lundi 11 novembre 2013

Ma sélection des montres du Salon QP 2013

Le Salon QP 2013 fut un excellent cru grâce à la diversité des marques présentes. Certaines en ont profité pour dévoiler des nouveaux modèles tandis que pour d'autres, ce fut l'occasion de voir de près leurs montres peu accessibles par ailleurs. Je vous propose donc ma sélection des montres les plus marquantes sachant qu'évidemment je reviendrai en détails sur certaines d'entre elles plus tard.

AkriviA présentait son Tourbillon Chronographe monopoussoir. Comme l'indique l'organisation du cadran, Rexhep Rexhepi a travaillé à partir d'un mouvement BNB:


Je pus enfin découvrir l'EMC d'Urwek, une montre spectaculaire à tout point de vue:


Peter Speake-Marin dévoilait la Spirit Mk II DLC, une nouvelle déclinaison de la Spirit Pioneer que je trouve ici moins convaincante.


1ère évolution de la HM5 chez MB&F. La HM5 RT se pare d'un boîtier en or rose:


La Blacklamp de Schofield est une montre qui se caractérise par son boîtier en carbone et sa lunette interne lumineuse:


Pinion, qui faisait sa première apparition au Salon, est la marque du blogueur et spécialiste en communication digitale Piers Berry qui a décidé de franchir le pas et de lancer sa propre marque:


Kari Voutilainen nous a charmés une fois de plus avec cette superbe V8-R à cadran blanc et une pièce unique de la Vingt-8 GMT:



Le meilleur de Zenith se retrouve dans cette Academy Répétition Minutes:


Le Gyrotourbillon 3 Jubilee de Jaeger-Lecoultre ne m'avait pas forcément séduit à travers les communiqués de presse mais une fois que j'ai pu voir la montre de près, j'ai changé d'avis:


Nouveau propriétaire, nouvelle ambition; Hautlence retrouve de l'énergie comme le prouve la HLRQ:


Les Lambda et Lux de Nomos sont des montres qui veulent démontrer le savoir-faire de Nomos. Elles se situent dans un créneau de prix plus élevé que celui habituellement pratiqué par la marque ce qui n'a pas empêché un très bon accueil de ces nouveautés:



Le nouveau cadran en nacre anime délicatement l'Upside Down de Ludovic Ballouard:


Autre marque qui a changé de propriétaire et de CEO: Manufacture Royale. Les prochains mois seront donc à suivre de près. En attendant, le Tourbillon Androgyne "Glacier" est une montre que je trouve très réussie même si elle est esthétiquement d'un abord difficile:


Cette montre, la Sauterelle, semble simple et pourtant, Andreas Strehler, qui vient de remporter le prix Gaïa, a développé à son attention un remontoir d'égalité spécifique:


OceanArc est une nouvelle marque anglaise dont l'objectif est de fabriquer des montres de plongée:


MCT est une autre marque qui a changé de propriétaire. L'année prochaine sera ainsi très importante avec la concrétisation de la nouvelle dynamique. La S110 est une évolution de la Sequential One:


H.Moser & Cie est dans un cas de figure similaire en ayant rejoint le pôle horloger de Georges-Henri Meylan, MELB Holding. La Nomad Dual Time est une montre à la fois raffinée et astucieuse:


La Logical One Platine à cadran émail de Romain Gauthier était une des plus belles montres du Salon:


Peter Roberts a formé de très nombreux horlogers dans sa longue carrière. Il a souhaité recréer une version moderne de la montre école qu'il avait conçue en 1971 et qui se caractérise par les 5 aiguilles centrales:


Une montre comme la Génie 01 de Breva est très utile pour affronter la météo toujours délicate de Londres!


Stepan Sarpaneva dévoilait une montre à cadran émail. Je n'ai pas été séduit car je l'ai trouvée trop simple et surtout trop lumineuse. Je suis sûr que la version à émail noir sera plus réussie:


Le contexte était parfait pour la présentation par Armin Strom de son Tourbillon Union Jack:


Une de mes montres préférées du Salon fut le Doppel 3 Chronographe à Rattrapante de Habring avec un boîtier titane et un cadran bleu:


J'ai également apprécié cette évolution de la Robin de Robert Loomes à cadran émail, boîtier en or rose et sans trotteuse:


Konstantin Chaykin a de nouveau surpris avec cette évolution esthétiquement audacieuse de la Levitas Mystery qui rend hommage au monde du Jazz:


La Codebreaker de Bremont montre une réelle avancée qualitative de la part de la marque anglaise:


Comme cela était attendu, le Tourbillon de Révélation se retrouve dans le boîtier équipée du système d'ouverture du cadran par la lunette:


Enfin, Badollait présentait une nouvelle version de sa Stellaire à cadran bleu:


Je préparerai donc des revues détaillées de la plupart de ces montres afin de pouvoir revenir de façon plus précise sur leurs caractéristiques et spécificités. En attendant, je tiens à remercier l'ensemble des marques pour l'accueil qu'elles m'ont réservé pendant le Salon.

Aucun commentaire: