Cartier: Clé l'Heure Mystérieuse

Et si finalement le véritable lancement de la collection Clé s'était opéré à Watches & Wonders en septembre et non pas au SIHH en janvier? Certes, la collection fut bel et bien dévoilée au début de l'année mais j'ai le sentiment qu'elle délivre enfin son potentiel avec la Clé l'Heure Mystérieuse. En effet, cette montre, qui met en scène un affichage du temps mystérieux parfaitement maîtrisé par Cartier, peut devenir le porte-étendard de la collection et voir ainsi son influence rejaillir sur les autres modèles. Pour être franc, elle apporte la touche d'originalité et d'audace qui manque aux premières Clé qui m'apparaissent comme un peu trop sages et conventionnelles.

Pourtant, la Clé l'Heure Mystérieuse n'est pas, dans le contexte Cartier, une montre extrêmement surprenante. Mettant en scène dans le boîtier Clé le mouvement 9981 MC que nous avions découvert il y a 3 ans, elle peut être considérée comme une simple évolution esthétique par rapport à la Rotonde L'Heure Mystérieuse. Il serait cependant dommage de s'arrêter à cette analyse car une caractéristique fondamentale du mouvement 9981 MC prend tout son sens avec cette nouvelle montre.


En effet, le nom de la collection Clé provient de la forme de la couronne et de la sensation que cette dernière provoque lors du remontage. Cette sensation amusante et plutôt agréable n'est malheureusement pas beaucoup sollicitée sur les premières montres de la collection puisqu'elles sont animées par un mouvement automatique et que la mise à l'heure ou le réglage de la date n'entraînent pas le même comportement de la couronne. Mais dans le cas précis de la Clé l'Heure Mystérieuse, c'est tout le contraire. Du fait de son mouvement à remontage manuel, la manipulation quotidienne de la couronne est requise ce qui justifie la mise en avant de ses spécificités. Une très bonne nouvelle pour cette montre... et pour l'ensemble de la collection car tant qu'une montre à remontage manuel n'était pas présente (accompagnée en cela par le modèle 35mm à tourbillon volant), toute la communication autour de la couronne semblait un peu excessive.


La Clé l'Heure Mystérieuse se distingue au bout du compte de façon très nette de la Rotonde équivalente. C'est tout l'intérêt du boîtier Clé, assurément le point fort de la collection. Galbé, incurvé et possédant du caractère, il présente des dimensions assez équivalentes au boîtier Rotonde. Son diamètre de 41mm est inférieur d'un seul millimètre à celui du boîtier Rotonde et son épaisseur est très légèrement plus fine (11,25mm contre 11,6mm). Et pourtant, l'impression visuelle est radicalement différente. La Clé l'Heure Mystérieuse apparaît comme étant beaucoup plus contenue avec un effet de profondeur supérieur. De plus, son style est assurément plus contemporain et original alors que la Rotonde l'Heure Mystérieuse joue la carte d'un classicisme de bon ton. 

Le boîtier n'explique pas à lui tout seul cette différence de perception. Cartier a eu l'excellente idée d'ouvrir le cadran autour de la zone dédiée à l'affichage. Le mouvement est donc perceptible derrière les chiffres romains qui servent de lien entre les disques Saphir de l'affichage et la graduation périphérique. Certes, ce qui est visible n'est pas forcément passionnant s'agissant avant tout du perlage de la platine mais cette ouverture décore joliment la montre et surtout renforce la dimension contemporaine du design. A noter que Cartier profite de l'occasion pour corriger un petit point agaçant de la version Rotonde. Le nom de la marque est maintenant situé au centre du III et non pas dans la partie supérieure. Il est ainsi aligné avec l'axe de la couronne ce qui n'était pas le cas auparavant.


Le charme de l'affichage demeure identique. Les aiguilles semblent flotter dans l'air et l'absence d'indicateur de marche comme une trotteuse par exemple confirme le sentiment de sérénité qui se dégage de la montre. Alors, même si l'affichage n'a plus rien de "mystérieux" puisque le principe est bien connu (les disques Saphir sont animés par des rouages périphériques entraînés par le mouvement), je reste toujours séduit par le lent spectacle de ces aiguilles qui semblent totalement indépendantes du mécanisme de la montre.

Le mouvement 9981 MC dévoile son architecture particulière en retournant la montre. Sa forme "en croissant de lune" le rend extrêmement attractif mais impose aussi un certain nombre de contraintes. Le balancier est ainsi relativement petit tout comme le barillet. Cette taille de barillet n'empêche pas au mouvement de proposer une fréquence de 4hz et une réserve de marche respectable de 48 heures. Cette performance, surprenante compte tenu de l'énergie qui semble requise pour faire tourner les disques Saphir est due à plusieurs efforts d'optimisation des mouvements de rotation de ces derniers. Cartier a travaillé pour limiter les frictions entre les disques qui tournent sur de fins pivots. Puis les rouages périphériques ont été conçus avec soin afin d'obtenir une grande précision de concentricité avec les disques Saphir dont le poids a été réduit au maximum. L'inertie de ces disques est ainsi optimisée et la consommation de l'énergie du mouvement limitée.


La finition du mouvement est soignée, sans être spectaculaire, avec un joli effet de soleillage qui part de la zone d'affichage. Mais l'intérêt du mouvement vient avant tout de son architecture et de sa forme.

La Clé l'Heure Mystérieuse profite du confort du boîtier Clé une fois mise au poignet. Le boîtier se pose idéalement et la forme des cornes le maintient avec fermeté. J'aime beaucoup la sensation plus contenue, plus galbée de cette montre par rapport à la version Rotonde et son style moins classique fait mouche. En revanche, le problème inhérent à ce type d'affichage demeure: les poils sont visibles derrière les disques Saphir et la montre perd une partie de sa magie sur un poignet velu! C'est généralement la raison pour laquelle j'ai tendance à préférer ces montres mystérieuses sur des poignets féminins à moins de trouver un système pour occulter les poils tout en préservant la sensation de profondeur. Cela existe et il serait peut-être intéressant que Cartier y songe pour de prochaines montres mystérieuses.


Malgré cette remarque, je considère la Clé l'Heure Mystérieuse comme une véritable réussite et surtout comme la Clé la plus convaincante et aboutie de la collection. En effet, elle est celle qui tire le mieux profit de la couronne et du style du boîtier. Compte tenu de son prix élevé (mais cohérent) (62.000 euros en or rose, 66.500 euros en palladium), Cartier aurait intérêt à sortir une montre à remontage manuel simple pour utiliser le potentiel de la collection tout en proposant un prix plus raisonnable.

Merci à l'équipe de la boutique Cartier Capucines à Paris.

Les plus:
+ une montre aboutie qui utilise le potentiel de la collection Clé
+ les performances et l'architecture du mouvement 9981 MC
+ le style plus contemporain
+ le confort au porter

Les moins:
- les poils sont visibles derrière les disques Saphir et gâchent un peu le spectacle
- une montre "inerte" sans trotteuse: cette approche sereine correspond bien au style mystérieux mais peut ennuyer ceux qui aiment les animations de cadran

Commentaires

Anonyme a dit…
Vrai que les poils visibles, ce n'est pas très heureux.