dimanche 4 octobre 2015

Charlie Watch: Initial

Charlie Watch est une marque française fondée en 2014 par deux parisiens d'une vingtaine d'années, Ambroise et Adrien et qui connaît un certain succès commercial auprès d'une clientèle jeune et urbaine. En visitant le showroom de Charlie Watch, je me suis d'ailleurs senti d'une autre génération! Ce n'est pas le lieu en lui-même qui m'a donné ce sentiment. Le showroom est situé dans un des bâtiments de la rue de Charonne, autour de la place Jacques-Viguès, construits au milieu du XIXième siècle et qui avaient pour vocation de regrouper des ateliers de fabrication de meubles. Il y règne maintenant, dans ce contexte à la fois industriel et artisanal, une atmosphère très start-up qui colle bien à l'esprit de la marque horlogère.  C'est en revanche la galerie de photos collées sur le mur qui m'a fait ressentir le décalage générationnel! Cette galerie regroupe des portraits des clients ambassadeurs de la marque et je ne pus que constater que le plus vieux d'entre eux devait avoir au moins 10 ans de moins que moi!

Autour de la place Jacques-Viguès:


Une fois mes états d'âme passés, je me rendis compte que cette galerie en disait long sur la stratégie de Charlie Watch. Au-delà de l'âge moyen compris entre 20 et 25 ans de cette clientèle casual chic et très propre sur elle, le parfait équilibre entre filles et garçons m'apparut comme une évidence. Ce point est fondamental pour Charlie Watch qui basa le développement de sa collection sur une taille de boîtier de 37mm unisexe. Cette collection est aujourd'hui composée de plusieurs modèles animés par un mouvement à quartz Ronda à petite seconde ou à seconde centrale. Plusieurs couleurs de cadrans sont disponibles (blanc sablé, noir, bleu) ainsi que deux types de boîtier: en acier ou plaqué or ou noir.

La galerie des ambassadeurs:


L'esthétique des montres Charlie Watch est très classique avec des aiguilles feuille et de longs index appliqués. Deux détails contribuent à la définition de l'identité de la marque: la forme des cornes, fines et légèrement rétro et le logo, très présent sur le cadran. La cigogne évoque deux traits de caractère de la clientèle visée: sa jeunesse et sa mobilité. Si au départ, je trouvais ce logo trop grand, j'ai finalement changé d'avis trouvant qu'il apporte la seule véritable touche d'originalité du point de vue esthétique. Enfin, un large choix de bracelets est disponible et chaque montre peut être vendue dans un coffret comportant deux bracelets supplémentaires facilement interchangeables grâce à un système de pompes flash.

La montre photographiée est un prototype:


Simples et classiques, les montres Charlie Watch sont en quelque sort l'antithèse de la montre connectée qui nous bombardent d'informations et séduisent la clientèle visée à travers un discours très life style mettant en avant la quiétude et la sérénité de l'affichage traditionnel du temps. Mais toute marque se doit d'évoluer et Charlie Watch était dans l'obligation de proposer une montre automatique pour se donner une crédibilité horlogère et être présent sur un segment de prix supérieur.

La façon de présenter Initial, la première montre automatique de Charlie Watch est intéressante. Elle se veut une sorte d'initiation de la clientèle à la belle horlogerie, celle animée par des mouvements mécaniques. La notion d'initiation est valable aussi pour Charlie Watch qui effectue ses premiers pas dans cet univers bien différent de celui de la montre à quartz. Les contraintes, les prix, les pièces détachées ne sont pas les mêmes et cette première s'accompagne d'une élévation de la qualité des éléments constitutifs de la montre.


Du point de vue esthétique, Initial s'inscrit dans la lignée de la collection avec le cadran caractéristique de la marque à index fins et longs, le logo appliqué et les cornes caractéristiques. Cependant, des différences sautent rapidement aux yeux: la date fait son apparition tout comme un rehaut périphérique traduisant l'augmentation significative de la taille à 40mm. Compte tenu de la finesse de la lunette et la couleur du cadran, la montre apparaît plus grande qu'elle n'est ce qui la rend moins "mixte" que ces devancières à quartz.

Autre détail, amusant, celui-ci: le mot "Paris" apparaît sur le cadran pour donner un label plus prestigieux à Initial. Le mouvement est japonais et les pièces sont usinées en Chine mais comme la montre est dessinée et assemblée à Paris, après tout pourquoi pas? Il vaut mieux laisser l'enthousiasme s'exprimer. 


Initial est aujourd'hui proposée en pré-commande à un prix de 345 euros. Son  prix final sera de 395 euros ce qui est une augmentation significative par rapport aux tarifs habituels de la marque, autour de 150 euros. Cependant, cela reste raisonnable pour une montre automatique de petite série et dans ces conditions, le meilleur mouvement possible, à la fois en termes de fiabilité, de disponibilité et de compétitivité est le calibre Miyota 9015 d'une réserve de marche de 42 heures. Il anime Initial sans grand souci et il constitue même un gage de pérennité. En revanche, il n'est pas particulièrement joli (sa finition est on ne peut plus austère) et son diamètre est limité pour un boîtier de 40mm. Le guichet de date se retrouve donc un peu trop près du centre altérant légèrement l'équilibre du cadran. Heureusement, la forme du boîtier a été dessinée pour le rendre plus fluide et élégant et pour que le mouvement semble moins perdu. Il n'en demeure pas moins que j'aurais apprécié une finition sur la masse oscillante afin de la faire contraster avec les ponts et augmenter la qualité perçue. En l'état, le mouvement apparaît comme triste et brut. Compte tenu de l'objectif de la montre, le fond transparent est obligatoire car sinon, elle perdrait sa dimension "initiatique". La décoration est donc selon moi à revoir.

L'autre détail qui m'a posé problème est la taille de la couronne, trop petite pour mes doigts et difficile à tirer. Malgré tout, le design simple du cadran et sa grande trotteuse bleue m'ont plutôt séduit tout comme le rehaut qui apporte un effet de profondeur agréable. Je trouve que le bracelet en cuir de buffle bleu est celui qui se marie le mieux avec cette montre: il est suffisamment sombre pour être cohérent avec l'élégance revendiquée et sa couleur rappelle celle de la trotteuse.


Même si Initial n'est pas exempte de reproches et souffre de quelques pêchés de jeunesse, elle constitue cependant une jolie progression pour Charlie Watch, possédant des atouts pour lui permettre de séduire sa clientèle et l'inciter à rentrer dans le monde à part qu'est celui de l'horlogerie mécanique. Elle peut éventuellement toucher de nouveaux clients, plus âgés et plus sensibles au contenu horloger. Qui sait? Peut-être qu'un jour je trouverai sur le mur du showroom des photos  d'ambassadeurs ayant le même âge que moi! 

Merci à Ambroise pour son accueil au showroom de Charlie Watch.

Les plus:
+ une évolution intéressante pour la marque
+ le design simple et efficace du cadran
+ l'effet de profondeur apporté par le rehaut
+ un prix raisonnable pour une petite série

Les moins:
- la présentation du mouvement très austère
- la taille trop petite de la couronne
- une taille moins adaptée aux poignets féminins

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Euh...
Sans intérêt aucun. Triste à mourir. Calibre qu'il aurait mieux valu cacher.
Bref, next comme on dit.