dimanche 30 novembre 2014

Lange & Söhne: Langematik Perpétuelle Or Gris Cadran Noir

La toute récente présentation de la Langematik Perpétuelle en or gris et à cadran noir lors de la dernière édition de Watches & Wonders est tombée à point nommé pour rappeler deux évidences. La première est que 13 ans après son introduction, la Langematik Perpétuelle demeure un des plus belles montres à quantième perpétuel du segment de la haute horlogerie. La seconde est que le mouvement Sax-O-Mat conserve tout son charme et son attrait, faisant de lui un des calibres automatiques majeurs de l'horlogerie contemporaine.


Cette nouvelle Langematik Perpétuelle a une autre vertu. Elle évoque également un temps où l'élégance et les complications se conjuguaient avec des boîtiers aux tailles raisonnables. Il est vrai que de nos jours, une montre compliquée arborant un diamètre de 38,5mm (pour une épaisseur de 10,2mm dans ce cas précis) se fait plutôt rare d'autant plus que le cadran noir a tendance à réduire la perception de la taille. Mais nous le savons parfaitement, ce n'est pas la taille qui donne de la présence à une montre au poignet: c'est son caractère.

Du caractère, la Langematik Perpétuelle n'en a jamais manqué et cette nouvelle version est fidèle à ses devancières. Tout l'intérêt de cette montre est la mise en avant par le biais de la grande date de l'information la plus importante pour un quantième perpétuel: l'affichage des quantièmes. Car telle est la finalité de cette complication qui consiste à toujours donner le bon quantième même lors des changements de mois, années bissextiles ou pas. La Langematik Perpétuelle gére donc sans souci tous ces passages... jusqu'au premier qui posera problème mais qui ne m'inquiètera pas beaucoup a priori! Il s'agit du passage du 28 février au 1er mars 2100 car contrairement à ce que nous pourrions penser, cette année-là ne sera pas bissextile car n'étant pas divisible par 400 alors qu'elle l'est par 100. Les règles du calendrier  grégorien sont plus subtiles qu'on ne le croît!


De fait, tout le cadran est organisé pour mettre en valeur la grande date située en son sommet et qui n'est malheureusement pas instantanée comme celle de la Lange One Tourbillon QP. Malgré la présence de multiples informations, l'ensemble demeure relativement lisible et détail appréciable, une trotteuse anime le sous-cadran des phases de lune. Cela peut sembler anodin mais de nombreux Quantièmes Perpétuels sur le marché ne possèdent pas cet indicateur de marche fort utile. Les deux autres sous-cadrans se fondent dans la couleur dominante même si sur cette dernière version à cadran noir, les heures de jour de l'affichage 24 heures (à gauche) et le segment dédié aux années (à droite) se détachent plus nettement. Le cadran noir apporte beaucoup d'élégance à la montre et lui donne un style peut-être plus contemporain que le cadran argent. Les chiffres romains périphériques et les aiguilles subtilement luminescentes complètent un tableau d'une rigueur toute germanique et au pouvoir de séduction incontestable.


Mais au bout du compte, c'est bien le fait de retrouver le mouvement Sax-O-Mat (et son inséparable Zero-Reset) qui me procure le plus de plaisir avec cette nouvelle Langematik Perpétuelle. Je ne le dis jamais assez: je regrette que dans la collection de Lange & Söhne d'aujourd'hui, ce mouvement, ô combien fascinant, ne soit utilisé qu'avec les montres calendriers: celle-ci et la Saxonia Calendrier Annuel. Je rêve de son retour dans la collection permanente avec une montre plus simple!

Ne boudons pas notre plaisir: le Sax-O-Mat (ici en tant que calibre L922.1) est dans son élément et propulse la Langematik Perpétuelle parmi les Lange qui comptent le plus dans les 20 ans qui ont suivi la renaissance de la marque. Grâce à son rotor 3/4 et à sa finition caractéristique, il séduit immédiatement par sa présentation et son exécution sans faille. Mais il sait aussi être performant grâce à son efficacité au remontage. En revanche, sa réserve de marche de 46 heures se situe dans la fourchette basse des standards actuels surtout pour un Quantième Perpétuel. Cependant, ce point est loin d'être ennuyeux puisqu'une des grandes forces de la Langematik Perpétuelle est sa facilité au réglage.


Elle cumule en effet deux façons d'ajuster les informations. La première consiste à utiliser les poussoirs intégrés afin de régler les données indépendamment les unes des autres. La seconde se résume à utiliser le poussoir à dix heures qui au-delà de son rôle habituel de système de date rapide, fait bouger de façon synchronisée les autres éléments calendaires. Cette simplicité à l'usage a beaucoup joué en faveur du succès de cette montre.


J'ai éprouvé de très belles sensations en mettant au poignet cette nouvelle version. La combinaison entre le boîtier en or gris et le cadran noir lui confère un style discret et raffiné. Comme précisé précédemment, la taille perçue est inférieure à celle de ses devancières à cadran argent. Pourtant, elle n'a aucune difficulté à imposer son charme et sa beauté. Le détail qui m'a surpris et séduit est le léger contraste entre le noir du cadran et le bleu du disque des phases de lune. Le cadran gagne une petite originalité et les étoiles apportent leur touche de poésie.


Je fus donc conquis par cette version en or gris et cadran noir. Bien évidemment, elle n'apporte aucune nouvelle complication, aucun nouveau mouvement par rapport à la collection actuelle. Mais il y a des signes qui ne trompent pas. Le fait que le cadran soit noir en est un. Est-ce que cela témoigne d'un retour de Lange vers plus de cadrans alternatifs alors que les cadrans argent dominent largement le catalogue? J'ose l'espérer! L'autre signe important est que la montre qui a servi de base a été dévoilée en 2001. Est-ce à dire que la manufacture saxonne va revenir vers plus de fondamentaux appréciés par les collectionneurs des premières années? Je le souhaite également.

Merci à l'équipe Lange & Söhne pour son accueil à Dresde.

Les plus:
+ le plaisir de retrouver cette montre mythique et son mouvement Sax-O-Mat
+ la beauté du cadran noir et la discrétion de la combinaison avec le boîtier en or gris
+ la facilité à l'usage
+ la présence d'un indicateur de marche
+ ses dimensions, idéales pour une montre élégante et raffinée

Les moins:
- la réserve de marche un peu courte du mouvement Sax-O-Mat
- la grande date n'est pas instantanée

Aucun commentaire: