Chanel: Boy.Friend

Je dois avouer que j'étais très curieux de découvrir la toute nouvelle ligne de montre de Chanel, Boy.Friend. En effet, je n'oublie pas que Chanel fait partie des très rares marques à avoir créé une véritable icône horlogère des années 2000: la J12. Dessinée par le regretté Jacques Helleu, la J12 a su, dès ses débuts, attirer une clientèle féminine alors que sa vocation semblait être, à travers son approche sportive et les matériaux employés, de se retrouver plutôt aux poignets des hommes. Cette ambiguïté, clairement assumée, expliqua le succès foudroyant de cette montre. Je retrouve la même ambiguïté mais dans le sens opposé avec Boy.Friend ce qui la rend très intéressante à observer de près.

La ligne Boy.Friend, qui arrivera dans les boutiques Chanel à la rentrée prochaine, est composée de 6 montres se déclinant selon les options suivantes:
  • 2 tailles de boîtier: intermédiaire (34,6 x 26,7mm) et grande taille (37 x 28,6mm)
  • 2 matériaux: or beige dont les teintes rappellent l'or miel de Lange et or gris
  • la lunette sertie de 64 (taille intermédiaire) et de 66 (grande taille) diamants ou sans sertissage.
Version or gris en grande taille sertie:


Le nombre de combinaisons disponibles serait alors de 8. Cependant, les versions sans sertissage ne sont disponibles qu'en or beige ce que je regrette un peu. Les versions intermédiaires utilisent un mouvement à quartz et affichent les quantièmes à travers un petit guichet à 6 heures tandis que les versions en grande taille sont animées par un mouvement à remontage manuel et proposent une trotteuse. Nous touchons donc ici toute la particularité de cette nouvelle ligne. Résolument destinée aux femmes, ou tout du moins présentée comme tel par Chanel, je ne peux pas m'empêcher de penser que la ligne et plus spécifiquement la version en grande taille seront aussi bien à l'aise sur un poignet masculin que féminin. J'ai même beaucoup de mal à penser que Chanel n'avait pas une petite idée derrière la tête car à bien l'observer, la Boy.Friend regorge de détails évoquant une montre masculine.

Version intermédiaire or beige sertie:


J'aime beaucoup l'esthétique de Boy.Friend. La forme octogonale du boîtier, reprenant celle du flacon du parfum n°5, elle-même inspirée par la Place Vendôme vue du ciel explique en très grande partie la réussite du design. Il semble simple de prime abord mais très vite la subtilité des détails apparaît comme le verre qui accompagne et prolonge son dessin géométrique, le godron qui apporte une rupture et casse l'uniformité et la couronne à cabochon plat en onyx. Et comme le diable et la clé du succès sont dans les détails, Chanel a eu l'excellente idée de réinterpréter la forme du boîtier pour concevoir la boucle ardillon, elle aussi octogonale. Cette cohérence d'ensemble est évidemment très appréciable et témoigne du soin apporté dans la phase de développement de Boy.Friend.

Les boîtiers ont tous un fond plein:


Le principal obstacle pour une telle montre qui se veut élégante, simple et raffinée est de générer l'ennui à trop vouloir épurer le design. Fort heureusement, Chanel a su le contourner en insérant ici et là des courbes qui s'opposent aux lignes droites dominantes. J'ai déjà évoqué la couronne dont la forme n'a pas qu'une seule vertu esthétique: sa prise en main est agréable et le remontage manuel de la version grande taille demeure aisé. Le cadran, qui ne comporte ni chiffre ni index,  gagne en relief et en énergie grâce à la forme, qui rappelle celle du boîtier Arkade de Lange, et qui délimite la zone décorée avec un discret guillochage circulaire.

Version or beige en grande taille non sertie:


La surprise est de retrouver un mouvement à remontage manuel dans la version en grande taille. Surprise si nous croyons l'argument de Chanel qui certifie que la montre est avant tout à l'attention des femmes. Il est vrai que cette année a vu l'émergence d'une offre de montres féminines à remontage manuel comme par exemple la nouvelle Millenary d'Audemars Piguet. Mais, malgré l'intérêt croissant des femmes pour les montres mécaniques, je persiste à penser que ces dames penchent beaucoup plus facilement vers les mouvements automatiques. C'est la raison pour laquelle j'ai l'intime conviction que Chanel a agi avec arrière pensée. La version  en grande taille, y compris avec la lunette sertie, est une pièce assurément mixte. Les dimensions font que la montre est tout à fait portable pour un homme.  L'autre avantage du remontage manuel est qu'il permet de conserver une épaisseur contenue. Avec une hauteur de 7,75mm, le boîtier en grande taille respecte les mêmes proportions que celles du boîtier intermédiaire dont l'épaisseur est à peine inférieure (7,33mm).

La forme des boucles:


En fait, tout devient logique. Le nom de la montre qui semble un peu iconoclaste a été choisi avec soin. Il est séduisant pour les femmes... et incite leurs partenaires à vouloir la porter car jouant gentiment avec l'égo des hommes!

Je dois avouer que j'ai pris beaucoup de plaisir à porter la version en grande taille en or beige. Sa taille m'a semblé idéale, ni trop grande (une montre de forme a une taille perçue supérieure à une montre ronde), ni trop petite. La faible épaisseur donne même un style plutôt élancé sans tomber dans l'extra-plat. L'or beige propose des reflets très changeants et selon la lumière, les teintes peuvent varier de l'or gris à l'or rose. Le remontage manuel s'effectue sans souci grâce à la forme de la couronne. Le mouvement qui équipe la Boy.Friend en grande taille est très connu puisqu'il s'agit du vénérable ETA 7001. Même si le mouvement n'est pas des plus prestigieux, son efficacité et sa fiabilité sont des atouts certains. De plus sa diffusion depuis de très nombreuses années assurera une disponibilité facile de pièces détachées à l'avenir. Enfin, le cadran "muet" qui est une caractéristique fréquente des montres pour femme ne m'a pas choqué à mon poignet et contribue à l'élégance de la montre.

Version or gris en grande taille sertie:


Il est bien entendu difficile de prévoir si Boy.Friend connaîtra le même succès que la J12 et de toutes les façons, elle n'en possède pas la polyvalence à l'usage. Cependant, je fus séduit par cette nouvelle ligne que j'ai trouvé très convaincante et qui ralliera de nombreux suffrages auprès des amateurs masculins dans sa version en grande taille. C'est là où se niche le potentiel commercial de la nouvelle ligne de Chanel. Quand monsieur voudra offrir une montre à son épouse ou conjointe, il saura qu'avec Boy.Friend, il pourra l'emprunter de temps en temps. Un argument extrêmement rare dans le monde des montres féminines et qui peut faire mouche!

Version or beige en grande taille non sertie:


Merci à l'équipe Chanel.

Les plus:
+ une réalisation soignée
+ les proportions harmonieuses du boîtier
+ le calibre à remontage manuel de la version en grande taille donnant un style "dandy"
+ la version en grande taille est aussi à l'aise aux poignets des hommes que des femmes

Les moins:
- le guichet de date de la version intermédiaire est petit et la lecture des quantièmes un peu délicate
- l'or gris n'est utilisé qu'avec les versions serties

Commentaires