant la couronne, le petit de la panthère apparaît et le colibri s'envole pour s'arrêter au niveau de la réserve de marche qu'il doit indiquer. Cartier met donc en scène deux de ces thèmes favoris: les animaux évidemment ainsi qu'une complication ludique et interactive. En un sens, cette montre m'évoque la Rotonde Terre et Lune qui propose l'affichage des phases de lune à la demande. Dans les deux cas, le cadran s'anime, se transforme et joue avec les éléments qui le composent.

La montre Panthères et Colibri est avant tout une montre élégante malgré sa taille imposante: le diamètre est de 42,75mm ce qui est conséquent pour une pièce dont la vocation est d'orner les poignets féminins. Mais est-ce si évident que cela?


En la mettant  à mon poignet, je n'ai ressenti aucune gêne et pour une pièce sertie, je l'ai trouvée plutôt adaptée à un poignet masculin. Il y a évidemment sa taille qui explique ce sentiment mais pas uniquement. Le cadran noir en or gris rhodié serti de 11 diamants y contribue aussi beaucoup ainsi que le traitement propre de la panthère principale. Cette panthère en or gris rhodié, ornée de 270 diamants et tachetée de laque noire offre des lignes assez géométriques et son expression demeure neutre voire même légèrement agressive ce qui n'est pas pour me déplaire. Je ressens ainsi la puissance de l'animal, magnifiée par l'oeil en émeraude. 

Le travail sur le boîtier est également parfaitement exécuté. Le boîtier en or gris rhodié est serti de 314 diamants et la réussite de Cartier est d'avoir conservé des proportions harmonieuses. Le volume du boîtier demeure très raisonnable malgré le sertissage et la montre est de fait très agréable à porter. Ce boîtier est le complément idéal de la panthère principale et le fait que toutes ces composantes serties s'inscrivent dans une scène adoucit la dimension joaillière de la montre. Le nombre cumulé de diamants est impressionnant mais la pièce ne tombe pas dans l'excès et conserve tout son raffinement.



Au-delà de son esthétique et du côté interactif de la complication, l'élément qui m'a le plus séduit est le mouvement à remontage manuel 9915 MC. Ce mouvement d'une taille généreuse (16 lignes) est agréable à remonter et offre une réserve de marche de 3 jours (justifiant d'ailleurs la nécessité d'afficher cette réserve de marche côté cadran). Visible à l'arrière de la montre, son rendu visuel est particulier. Il est fini avec soin et très sobrement. J'aurais aimé à ce niveau un peu plus d'exubérance pour être cohérent avec l'atmosphère précieuse et poétique de la montre. L'intérêt de l'architecture du mouvement est de pouvoir observer le fameux mécanisme d'affichage à la demande. A noter que le diamètre du balancier reste petit ce qui peut surprendre compte tenu de la taille du mouvement. Mais son plus grand atout  est que le mécanisme d'affichage à la demande est activé par la couronne. C'est évidemment bien plus pratique et surtout bien plus pertinent esthétiquement parlant! La montre Panthères et Colibri évite donc l'adjonction d'un poussoir disgracieux et elle préserve toute sa pureté et son élégance.


Cette élégance est mise en valeur une fois la pièce mise au poignet. La taille apparaît alors comme idéale pour profiter pleinement de la scène. De plus, le cadran noir permet heureusement de réduire la perception de la taille. En revanche, il est très important de bien ajuster la boucle déployante car le poids de la montre est relativement conséquent et cette dernière nécessite d'être parfaitement positionnée sur le poignet pour obtenir le confort au poignet requis. L'affichage du temps est dans ce contexte presque accessoire et il est discrètement logé au-dessus de la Panthère. La lecture précise n'est gère aisée compte tenu de l'absence d'index mais les orientations des aiguilles permettent d'avoir une représentation fidèle de l'heure qu'il est.

Cartier, en mettant de nouveau en scène son animal favori, apporte une nouvelle pièce maîtresse à sa collection de montres joaillières créatives. Parfaitement réalisée, techniquement aboutie et ludique, j'ai pris beaucoup de plaisir à porter cette montre à vocation féminine... qui ne demande qu'à orner des poignets masculins! Après tout, nous avons nous aussi le droit de jouer avec la Panthère de Cartier!


Merci à l'équipe de la boutique Cartier de Paris Capucines.

Les plus:
+ un cadran parfaitement réalisé
+ l'animation interactive et ludique
+ les performances du mouvement 9915 MC
+ une montre sertie et précieuse finalement à l'aise sur un poignet masculin

Les moins:
- la finition décorative du mouvement aurait mérité d'être plus audacieuse
- la boucle déployante à double réglage marque beaucoup le bracelet

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Aucun intérêt...
Dans le genre, je préfère 100 fois ce que propose Van Cleef