Vacheron Constantin: Chronographe Historiques Cornes de Vache 1955

L'année 2015 fut riche en événements pour Vacheron Constantin avec la présentation de la nouvelle collection Harmony qui conduisit à l'introduction de plusieurs calibres chronographe maison, à remontage manuel ou automatique. Pour autant, les calibres 3200, 3300 et 3500 n'ont pas envoyé aux oubliettes le mouvement 1141 basé sur le Lemania 2310, revu par la manufacture et qui fait partie des plus beaux mouvements chronographe à remontage manuel du segment de la haute horlogerie.


La collection Harmony réserva cependant une surprise supplémentaire avec la sortie du mouvement 1142, utilisé dans le chronographe Harmony Petit Modèle et  qui comporte une différence fondamentale avec le 1141 dont il est une évolution. Sa fréquence est en effet revue à la hausse (3hz vs 2,5hz) et il se distingue au premier coup d'oeil du 1141 grâce au pont du balancier gravé et au diamètre inférieur du balancier. Cette dernière caractéristique est logique car le 1142 possède une taille (27,5mm) identique à celle du 1141 et une épaisseur quasi-similaire (5,57mm vs 5,6mm). Vacheron Constantin se devait de limiter la consommation d'énergie afin de maintenir la réserve de marche au même niveau (48 heures) malgré l'augmentation de la fréquence.


Le mouvement 1142 reprit une deuxième fois du service en 2015 lors de la présentation à Watches & Wonders du chronographe Historiques Cornes de Vache 1955. Je trouve excellente l'idée d'utiliser le 1142 au lieu du 1141 dans le contexte de cette montre. A vrai dire, le 1141 aurait parfaitement trouvé sa place. Le chronographe Historiques Cornes de Vache 1955 est inspiré par la référence 6087, une montre en or jaune d'un diamètre de 35mm, animée par le calibre 492 et qui se reconnaît à ses cornes particulières et à ses poussoirs "champignon". Mais Vacheron Constantin voulut aller plus loin que la seule inspiration d'un modèle du passé. Le chronographe Historiques Cornes de Vache 1955 s'inscrit évidemment dans la longue tradition de la collection Historiques mais il témoigne aussi de la capacité de la manufacture à innover et à se projeter vers le futur. Dans ce contexte, le mouvement 1142 est un choix idéal et crée un lien entre le passé de Vacheron Constantin et les développements actuels de la manufacture.


Le chronographe Historiques Cornes de Vache 1955 est pour moi un des plus beaux chronographes actuels du marché. Il tire évidemment profit du caractère de sa source d'inspiration pour offrir un style à la fois classique et, peut-être un peu paradoxalement, original dans le contexte créatif actuel. Les cornes jouent pleinement leur rôle. Alors que la montre utilise un boîtier en platine d'un diamètre de 38,5mm, les cornes lui donnent une présence au poignet bien plus importante que sa taille réelle ne laisse supposer. Leur longueur, leur forme apportent beaucoup d'énergie et de caractère et si ce type de cornes se pratiquait régulièrement il y a quelques décennies, il est surprenant dans le cadre d'une montre actuelle.


Le boîtier de toutes les façons ne pouvait pas être plus grand à moins de faire des concessions sur l'équilibre du cadran. L'entraxe du mouvement 1142, qui découle donc du Lemania 2310 est relativement petit et l'utilisation d'un boitier plus grand aurait donné l'impression que la montre louche à cause des deux sous-cadrans proches du centre. Ici, c'est bien un sentiment d'harmonie qui prédomine en observant le cadran de près. L'échelle périphérique tachymétrique est la bienvenue car permettant de rapprocher la graduation de la trotteuse du chronographe des sous-cadrans (compteur des minutes et trotteuse permanente). Sa touche de bleu égaye le cadran et se marie avec la trotteuse du chronographe. Le fond opalin argenté est raffiné et s'accorde idéalement avec le matériau neutre du boîtier. Cependant, à aucun moment, la montre ne sombre dans l'ennui car les petites touches de bleu font leur effet. Les aiguilles de la fonction chronographe se distinguent ainsi nettement et ce mélange gris-bleu est plein de charme. Les aiguilles principales en or gris et les index et chiffres appliquées apportent de leur côté une dimension qualitative supplémentaire. Incontestablement, le cadran est une véritable réussite.


Contrairement au chronographe 6087, le chronographe Historiques Cornes de Vache 1955 n'est pas anti-magnétique. Le fond transparent permet d'observer le mouvement 1142 et ses différences par rapport au 1141. Comme évoqué précédemment, son balancier est plus petit et le pont du balancier est différent même s'il n'est pas gravé ici contrairement au chronographe Harmony petit modèle. Je retrouve avec plaisir la Croix de Malte de la vis de la roue à colonne et l'excellente finition d'ensemble, à la fois soignée et raffinée. Le mouvement qui évite toute décoration superflue est ainsi cohérent avec le contexte de la montre et son cadran. La lunette décagonale l'entoure joliment et atténue la perception de son diamètre limité. Le remontage du mouvement et l'activation des poussoirs sont agréables mais les sensations sont de tout de même en retrait par rapport à celles d'un chronographe Lange, la référence en la matière. Cependant, ses sensations m'évoquent bien celles des mouvements traditionnels: le remontage est bien perceptible et les poussoirs sont plutôt virils.


Le charme et le pouvoir de séduction du chronographe Historiques Cornes de Vache 1955 agissent instantanément dès que la montre est mise au poignet. Les longues cornes épousent  la forme du poignet grâce à leur inclinaison et la parfaite exécution du polissage leur donnent un aspect lumineux. La montre se porte avec confort grâce à un excellent maintien.  La finesse de la lunette, qui agrandit l'ouverture du cadran et la présence esthétique des cornes font augmenter la taille perçue du boîtier. Ce dernier présente un ratio diamètre (38,5mm)/épaisseur (10,9mm) moyen ce qui me convient parfaitement. Ni trop fin, ni trop épais, le chronographe Historiques Cornes de Vache 1955 reste de fait cohérent jusque dans les moindres détails. C'est bien au final cette cohérence qui m'a le plus séduit. Inspiré par une pièce historique tout en sachant s'en démarquer, ce chronographe est une très belle démonstration du savoir faire de Vacheron Constantin dans le segment de la haute horlogerie classique. Elegant, raffiné et surtout pas ennuyeux, il offre un superbe cadre de fonctionnement au mouvement 1142. Tout ceci me fait penser que les mouvements chronographe basés sur le Lemania 2310, malgré le développement de mouvements maison, ont encore quelques beaux jours devant eux... pour notre plus grand plaisir.

Les plus:
+ une interprétation remarquable et cohérente d'une pièce historique
+ le choix du mouvement 1142, plus ambitieux que le 1141
+ la finition du mouvement et des autres éléments de la montre
+ le confort au porter
+ une montre classique mais qui a du style et du caractère

Les moins:
- les performances du mouvement (réserve de marche, compteur semi-instantané, sensations à l'usage) sont en retrait par rapport à des mouvements de conception plus récente mais ce n'est pas un gros problème compte tenu du contexte de la montre

Commentaires

Anonyme a dit…
Juste parfaite ! ;-)
Anonyme a dit…
A acheter en seconde main, après le dégringolade qui accompagne les Vacheron Constantin à la revente.