samedi 6 septembre 2014

F.P. Journe: Chronomètre Bleu "Byblos"

Il est important en préambule de chasser un malentendu: le "Byblos" de la toute dernière série limitée du Chronomètre Bleu de F.P. Journe n'évoque pas le célèbre hôtel de St Tropez mais la ville du Liban connue pour avoir été le plus ancien port phénicien au monde. Même si les sept millénaires d'histoire culturelle, économique et religieuse de la ville portuaire correspondent bien à l'image d'intemporalité et d'élégance du Chronomètre Bleu, la question se pose sur son lien avec une montre F.P. Journe. En fait, cette série limitée de 99 exemplaires célèbre l'ouverture de la 10ième boutique de la manufacture dans le monde à Beyrouth. L'activité de Byblos, cité portuaire se projetant sur le monde méditerranéen symbolise en un sens le fait que la disponibilité de la montre n'est pas uniquement réservée au nouveau point de vente puisqu'elle sera distribuée également dans les neuf autres boutiques. 


Une dixième boutique, c'est une étape importante dans le développement d'une marque au faible volume de production. Elle symbolise la stratégie de distribution qui s'appuie en priorité sur son réseau propre tout en poursuivant le partenariat de longue date avec quelques détaillants fidèles. Pour marquer cet événement, il fallait que la montre commémorative soit à la hauteur. L'objectif est atteint grâce à une interprétation originale du Chronomètre Bleu.

A vrai dire, il n'y a qu'une seule différence entre un Chronomètre Bleu "classique" et celui de cette série limitée. Mais quelle différence! Le cadran a été entièrement revu pour s'ouvrir et dessiner une forme qui au-delà de son aspect décoratif rappelle la dimension "orientale" de la montre.

En épousant la forme du tour d'heures périphérique, la découpe du cadran dessine une représentation du soleil d'Orient à travers le ciel bleu méditerranéen. Ce style décoratif, pour le moins audacieux, donne un côté précieux à la montre car il dévoile le guillochage et le perlage du mouvement en or rose. Il permet aussi de constater que la finition du mouvement est excellente y compris sur les parties traditionnellement non visibles.  Malgré la dimension technique plus présente compte tenu du mécanisme de remontoir apparent, la forme de l'ouverture du cadran et le contraste entre le bleu du tour d'heures et l'or du mouvement confèrent à la montre un côté plus féminin et délicat que le Chronomètre Bleu d'origine. 


J'apprécie particulièrement sur ce cadran ajouré l'intégration de la petite seconde décalée et bien entendu la gravure du logo F.P. Journe sur le mouvement. Cette gravure mérite d'être observée de plus près. Elle contient deux détails surprenants. Tout d'abord le mot "Byblos" remplace l'incontournable "Invenit et Fecit". La série limitée est donc d'importance pour que sa référence chasse le slogan si cher à François-Paul Journe. Puis, plus discrètement, le J est écrit en alphabet phénicien: une opportunité offerte par le contexte de la montre qui tombe à pic! En effet, cette lettre est chargée de symboles: elle évoque la main et souligne le travail artisanal effectué à la manufacture. Elle est aussi la dixième lettre de l'alphabet et incarne ainsi la toute nouvelle boutique.

Si ce cadran spécifique semble si réussi, c'est bien parce qu'il s'intègre avec bonheur dans le contexte habituel du Chronomètre Bleu. Le boîtier en tantale d'un diamètre de 39mm de diamètre se marie harmonieusement avec le tour d'heures tout en évitant que la montre devienne trop ostentatoire. Il était important que le boîtier conservât un aspect discret pour que le soleil central ne brille pas trop fort. 


Le calibre 1304 se retrouve inchangé et s'adapte parfaitement lui aussi au contexte de la montre. Une telle montre se devait d'être animée par un mouvement à remontage manuel pour avoir le plaisir de profiter de près du spectacle offert par le cadran lorsque les tours de couronne sont donnés quotidiennement. La finition du calibre est irréprochable et son remontage agréable mais ce que j'apprécie le plus est son architecture qui met en valeur ses deux barillets qui interviennent plus pour donner du couple et assurer une excellente chronométrie que pour allonger la réserve de marche (autour de 56 heures pour une fréquence de 3hz).

Finalement, l'élément qui m'a le moins convaincu est le bracelet en buffle d'une couleur miel. Je vois bien le but recherché à travers ce bracelet: son rendu rappelle la zone centrale du cadran et vise donc à atténuer son impact visuel en équilibrant les couleurs. Cependant, plus que sa couleur, c'est sa texture qui me dérange. Le Chronomètre Bleu demeure une montre d'une grande élégance malgré ses originalités. Un bracelet plus formel, plus habillé me semblerait être un meilleur choix. Le bon côté de ce problème est qu'il n'est pas rédhibitoire.


Le Chronomètre Bleu "Byblos" m'a donc séduit grâce à l'originalité de son cadran qui donne une nouvelle dynamique à cette pièce fondamentale de la collection de F.P. Journe. Malgré la taille importante de la partie ajourée, cette montre arrive à conserver une relative discrétion. S'appuyant sur les forces du Chronomètre Bleu tout en renouvelant son esprit, elle constitue une série limitée digne de la dixième boutique de la manufacture.

Merci à l'équipe F.P. Journe de Paris.

Les plus:
+ le plaisir de retrouver le Chronomètre Bleu dans un contexte différent
+ l'originalité du cadran
+ les reflets et le poids du boîtier en tantale
+ l'efficacité et la beauté du calibre 1304

Les moins:
- il se dégage un côté un peu plus féminin et délicat qui peut surprendre
- la texture du bracelet en buffle ne me semble pas adapté à cette montre

Aucun commentaire: