Lange & Söhne: Grand Lange One Luminous

La Grand Lange One Luminous (à ne pas confondre avec la Lumen) fit partie du catalogue de Lange & Söhne entre 2004 et 2007. Il s'agit incontestablement d'une montre particulière dans l'histoire de la Manufacture saxonne. Au-delà du fait qu'elle est basée sur la diversement appréciée Grand Lange One de première génération, elle possède une finition de cadran qui n'existe plus dans la collection actuelle et qui lui confère un style plus sportif et décontractée que celui de n'importe quelle autre montre Lange. Et comme souvent dans l'horlogerie, l'histoire du vilain petit canard se répète. Tout ce qui apparaissait alors comme des défauts semble constituer des atouts aujourd'hui.


Je me souviens des réactions et des critiques lors de sa présentation en 2004. Non seulement elle reprenait le même type de cadran étrange que la Lange One "classique" avait inauguré l'année précédente mais en plus, l'harmonie de la montre icône de Lange n'était même plus préservée, Grand Lange One oblige: les sous-cadrans se chevauchaient et le double-guichet de grande date venait mordre sur la zone dédiée à l'affichage du temps. Un véritable sacrilège! Bref, tout ce qu'on n'aimait pas voir sur une montre Lange se retrouvait concentré dans cette Grand Lange One Luminous.

Le temps a passé et ces griefs demeurent. Mais voilà: une montre n'est pas qu'une agrégation de détails, c'est un tout et ce qui fait sa réussite, c'est la cohérence qui existe entre tous ses éléments. En l'observant de nouveau récemment, je suis arrivé à la conclusion que la Grand Lange One Luminous est une sacrée belle montre. Mieux que cela: une montre qui manque à la collection actuelle de Lange.


La Grand Lange One de première génération n'a jamais été véritablement appréciée pour les raisons évoquées précédemment. En fait, elle a symbolisé l'abandon d'un principe cher à Günter Blumlein: une nouvelle montre égale un nouveau mouvement. Or la Grand Lange One utilisait le même mouvement que la Lange One dans un boîtier plus important (41,9mm vs 38,5mm) entraînant donc la modification de l'équilibre du cadran. Ce qui surprend et peut même décevoir sur un cadran classique se transforme en revanche en avantage dans le contexte de la Luminous. 


La Luminous porte ce nom du fait de l'utilisation de chiffres, index et aiguilles luminescents y compris pour la zone dédiée à la réserve de marche. Si je mets de côté l'aspect pratique, cette caractéristique apporte une dimension décorative. Les traditionnels chiffres et index appliqués sont recouverts d'une couche de matière luminescente d'une couleur légèrement verte qui accentue l'effet de relief. La finition est exceptionnelle: rien ne bave, rien ne dépasse. De plus les graduations ont été redessinées et élargies ce qui transforme littéralement le cadran. Le travail le plus intéressant a été effectué sur la zone de la trotteuse qui comporte dorénavant l'inscription des dizaines et qui prend de l'importance visuellement parlant. C'est la raison pour laquelle l'organisation spécifique du cadran de la Grand Lange One devient intéressant: les sous-cadrans se coupant, les graduations sont mises en valeur et l'ensemble apparaît comme plus dynamique. Il faut un déséquilibre pour qu'un mouvement se crée: c'est ce qui se passe sur le cadran de cette Luminous.


Le cadran noir offre  évidemment un excellent contraste avec les chiffres et les aiguilles. Il s'agit d'un noir subtil que l'anti-reflet du verre peut faire tendre vers le bleu profond selon les conditions de lumière. Sa principale vertu est connue: grâce à cette dominante sombre, la taille perçue de la montre diminue ce qui est une très bonne nouvelle compte tenu du diamètre du boîtier en or gris de près de 42mm.

Comme évoqué ci-dessus, le mouvement qui anime cette montre est le même que celui de la Lange One classique, portant ici la référence L901.2. Je retrouve donc toutes ses caractéristiques, sa fréquence de 3hz, sa réserve de marche de 3 jours, le plaisir au remontage malgré les deux barillets et bien entendu, sa finition exemplaire. Vingt ans après sa première apparition dans une montre, il demeure une référence car s'avérant à l'usage irréprochable.


C'est en mettant la Grand Lange One Luminous au poignet que tout son intérêt devient perceptible. Elle se révèle être beaucoup plus polyvalente que l'on pourrait l'imaginer, à l'aise aussi bien le week-end qu'avec des tenues plus formelles. Elle arrive à combiner le style rigoureux de Lange avec une approche plus sportive, plus décontractée (accentuée par le bracelet en veau) comme si la Manufacture avait décidé pendant quelques instants de se lâcher un peu et de pousser les curseurs vers plus d'audace et d'originalité. Au bout du compte, c'est cette attitude qui me plaît et je regrette d'ailleurs qu'elle ne soit pas plus souvent au rendez-vous. Certes, il va de soi que je ne peux pas mettre cette montre au même niveau qu'un Datograph  ou qu'une Zeitwerk. Mais elle mérite beaucoup plus de considération qu'elle n'en a eu par le passé. Son style particulier pour une Lange lui donne pour toujours une place à part dans l'histoire contemporaine de la Manufacture.


Les plus:
+ l'originalité de la présentation du cadran
+ la finition de l'ensemble et plus spécifiquement du cadran
+ le plaisir procuré à l'usage par le mouvement L901.2
+ le confort au porté grâce à la souplesse du bracelet en veau

Les moins:
- le montre n'utilise pas un mouvement conçu pour elle

Commentaires

Georges B. a dit…
Les commentaires de F-X.O. méritent une deuxième lecture puis leur ensemble accompagné des photos une belle brochure sur le papier glacé.
Anonyme a dit…
Montre intéressante s'il en est. La présentation des heures, minutes et secondes est originale et plaisante ; mais il est difficile de passer au-dessus de cette date et de cette réserve de marche si mal placées. A ce prix et ce niveau d'exigence, c'est juste rédhibitoire. La nouvelle Grande Lange 1 corrige le tir avec bonheur.
Anonyme a dit…
Félicitations FX , peut être pas une "toolwatch" mais une montre qui pourra t'accompagner partout avec originalité et la qualité de la marque.