Comparaison entre deux générations de Grand Lange One

Une visite récente chez Bucherer Paris m'a donné l'opportunité de photographier côte à côte deux Grand Lange One de générations différentes: la Grand Lange One Luminous qui fut présente dans le catalogue de 2004 à 2007 et la Grand Lange One en Or Gris cadran noir qui fut dévoilée au cours du SIHH 2013. L'idée n'est pas de comparer en détails ces deux montres aux styles opposés. La première a occupé une place à part dans le catalogue grâce à son originalité et à son approche plus décontractée. La seconde incarne l'élégance et la sobriété de Lange. Je souhaite en revanche revenir sur les points distinctifs fondamentaux entre les deux générations de Grand Lange One dont ces montres sont des représentantes.

Lorsqu'elles furent présentées en 2003, les premières Grand Lange One ne suscitèrent pas un enthousiasme délirant de la part des amateurs de la marque. En fait, elles symbolisaient l'abandon de la part de la manufacture saxonne d'un principe cher à Günter Blümlein: un nouveau boîtier = un nouveau mouvement. En effet, l'utilisation du mouvement de la Lange One dans un diamètre de boîtier agrandi (41,9mm vs 38,5mm) conduisait à des concessions au niveau de la présentation du cadran. Ce fut le principal reproche à l'encontre de ces montres: alors que sur le cadran de la Lange One, chaque zone est clairement délimitée évitant le chevauchement inapproprié des aiguilles, le cadran des premières Grand Lange One donnait le sentiment d'être un joyeux bazar: le cercle qui délimitait la zone de la trotteuse coupait celui du secteur d'affichage du temps et la grande date en venait même à se retrouver dans une position délicate en empiétant elle-aussi sur cette partie. Les 3,4mm de diamètre de plus à taille de mouvement constante (30,4mm) devenaient clairement perceptibles à travers cette organisation pour le moins surprenante. Paradoxalement, la Luminous a su tirer profit de ce problème pour en faire un atout. S'agissant d'une montre particulière, le déséquilibre du cadran a renforcé sa dimension originale et décontractée.

Les reproches adressés à Lange en 2003  ne furent jamais oubliés. La réintroduction de la Grand Lange One en 2012 fut d'ailleurs accompagnée par tout un discours qui expliquait que cette fois-ci, la montre possédait son propre mouvement comme l'esthétique parfaite du cadran le prouvait. Mais la manufacture n'a pas travaillé uniquement sur le diamètre du mouvement. Elle a également réduit son épaisseur afin de rendre la Grand Lange One plus élancée. L'astuce a résidé dans l'utilisation d'un barillet unique, plus large et donc moins haut que les deux barillets du mouvement de la Lange One. De plus, afin de retrouver la perfection des proportions du dessin de la Lange One, la date à double-guichet des nouvelles Grand Lange One fut agrandi pour qu'elle n'apparaisse pas comme trop petite.

Observons ainsi de plus près ces deux montres.

La Grand Lange One Luminous à gauche présente donc les caractéristiques de la première génération avec les cercles qui se coupent et la date qui mord sur la zone dédiée à l'affichage du temps.  En revanche, l'équilibre du cadran de la Grand Lange One de seconde génération est proche de la perfection. Tout est clairement ordonné:


Il y a plusieurs remarques importantes à faire à partir de cette photo. La première est relative à l'inscription située en bas du cadran. Le Doppelfederhaus (double-barillet) est remplacé par le Gangreserve 72 stunden (réserve de marche de 72 heures). Ce changement traduit l'utilisation d'un mouvement à barillet unique pour la nouvelle montre tout en préservant la traditionnelle réserve de marche de 3 jours. La deuxième remarque concerne la taille de la grande date. La différence de dimension est perceptible à l'oeil nu. La grande date sur les Grand Lange One de seconde génération a été agrandie pour des raisons esthétiques et pour retrouver la perfection du dessin du cadran de la Lange One. Enfin, il est important de noter que le diamètre du boîtier de la Grand Lange One à gauche est supérieur d'1mm par rapport à celui de la Grand Lange One à droite (41,9mm vs 40,9mm). En effet, la nouvelle génération perd un millimètre par rapport à la précédente ce qui prouve bien la volonté de Lange d'oeuvrer vers plus d'élégance et de raffinement.


L'explication des deux organisations de cadran se trouve côté mouvement. Si la Grand Lange One Luminous utilise le mouvement de la Lange One traditionnelle avec son diamètre de 30,4mm, la nouvelle Grand Lange One est en revanche animée par un mouvement spécifiquement développé et dont le diamètre est de 34,1mm. 3,7mm de plus pour un boîtier plus petit d'1 mm, il n'est donc pas étonnant que la montre apparaisse comme plus équilibrée. A noter que les deux mouvements présentent des performances similaires (72 heures de réserve de marche pour une fréquence de 3hz). La photo ne traduit pas en revanche l'écart au niveau de l'épaisseur. Le nouveau mouvement est 1,2mm plus fin que celui de la Grand Lange One Luminous (4,7mm vs 5,9mm).


La conséquence est que la nouvelle Grand Lange One offre un rapport diamètre (40,9mm)/épaisseur (8,8mm) bien supérieur à celui de sa devancière (41,9mm/11mm). La montre apparaît donc comme plus élégante et élancée.


La Grand Lange One Luminous est à l'image de n'importe quelle montre issue de la première génération de Grand Lange One: elle semble plus massive et imposante.


La question n'est pas de savoir si l'une est mieux que l'autre. Avec le temps, les défauts de la première génération sont apparus comme des éléments de séduction. C'est souvent le cas dans l'horlogerie: la vérité du jour ne sera pas celle du lendemain. En tout cas, une chose est certaine. Le fait que Lange ait travaillé sur l'équilibre des nouvelles Grand Lange One a rendu la dernière génération fort différente de la précédente. J'ai tendance à considérer les Grand Lange One récentes comme des Lange One agrandies tandis que les Grand Lange One initiales possédaient leur propre identité à travers un caractère certes moins parfait mais plus affirmé.

Merci à l'équipe Bucherer Paris.

Commentaires

Anonyme a dit…
Le tour des heures et des minutes et celui des secondes de l'"ancienne" ont une originalité qui manque un peu aux Lange actuelles. C'est d'ailleurs la partie que j'apprécie le plus dans cette montre. A part la nouvelle Grande Lange 1 Phase de Lune, le style de ces dernières années est très classique, voire statutaire. Un poil de fantaisie, ou d'audace même, ne ferait pas de mal.