mardi 8 septembre 2015

IWC: Portofino Remontage Manuel Pur Classique

Derrière son apparence on ne peut plus traditionnelle, l'IWC Portofino Remontage Manuel Pur Classique se révèle être une montre surprenante. A bien y réfléchir, elle va même à l'encontre de certains principes esthétiques. Comment en effet proposer une montre avec seulement deux aiguilles dans un boîtier d'un diamètre de 43,5mm? Et c'est sur ce point précis que tout le talent des designers d'IWC s'est exprimé: cette Portofino est belle et surtout à aucun moment, elle ne génère l'ennui.

Plus la montre est simple, moins les créateurs ont d'opportunités pour exprimer leurs talents. C'est pour cela que l'exercice de la pièce à deux ou trois aiguilles est si compliqué. Seuls les dessins efficaces et sans artifice, sans effet inutile, arrivent à sortir du lot. En l'observant de près, la Portofino Remontage Manuel Pur Classique séduit par la beauté de ses aiguilles et par la combinaison qu'elles créent avec les index et chiffres appliqués. La pureté du cadran met incontestablement en valeur la paire d'aiguilles qui symbolise la nouvelle approche stylistique de la collection Portofino.


Tout l'enjeu pour IWC était de rendre le cadran, pourtant inerte du fait de l'absence de tout indicateur de marche, suffisamment passionnant pour ne pas lasser le propriétaire de la montre. Pour se faire, il fallait réduire les zones "vides" sans perturber l'élégance ambiante. La technique, que l'on retrouve également sur la Portofino Grande Date, consiste à positionner en périphérie la minuterie avec des index relativement longs et des chiffres marquant chaque segment de 5 minutes. Cette minuterie pousse vers l'intérieur du cadran les chiffres et index appliqués et ainsi équilibrent l'ensemble.

Le cadran apparaît donc comme une merveille d'harmonie et de raffinement alors que la taille de la montre semble incompatible avec l'idée d'une montre habillée. Mieux encore: le diamètre conséquent donne un style très "montre de poche" qui est très agréable une fois la montre mise au poignet.


La raison de l'utilisation d'un boîtier d'une telle taille est liée au mouvement qui anime la Portofino. Le calibre de manufacture 59060 occupe généreusement le boîtier et rarement un  mouvement aura été aussi bien adapté au diamètre de la montre que celui-ci. Le spectacle offert par le fond transparent est un véritable régal. Ce ne sont pas les finitions, certes correctes, sobres et soignées qui me procurent ce sentiment mais bien l'envergure propre du mouvement et sa présentation. La découpe des ponts est originale et même le barillet, en se dévoilant partiellement, contribue à la réussite esthétique. Je suis moins emballé en revanche par le pont du balancier et par le balancier lui-même qui semble petit dans ce contexte imposant. 


Mais la véritable surprise réside dans la présence d'un indicateur de réserve de marche côté ponts. Cet indicateur est utile car la longue réserve de marche (8 jours) peut inciter certains propriétaires à ne pas remonter la montre quotidiennement. Or pour obtenir une meilleure précision, il est préférable que le mouvement soit remonté de façon très régulière. L'indicateur trouve ici tout son sens et l'idée de le positionner à l'arrière et de préserver le cadran est excellente.

La Portofino Remontage Manuel Pur Classique est disponible en or rose et en acier. J'ai une nette préférence pour la première, plus chaleureuse et plus vive. Dans chaque cas, le boîtier est bien proportionné avec une hauteur de 12mm évitant à la montre de ressembler à un oeuf sur le plat. La couronne permet une bonne prise en main ce qui est un bon point car le mouvement, compte tenu de son barillet imposant, n'est pas aussi doux au remontage qu'un "petit" calibre. 


Une fois portée, la Portofino libère le charme de son cadran grâce aux petites touches de relief et à la forme des aiguilles. Le bracelet Santoni soutient l'élégance de l'ensemble et la taille imposante finit par s'oublier pour laisser le sentiment d'une forte présence au poignet. C'est au bout du compte ce qui m'a le plus plu avec cette montre: elle est le résultat d'une alchimie très subtile entre raffinement et caractère. Je la considère comme une des IWC les plus réussies de ces dernières années.

Merci à l'équipe de la boutique IWC de Rome.

Les plus:
+ la beauté et la pureté du cadran
+ la forme des aiguilles
+ la présence de l'indicateur de réserve de marche côté ponts
+ la présentation du mouvement

Les moins:
- amateurs de cadrans animés, passez votre chemin

Aucun commentaire: