Lange & Söhne: retour sur l'Anniversary Langematik

L'Anniversary Langematik est une des montres Lange & Söhne produites en série limitée les plus appréciées des collectionneurs. Présentée en 2000 pour célébrer les 10 ans de la renaissance officielle de la marque, l'Anniversary Langematik n'est pourtant pas la pièce la plus exclusive (500 pièces) ni la plus compliquée de la manufacture saxonne. Et pourtant, elle symbolise ce que devrait être une série limitée idéale de la part de Lange & Söhne.


Cette grande estime s'explique aisément. Lorsque l'Anniversary Langematik fut dévoilée, elle était la première Lange & Söhne depuis la première collection de la marque en 1994 à proposer un cadran en émail. Cette spécificité lui donnait immédiatement un intérêt particulier car elle se distinguait alors de toutes les autres montres de la collection permanente. Elle conserva d'ailleurs ce statut d'unique montre Lange & Söhne à cadran en émail pendant de nombreuses années, jusqu'à la présentation de la Richard Lange Pour le Mérite, une pièce, également en série limitée, dont le prix se situait nettement au-dessus de celui de l'Anniversary Langematik.


Le cadran en émail, simple et raffiné, est inspiré des montres de poche traditionnelles comme l'atteste le XII rouge en son sommet. Cette touche de couleur ravive le cadran tout en conservant sa pureté. Le secteur de la trotteuse, légèrement en retrait apporte de plus une petite sensation de relief très agréable. Le chemin de fer périphérique, les index des quarts en losange et la façon subtile avec laquelle les marqueurs des 5 minutes sont dessinés contribuent également à cette réussite esthétique, certes sans grande originalité, mais soignée et équilibrée.


L'attrait principal demeure évidemment l'émail dont le jeu de couleurs demeure très séduisant. Il est vrai que certains cadrans laqués offrent des résultats quasiment aussi spectaculaires au premier coup d'oeil. Mais le charme de l'émail, sa texture, le rendu lumineux du blanc font que le cadran a le petit "je-ne-sais-quoi" qui place l'Anniversary Langematik dans une autre dimension.

Le sentiment d'équilibre est également provoqué par les proportions harmonieuses de la montre. Le boîtier en platine d'un diamètre de 37mm a la taille idéale compte tenu de l'élégance de la montre et du diamètre propre du mouvement Sax-O-Mat. De fait, le sous-cadran de la trotteuse est à la fois bien proportionné et idéalement placé.


Ce mouvement explique aussi évidemment la côte d'amour élevée de l'Anniversary Langematik. Le Sax-O-Mat est pour moi un des plus beaux mouvements automatiques contemporains. Son rotor 3/4, plus grand qu'un micro-rotor traditionnel, est superbement décoré avec le contraste entre la partie en or gravée et le poids périphérique en platine. Il permet aussi de profiter de la décoration irréprochable des ponts et des éléments de l'organe réglant. L'autre vertu du mouvement Sax-O-Mat est qu'il dévoile le perlage sous le rotor 3/4 qui complète joliment les côtes de Glashütte des ponts. Ce mouvement a un côté un peu luxuriant avec ses 5 vis bleuies sur le rotor mais il demeure toujours aujourd'hui comme une référence en matière de décoration d'un calibre automatique. Ses performances sont habituelles (une fréquence de 3hz et une réserve de marche de 46 heures) mais sont en retrait par rapport à celles d'un mouvement plus récent. C'est une des raisons avancées par Lange qui expliquent l'abandon du Sax-O-Mat qui n'est plus utilisé sur les montres simples, étant dorénavant exclusivement réservé aux montres calendriers (Saxonia Calendrier Annuel ou Langematik Perpétuelle). Je regrette cette situation et les mouvements à rotor central, même avec une réserve de marche supérieure, n'ont pas remplacé dans le coeur des collectionneurs le Sax-O-Mat. 


Enfin, l'Anniversary Langematik est une pure merveille au poignet. Si je mets de côté sa taille et son équilibre, son charme s'explique en grande partie par son style délicat qui ne tombe pas dans le formalisme excessif (comprendre: la montre habillée propre sur elle et sans âme). En effet, le cadran lumineux met en valeur les aiguilles bleuies et le XII rouge. La montre est donc beaucoup plus vive qu'elle ne le laisse entrevoir et se révèle à l'aise avec une tenue habillée ou dans un contexte plus décontracté. Le boîtier en platine apporte sa discrétion et son poids renforce la sensation de qualité qui se dégage. L'Anniversary Langematik possède ainsi de multiples facettes que son heureux propriétaire prend plaisir à découvrir au fil du temps. 


L'Anniversary Langematik est au bout du compte bien plus qu'une montre Lange & Söhne réussie. Elle symbolise ce que devrait toujours être une série limitée en provenance de la plus prestigieuse manufacture saxonne: une pièce qui apporte un véritable plus par rapport à la collection permanente. Je regrette que ce ne soit plus véritablement le cas aujourd'hui.

Commentaires

Anonyme a dit…
Cette montre est toujours aussi belle ! Et cet article résume assez bien le problème de L&S qui a complètement perdu de vue la "vision" simple mais exigeante de G. Blumlein qui présida à sa renaissance.