Girard-Perregaux: Vintage 1945 Jackpot Tourbillon

L'exposition dédiée à la collection Vintage 1945 qui se tient jusqu'au 21 mars au Bon Marché à Paris me donne l'occasion de revenir sur une des montres les plus particulières de ces dernières années: la Vintage 1945 Jackpot Tourbillon. J'aime beaucoup cette montre car elle est une excellente représentante de cette horlogerie créative et excessive de la période qui a précédé la crise de 2008. Lorsque je l'observe aujourd'hui, après plusieurs années de recul, je me demande si une telle pièce pourrait être présentée en 2015 par une maison d'un grand groupe comme l'est Girard-Perregaux au sein de Kering. Ses dimensions généreuses, son thème, l'image qu'elle provoque sembleraient hors de propos de nos jours et c'est ce qui la rend si fascinante.


Elle est également intéressante à analyser du point de vue de sa place dans l'histoire horlogère contemporaine car elle préfigure deux tendances qui se sont développés par la suite:
  • celle de la montre interactive qui offre au propriétaire de la montre la possibilité d'agir sur son comportement, un thème qui est par exemple cher à Urwerk,
  • celle de la montre ludique qui propose des complications, des fonctions qui vont bien au-delà des affichages horaires, calendaires ou astronomiques habituels.


Christophe Claret est aujourd'hui  l'horloger le plus impliqué dans ces montres ludiques bâtissant d'ailleurs une collection complète de pièces inspirées par l'univers des jeux de cartes et du Casino: Poker, Baccara et Blackjack. Il n'est donc guère surprenant d'apprendre que la Jackpot Tourbillon fut développée par Christophe Claret lui-même qui trouva avec Girard-Perregaux le contexte idéal pour s'exprimer avant de bâtir sa propre marque.

Avec son imposant boîtier rectangulaire incurvé (43x43,95mm pour une épaisseur de 17,30mm) en or rose, la Jackpot Tourbillon est tout sauf une montre discrète.  S'agissant d'une montre de forme, sa taille ressentie est supérieure à ce que la simple lecture de ses dimensions pourrait imaginer. Elle respecte cependant les codes de la collection Vintage 1945 dont notamment la forme caractéristique des cornes. Malgré ce gabarit hors norme, l'ensemble demeure harmonieux car aucun élément ne semble hors de propos. C'est la raison pour laquelle le pont du tourbillon lui-même présente deux extrémités impressionnantes qui se marient avec l'épaisseur de la lunette. Et pourtant, malgré ce pont, malgré la révolution de la cage du Tourbillon, malgré les deux chiffres appliqués, notre regard est immédiatement attiré par le sommet du cadran: l'affichage de la machine à sous.


Le plus spectaculaire peut-être avec cette Jackpot Tourbillon est la qualité de la finition des trois rouleaux et des symboles. Ces symboles, au nombre de 5 par rouleau, sont créés grâce à des couches de laques qui remplissent avec délicatesse les parties évidées des rouleaux d'or. Les motifs sont les mêmes que ceux de la première machine à sous mécanique qui fut inventée à la fin du XIXième siècle. Le nombre de combinaison est donc de 125 (5x5x5), un  nombre suffisamment élevé pour générer un aléa incitant à l'utilisation de la machine. Car telle est après tout la vocation de cette montre: générer du plaisir et de l'amusement à son propriétaire! Il suffit simplement de tirer le levier situé sur la carrure droite de la montre et positionné autour de la couronne. La sensibilité du levier est parfaite: ni trop dur, ni trop mou, le dosage est idéal.  Il actionne une crémaillère qui, une fois qu'elle atteint le sommet de son parcours, lance la rotation des trois rouleaux. Le plaisir et l'excitation sont non seulement visuels dans l'attente fébrile de l'arrêt des rouleaux mais également auditifs! En effet, lorsque les rouleaux s'arrêtent un à un, un mécanisme de sonnerie est activé. La simulation de la machine à sous est donc totale et c'est ce respect du fonctionnement du bandit manchot qui force l'admiration et crédibilise la montre. 


L'arrière de la montre permet de découvrir le mouvement à remontage manuel qui équipe la Jackpot Tourbillon. Les rouleaux demeurent visibles tout comme le marteau de la sonnerie. L'intérêt de ce mouvement, au-delà de sa capacité à animer la machine est sa réserve de marche de plus de trois jours permettant de laisser la montre le week-end pour la récupérer, toujours en fonctionnement, le lundi matin.

Difficile en effet de considérer la Jackpot Tourbillon comme une montre tout terrain. Plus que son poids et sa taille, c'est bien son épaisseur qui rend son utilisation dans des conditions plus décontractées délicate. Cette épaisseur n'est évidemment pas choquante car les rouleaux ont besoin de place pour effectuer leurs rotations mais elle n'en demeure pas moins bien réelle.


Mais est-ce un véritable souci? La vocation de la Jackpot Tourbillon n'est après tout pas d'être une montre polyvalente qui se porte tous les jours. Elle est en premier lieu une prouesse mécanique aboutie et cohérente, sous bien des aspects excessive mais assurément passionnante. J'ai eu la chance de la manipuler 6 ans après ma première découverte de cette montre. Son pouvoir d'attraction reste le même et la manipulation du levier est non seulement agréable mais également addictive. C'est bien pour cela qu'il vaut mieux ne pas porter tous les jours cette montre sous peine d'être totalement déconcentré et occupé à jouer!

A noter que la montre fut produite à une cinquantaine d'exemplaires depuis son lancement et que de très rares pièces restent disponibles.

Merci à l'équipe Girard-Perregaux France.

Les plus:
+ la parfaite intégration de la complication ludique
+ la manipulation très agréable du levier
+ la finition des rouleaux
+ le respect des codes de la collection Vintage 1945
+ un plaisir visuel et auditif

Les moins:
- le gabarit et le poids imposants de la montre la rendent peu adaptée à un port quotidien

Commentaires