dimanche 21 février 2016

Lange & Söhne: Saxonia Phases de Lune

L'affichage des phases de lune est une des complications préférées chez Lange & Söhne. Peut-être parce qu'elle donne l'occasion d'apporter une dimension poétique à la rigueur toute germanique des montres issues de la manufacture de Glashütte. Ce n'est pas la première fois que cette complication rejoint la collection Saxonia puisque déjà présente dans la Saxonia Calendrier Annuel. En revanche, la combinaison de la grande date avec l'affichage des phases de lune, sans aucune autre complication additionnelle, est inédite.


La Saxonia Phases de Lune, disponible en or rose ou en or gris, peut être considérée comme une évolution de la Saxonia Automatique. Elle partage avec cette dernière le même contexte esthétique très épuré, les mêmes index, les aiguilles Alpha de la même couleur que celle du boîtier. De même, le calibre de la Saxonia Phases de Lune appartient à la même famille que celui de la Saxonia Automatique, celle des L086 à masse oscillante centrale et à réserve de marche de 72 heures.

Cependant, la présence de la grande date et de l'affichage des phases de lune transforme de façon significative notre perception de la montre. Alors que la Saxonia Automatique est considérée comme une montre extrêmement sobre, la Saxonia Phases de Lune gagne énormément en dynamisme et en présence tout en conservant le classicisme de bon ton qui caractérise la collection Saxonia. Le boîtier gagne 1,5mm pour atteindre les 40mm ce qui en fait une taille respectable pour une montre habillée. Le cadran ne perd pas pour autant en équilibre car le sous-cadran de l'affichage des phases de lune est bien positionné. De plus, le double-guichet de la grande date évite de tirer le centre de gravité de la montre vers le bas et crée un joli effet de contraste du fait de sa forme rectangulaire par rapport au sous-cadran circulaire. 


Le cadran en argent massif argenté de la Saxonia Phases de Lune est assurément son plus bel atout. Harmonieux, très bien fini, il est joliment mis en valeur par le disque des phases de lune en or massif parsemé de 852 étoiles dont certaines sont semblables à des grains de poussière. Ce disque est très agréable à observer et c'est lui qui apporte la dimension décorative et dynamique à la montre. Comme quoi, même une complication lente peut faire preuve d'énergie!

Le seul reproche que je pourrais exprimer à son égard est la présence des dizaines liés à la trotteuse dans le sous-cadran  des phases de lune et caractéristique de la nouvelle esthétique Saxonia depuis l'année dernière et souvenir des Langematik à calibre Sax-O-Mat. Ces dizaines me semblent ici un peu inutiles même si je comprends leur présence par souci de cohérence par rapport aux autres montres de la collection.


Le mouvement qui équipe la Saxonia Phases de Lune est le calibre L086.5 d'un diamètre de 30,4mm et d'une épaisseur de 5,2mm et découle donc du L086.1. C'est la raison pour laquelle il possède une fréquence (3hz) et une réserve de marche (72 heures) similaires. La volonté de Lange avec cette famille de mouvement a été d'augmenter la réserve de marche par rapport au Sax-O-Mat. Pour ce faire, un barillet plus important est utilisé obligeant à positionner la masse oscillante au-dessus et donc à sacrifier le traditionnel rotor 3/4 du Sax-O-Mat. La masse oscillante est fine afin de préserver une hauteur de mouvement raisonnable et même si je retrouve la présence du segment en platine en périphérie, le mouvement L086.5 ne possède pas le charme du Sax-O-Mat. Il n'en demeure pas moins très bien fini et très agréable à observer. Le module additionnel de grande date et d'affichage des phases de lune est d'une épaisseur très raisonnable puisque le mouvement ne gagne qu'1,5mm de hauteur. La précision des phases de lune n'est pas la plus élevée dans l'univers Lange mais elle reste très acceptable (et totalement suffisante!) avec un écart d'un jour tous les 122,6 ans. 


La Saxonia Phases de Lune est selon moi la Saxonia "simple" la plus aboutie: j'ai été séduit par son charme et son équilibre. Elle offre une présentation très classique sans tomber dans l'ennui. Le disque égaye le cadran et sa taille de 40mm lui donne une belle présence au poignet sans apparaître comme surdimensionnée. Le rapport diamètre (40mm) sur épaisseur (9,8mm) du boîtier est bien proportionné et la montre n'est ni trop fine, ni trop épaisse. Si son prix (28.500 euros) est beaucoup plus élevé que celui de la Saxonia Automatique (22/23.000 euros), l'écart peut s'expliquer par le rendu visuel beaucoup plus attrayant. Mais il est également proche de celui d'une Lange One et immanquablement la question de l'opportunité d'acquérir à la place la montre la plus représentative de Lange se pose. L'incontestable beauté de cette Saxonia peut-elle suffire dans ce contexte?


Merci à l'équipe Lange & Söhne pour son accueil pendant le SIHH.

Les plus:
+ un cadran très réussi, équilibré et séduisant
+ la beauté du disque des phases de lune
+ la réserve de marche de 3 jours
+ les proportions du boîtier

Les moins:
- le mouvement L086.5 n'a pas le charme d'un Sax-O-Mat
- le prix relativement proche de celui d'une Lange One peut faire hésiter

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Décidément, je ne m'habituerai jamais à ce mouvement à rotor central. Rendez-nous le Sax-O-Mat ! Je me demanderai toujours ce qui leur a pris de se débarrasser d'une telle icône.