samedi 19 décembre 2015

Akrone: K-01

Préambule: les montres photographiées sont des prototypes qui comportent des imperfections.

Akrone est une jeune marque française créée par des amis d'enfance qui ne sont pas  à la base des professionnels de l'horlogerie. Et comme je le dis régulièrement ces derniers temps, cette absence d'expérience n'est pas un obstacle mais bien un atout car permettant d'apporter des idées rafraichissantes dans une industrie de plus en plus prisonnières de ses principes. En effet, Akrone fait partie de ces sociétés qui ont pour objectif de proposer des montres à des tarifs accessibles, avec des designs caractéristiques et qui s'adressent plus à une clientèle  life-style, moins sensible à l'origine des composants qu'une clientèle plus traditionnelle, sans cependant renier la qualité de fabrication.

Je considère ces "petites" marques comme une chance pour l'horlogerie. Même si à ce stade elles ne représentent qu'une infime part de marché, elles attirent de plus en plus fréquemment des clients lassés par l'offre trop formatée et rigide des principaux acteurs du marché qui apparaissent de plus en plus éloignés de leurs aspirations. Cette proposition alternative permet ainsi à ces clients de conserver un lien avec l'horlogerie qui pourra par la suite les faire basculer vers un segment d'une gamme supérieure.


On parle souvent des maux actuels de l'horlogerie comme étant liés à des problèmes de communication et de marketing. Certes. Mais je ne pense pas que le principal problème soit là. A la base, et c'est peut-être plus grave, il y a un problème d'offre. En période de crise, les marques généralistes se sont repliées sur elles-mêmes et ont fortement réduit les prises de risque. Le paradoxe est que le temps de développement moyen, entre hésitation, prudence et structures industrielles inadaptées, s'est rallongé et que le marché a le temps de changer plusieurs fois avant que le nouveau produit  n'arrive chez les détaillants. Il est d'ailleurs toujours hallucinant de constater, qu'à de rares exceptions près, il faut attendre plusieurs mois pour qu'une montre soit officiellement à la vente après sa première présentation lors des salons. Dans ce contexte, les modèles deviennent de plus en plus stricts tant du point de vue esthétique que de celui de la personnalisation. Même le changement de couleur de bracelet peut dans de nombreux cas sembler insurmontable à moins de passer par un fournisseur tiers!


Or, que constatons-nous aujourd'hui? Un autre type de clientèle, qui  veut s'amuser avec des montres facilement personnalisables, à la qualité perçue acceptable et qui n'a pas envie de dépenser des fortunes, a émergé. Akrone a pour but de répondre aux attentes de cette clientèle mais la jeune marque française n'est pas la seule dans ce cas. Elle doit faire face à une concurrence féroce, notamment sur les plateformes de financement participatif ou sur les réseaux sociaux qui deviennent incontournables dans les processus de création et de développement de nouvelles sociétés horlogères. Dans cet environnement impitoyable, où les illusions peuvent se perdre rapidement, Akrone a cependant des atouts à faire valoir.


Le premier de ces atouts est son origine française: dessinée à Nantes, assemblée à Besançon, sans oublier les bracelets cuir français, la première montre d'Akrone, la K-01, revendique ses origines tricolores et peut ainsi s'appuyer sur une communauté d'amateurs français.

Le deuxième atout est le style "Akrone". La touche originale d'Akrone est de proposer un boîtier en céramique noir mat d'un diamètre de 40mm et un verre saphir. Le boîtier joue ainsi un double rôle: il est inrayable mais surtout il constitue l'élément clé du design car la montre, dans son ensemble, reste plutôt conventionnelle. Elle pourrait même apparaître comme austère car en sus du boîtier, le cadran se pare également d'un noir mat. Heureusement, des petites touches de couleurs et de relief animent la montre et lui donnent de l'énergie et un côté plus fun. Ces multiples détails se retrouvent au niveau des index facettés, de la trotteuse, du nom de la montre et du guichet de date. Et c'est à ce niveau que la magie de l'Akrone K-01 opère. Elle flirte avec le all-black et elle finit par apparaître colorée! Mon seul regret au niveau du cadran est la police de caractère du nom de la montre que je trouve trop décalée dans le contexte stylistique de la K-01. Certains peuvent la trouver bienvenue car apportant un soupçon de décontraction. Mais je pense que les touches colorées auraient pu suffire dans ce but.

Akrone a au moins veillé à travailler la masse oscillante:


Le troisième atout est la présentation du mouvement. Le calibre Miyota 9015 reprend sans surprise du service, comme c'est souvent le cas dans ce segment. C'est un mouvement de conception récente, simple, efficace et fiable. Je l'aime beaucoup car son efficacité au remontage est excellente et sa large diffusion est rassurante. Sa fréquence est de 4hz et sa réserve de marche d'une quarantaine d'heures. Sa finition et son rendu esthétique sont généralement basiques pour ne pas dire assez laids. Heureusement Akrone a fait l'effort de travailler la masse oscillante et son aspect évidé avec un matériau périphérique différent lui donnent un aspect plus valorisant. Est-ce suffisant pour justifier le fond transparent? Je ne pense pas mais je salue cet effort que d'autres ne font pas.


Le dernier atout est constitué par  les possibilités de personnalisation qui sont offertes. Certes, elles demeurent relatives. Mais la K-01 est disponible en trois ambiances de couleurs assez distinctes les unes des autres (red lava, mint, light yellow) et surtout un système de pompes rapides facilite le changement de bracelet. Akrone oeuvre d'ailleurs à élargir sa gamme de bracelets disponibles pour renforcer la dimension ludique de la montre.

La K-01 se porte avec plaisir et confort grâce au boîtier en céramique. La montre se positionne bien sur le poignet grâce aux cornes courtes. La taille perçue est inférieure aux 40mm du boîtier du fait de la couleur noire dominante. Ce n'est pas un souci car la K-01 apparaît alors comme plutôt élégante. Les touches de couleur ressortent sensiblement et un équilibre entre sérieux et décontraction se crée. 


Akrone effectue donc des premiers pas convaincants en définissant du premier coup ses éléments de style ce qui n'est jamais évident. La K-01 est une montre sérieuse mais qui, fort heureusement, évite de tomber dans une trop grande rigueur grâce aux effets de couleurs judicieusement positionnés. La grande aventure commence véritablement maintenant pour Akrone avec la livraison des clients. La marque doit ainsi se concentrer sur cette étape qui demeure fondamentale. Car même si elle a de nombreux projets en tête, ils ne pourront se concrétiser qu'avec le succès de la K-01. La réussite d'une marque passe par une construction étape par étape et raisonnée et s'il faut veiller à préparer les prochains modèles, les retours positifs des premiers clients constitueront la meilleure assurance pour l'avenir.

Merci à l'équipe Akrone pour sa présentation de la K-01 sur Paris.

Les plus:
+ une montre à boîtier céramique proposée à un tarif très abordable
+ une conception sérieuse
+ un mouvement simple et fiable
+ les touches de couleurs qui égayent efficacement l'ensemble

Les moins:
- la police de caractère du nom de la montre sur le cadran
- un fond plein aurait été préférable mais le mouvement visible est plus judicieux commercialement parlant

Aucun commentaire: