Hublot: Classic Fusion Shawn Carter

Pour commencer l'année sur une note légère et musicale, je vous propose de revenir sur la Classic Fusion Shawn Carter qui fut dévoilée lors du dernier trimestre 2013.  Elle est le fruit du partenariat entre Shawn Carter, plus connu sous son nom d'artiste "Jay-Z" et Hublot qui trouve ainsi l'occasion de faire évoluer esthétiquement la Classic Fusion à remontage manuel. Ce partenariat dont l'initiative revient principalement à Shaw Carter peut surprendre car ce dernier semblait plus proche des univers de Rolex ou d'Audemars Piguet. Cependant, un indice aurait dû nous mettre la puce à l'oreille: le mot de Hublot était prononcé en 2011 dans le duo avec Kayne West "Otis", les deux compères arborant fièrement leurs montres dans la Maybach désossée pour l'occasion. Quoi qu'il en soit, deux années plus tard, la Classic Fusion Shawn Carter est présentée dans le cadre d'une série limitée de 250 exemplaires en céramique noire et de 100 exemplaires en or jaune avec une commercialisation initiale dans le magasin éphémère dédié à l'univers de l'artiste chez Barneys à New-York. Les montres sont dorénavant disponibles au sein de plusieurs boutiques Hublot dans le monde.


La Classic Fusion Shawn Carter se caractérise par l'utilisation pour la première fois de l'or jaune dans le contexte particulier de cette montre à remontage manuel et par l'ouverture sur le cadran qui symbolise une étoile en expansion, logo de l'artiste: pour le reste, elle est fidèle aux caractéristiques propres de la Classic Fusion 45mm et c'est la raison pour laquelle nous retrouvons le mouvement HUB1300. Incontestablement, c'est la version en or jaune qui est la plus intéressante. Elle est plus vive, plus lumineuse, évidemment moins discrète mais au moins elle semble plus cohérente avec la personnalité de Jay-Z, tout du moins avec les représentations habituelles de son domaine musical de prédilection. De plus, grâce à son style élancé, sa finesse, elle conserve une certaine dose d'élégance. La version en céramique noire mérite une certaine attention, mettant en valeur l'utilisation de la céramique noire. Cependant, dans chacune des versions, la lisibilité n'est pas optimale. Les aiguilles contrastent peu avec les couleurs des cadrans aux finitions satinées et l'ouverture n'agit pas non plus en faveur d'une lecture du temps idéale. Le logo et le nom de la marque ont été retirés pour laisser la place suffisante à l'étoile. En revanche, une inscription discrète "Shawn Carter by Hublot" est insérée au sommet du cadran, entre les index appliqués.


La forme de l'ouverture en étoile se marie bien avec le style Classic Fusion et le choix du boîtier 45mm est judicieux permettant de profiter pleinement du design particulier du cadran. Vous noterez le discret arc de cercle qui délimite la zone dédiée à la trotteuse, légèrement décentrée, et elle aussi plutôt difficile à distinguer.


La véritable bonne nouvelle liée à la Classic Fusion Shawn Carter est l'utilisation de la base à remontage manuel. Elle permet donc de retrouver le mouvement HUB1300 qui fait partie des calibres Hublot au contenu horloger solide. Développé en partenariat avec La Joux-Perret, ce mouvement se distingue par sa finesse (2,9mm) et sa longue réserve de marche (90 heures). J'apprécie particulièrement sa présentation et sa finition avec les effets d'ensoleillage sur les ponts. Ses couleurs s'adaptent en fonction de la version de la montre. Le remontage est plutôt agréable, la couronne se manipulant sans souci.


Le test au porté ne fait que confirmer mon impression initiale: grâce à ses couleurs plus chatoyantes, à ses reflets et au sentiment de dynamisme qu'elle procure, c'est bien la version en or jaune qui est la plus attirante. J'ai en revanche été moins séduit par celle en céramique noire. A la base, je ne suis pas un grand fan des montres noires mais j'ai trouvé, malgré un joli boîtier, que la décoration du cadran ressortait moins.


De toutes les façons, quel que soit le bout par lequel je la prends et même en tenant compte de ses qualités, elle est loin d'être une priorité pour tous ceux qui veulent profiter du mouvement HUB1300 ou du caractère élancé du boîtier. La Classic Fusion Squelette est ainsi bien plus réussie esthétiquement et la Classic Fusion à cadran plein est de son côté, plus lisible. La Classic Fusion Shawn Carter s'adresse avant tout aux admirateurs de Jay-Z qui seront plus sensibles à son esthétique et à son cadran particulier. Ils risquent cependant d'être surpris par le remontage manuel qui demeure plutôt réservé à des passionnés d'horlogerie.


Merci à l'équipe de la boutique Chronopassion pour son accueil.

Les plus:
+ le plaisir de retrouver le boîtier élancé de la Classic Fusion à remontage manuel et le mouvement HUB1300
+ la décoration du mouvement
+ le rendu lumineux de la version en or jaune, de loin la plus intéressante

Les moins:
- la version en céramique noire est plus triste, plus fade
- la Classic Fusion Squelette est tout de même bien plus passionnante

Commentaires

Anonyme a dit…
Pas mal de gens hurleront sans doute, mais je trouve que - dans son genre - c'est une des montres les plus intéressantes de ces dernières années. Au-delà des questions de (bon) goût, Hublot continue à être une des marques les plus passionnantes de ces dernières années rien que par sa vitalité !

Bonjour,

je trouve que le cadran de cette montre evoque fortement le logo utilisé par la montre Constellation de chez Omega editée pour les jeux olympiques de 1956.
La création n'est qu'une récréation !
merci pour le partage de très bons renseignements.