Cartier: Rotonde Jour et Nuit

Une des plus jolies montres de la Collection Privée Cartier Paris fut la Rotonde Jour et Nuit. Présentée au milieu des années 2000, elle se distinguait par son affichage des heures original qui mettait en scène un disque sur lequel étaient dessinés une lune et un soleil dont les extrémités servaient d'aiguilles. Ce fut donc pour moi un plaisir non dissimulé que de découvrir la réédition de cette montre au cours du SIHH 2014. Mais il ne s'agit pas d'une reprise à l'identique puisque la nouvelle Rotonde Jour et Nuit, disponible en or rose ou en palladium, possède une complication additionnelle avec l'affichage des phases de lune. L'indication des minutes est elle-même transformée.


La partie inférieure du cadran est dorénavant réservée à la nouvelle complication avec un traitement pas si courant puisque les différentes phases de lune sont indiquées par le biais d'une aiguille. La raison de ce choix est simple: il permet de positionner la série de phases de lune en arc de cercle et ainsi de décorer le cadran. Les graduations des minutes disparaissent alors que le modèle précédent se caractérisait par leur présence avec des chiffres arabes, les chiffres romains étant dédiés, dans la partie supérieure de la montre, aux heures. Nous touchons ici l'autre différence, plus subtile, entre les deux modèles. Sur la Rotonde Jour et Nuit initiale, les minutes se lisaient grâce à une aiguille rétrograde qui ne parcourait que la partie inférieure du cadran. Le cadran était donc divisé en deux parties du point de vue fonctionnel. En revanche, avec la nouvelle version, l'aiguille des minutes parcourt l'intégralité du cadran. Ce sont les phases de lune qui récupère l'aiguille rétrograde.


Un tel affichage nécessite une période d'accoutumance puisque notre esprit est habitué à suivre le parcours conjoint des deux aiguilles principales et qu'il est inutile de chercher l'aiguille traditionnelle des heures. Elle est avantageusement remplacée, du point de vue esthétique,  par le disque qui en effectuant sa rotation continue fait tour à tour apparaître le soleil (entre 6 heures du matin et 6 heures du soir) et la lune. Pour lire l'heure, il suffit d'observer l'emplacement de l'extrémité de l'astre concerné. Compte tenu de la décoration du disque, notre regard peut se laisser distraire et la lecture peut alors devenir imprécise, surtout avec le soleil. Mais après tout, est-ce si important? Le charme de la Rotonde Jour et Nuit provient essentiellement de l'impact visuel provoqué par ce disque à l'inspiration Art déco. Les rayons du soleil, les deux astres, le mélange entre les lignes et les cercles, le rendu plus sombre de la nuit, tous ces détails créent un environnement magique qui évolue de façon constante au fil de la journée. 


Pour ne rien gâcher, je trouve que le choix de la complication additionnelle est judicieux. La lune est représentée à la fois dans la partie supérieure pour indiquer les heures et maintenant aussi dans la partie inférieure pour la complication qui lui est propre. De plus, le lent mouvement des phases de lune est bien dans l'esprit de la rotation du disque, elle-même peu véloce. En fait, la Rotonde Jour et Nuit crée une relation par rapport au temps qui est différente. Rien ne s'agite sur le cadran (nous n'y trouvons aucun indicateur de marche ou trotteuse), tout est paisible, calme. J'ai presque envie de dire qu'une telle montre est reposante pour l'esprit dans un monde  qui veut aller tous les jours encore plus vite. Cartier nous rappelle ici que finalement le temps s'écoule toujours au même rythme. Tout n'est qu'une affaire de perception au bout du compte!


La Rotonde Jour et Nuit est animée par le mouvement automatique 9912MC d'une fréquence de 4hz et d'une réserve de marche de 48 heures. Même s'il m'apparaît un peu petit pour le  boîtier d'un diamètre de 43,5mm, il est décoré sobrement et avec soin avec notamment des rayons sur les ponts qui contribuent positivement à la qualité perçue de l'ensemble. J'ai trouvé sa présentation en progrès par rapport à d'autres mouvements Manufacture Cartier de ces dernières années. Cartier est en progrès et cela se voit.

L'enjeu pour cette montre était de conserver l'élégance du modèle d'origine malgré la taille élargie et la présence de la complication complémentaire. Elle y parvient car le diamètre du boîtier s'accepte sans difficulté, mettant en valeur le clou du spectacle: le disque des heures. Elle propose en outre de nombreux détails raffinés comme l'aiguille pomme des minutes, l'aiguille à croissant de lune de la complication, la couronne ornée d'un saphir cabochon bleu. Enfin, l'organisation du cadran est optimale puisque tout l'espace est occupé harmonieusement. 


Je fus donc très séduit par cette nouvelle version de la Rotonde Jour et Nuit. Cartier est arrivé à s'inspirer du modèle d'origine sans le cloner et sans trahir non plus son élégance et son charme. Je la considère comme une des plus belles réussites de la nouvelle collection et elle constitue à mes yeux une sorte de chaînon abouti entre l'ancienne Collection Privée et la nouvelle collection de Haute Horlogerie.

Merci à l'équipe Cartier pour son accueil.

Les plus:
+ le charme de l'affichage des heures
+ la complication additionnelle idéale dans ce contexte
+ la présentation du mouvement, sobre et raffinée
+ la finition des éléments du cadran
+ une montre "reposante"

Les moins:
- la lecture de l'heure nécessite une période d'accoutumance
- le mouvement est un peu petit pour le boîtier

Commentaires