dimanche 11 mai 2014

RJ-Romain Jerome: PinUP-DNA Red & Black

Après avoir exploré l'Espace et la Lune, RJ-Romain Jerome rentre de nouveau dans l'atmosphère pour voler à des altitudes plus raisonnables avec les  PinUP-DNA Red & Black. A travers ces montres, RJ-Romain Jerome aborde un nouveau style dans sa collection avec une inspiration puisée dans les montres de pilotes et les montres militaires. Mais heureusement, il ne s'agit nullement d'une nième interprétation de ces pièces à cadran noir et à chiffres luminescents dont l'industrie horlogère nous fournit de multiples exemplaires chaque année.


L'objectif est plus de rendre hommage à l'audace de ces pilotes et de profiter du contexte pour apporter la petite touche d'originalité et de décalage propre à la marque. Les PinUP-DNA Red & Black sont deux montres chronographe qui se distinguent par la présence sous la glace saphir du fond du boîtier de leurs propres Pin-up peintes à la main. Ce n'est certes pas la première fois que l'horlogerie reprend ce thème qui rappelle le Nose Art, forme artistique qui émergea dès la première guerre mondiale et qui était une façon pour les soldats de voler avec un porte-bonheur, un ange-gardien proche d'eux. Dans des styles très différents, BRM et MB&F  ont précédemment adopté une approche décorative similaire en apposant des Pin-up sur les cadrans des Bombers ou sur la "carlingue" des HM5 Double Trouble ou Razzle Dazzle. Cette fois-ci, les Pin-up se retrouvent à l'arrière de la montre, à l'abri des regards et connues des seuls propriétaires des montres.


Les PinUP-DNA Red & Black profitent d'un tout nouveau boîtier d'un diamètre imposant de 46mm. Ce boîtier intègre des morceaux d'acier en provenance du Boeing B-17 Forteresse Volante comme de tradition chez RJ-Romain Jerome où on aime procéder à cette "fusion" entre la montre et le contexte dans lequel elle évolue. Quelle que soit la version, en acier PVD noir ou en or rouge, les montres se caractérisent par des poussoirs et une couronne extrêmement proéminents et par une finition de cadran (heureusement sans date) de type camouflage correctement réalisée qui renforce l'inspiration militaire. Incontestablement, l'objectif de ces deux montres est d'offrir un design viril et caractéristique mais pas de jouer sur l'aspect pratique: la lisibilité des deux principales aiguilles est correcte mais celle des aiguilles du chronographe est à proprement parler très faible. Elles ont un faible contraste par rapport au camouflage du cadran et la graduation des compteurs est réduite à sa plus simple expression. Certes, ces compteurs sont inspirés par les instruments de bord des cockpits mais dans ce cas précis, il vaut mieux faire confiance à son propre ressenti qu'aux "instruments"!



Le mouvement qui équipe les deux PinUP-DNA est un Valjoux 7750 et c'est la raison pour laquelle nous retrouvons ses performances habituelles à savoir une fréquence de 4hz et une réserve de marche de 42 heures. Comme indiqué précédemment, le mouvement n'est pas visible, avantageusement remplacé par la représentation de la Pin-up. Cette dernière est joliment faite et plusieurs modèles sont disponibles. La peinture  étant réalisée à la main, chaque Pin-up est unique. Et il n'y a pas de souci à avoir quant à la pérennité de cette peinture, cette dernière étant protégée par la glace saphir.


Il y a cependant une décision que je ne comprends pas concernant ces deux montres, c'est l'utilisation d'un bracelet NATO cuir. Certes, il est conforme au contexte militaire et se marie plutôt bien avec le style du boîtier et la décoration camouflage du cadran. Mais  il cache la Pin-up en recouvrant le fond du boîtier! Ainsi, pour profiter de la décoration de la montre, il faut partiellement retirer le bracelet! Je trouve cette idée fort étrange puisque la Pin-up devrait être facilement visible. La première  chose que je ferais si je décidais d'acheter cette montre serait de changer le bracelet.


Le bracelet NATO a au moins l'atout de bien positionner les montres sur le poignet ce qui n'est pas du luxe compte tenu du gabarit amplifié par la taille des poussoirs. Amateurs de pièces discrètes, passez votre chemin! Je dois avouer que malgré l'audace revendiquée par ces deux montres, je ne fus pas emballé comme je le fus précédemment avec d'autres RJ-Romain Jerome. Derrière une originalité de façade, elles se révèlent être plutôt classiques dans leur traitement et la taille imposante ne change pas cette perception. Même si le boîtier est joliment dessiné en conservant quelques traits caractéristiques de la marque tout en étant plus sobre, je n'ai pas ressenti les mêmes émotions qu'avec d'autres pièces de la collection. Il est difficile de faire mouche à chaque fois... mais reste le plaisir d'avoir son propre ange-gardien sexy au poignet!


Merci à l'équipe RJ-Romain Jerome pour son accueil à Baselworld 2014.

Les plus:
+ une évolution intéressante du boîtier
+ la Pin-up sur le fond du boîtier
+ l'efficacité du bracelet NATO et sa cohérence avec le style de la montre

Les moins:
- une faible lisibilité du chronographe
- une taille XXL amplifiée par les poussoirs proéminents
- le bracelet NATO cache la Pin-up ce qui est tout de même étrange

Aucun commentaire: