lundi 25 novembre 2013

F.P. Journe: Tourbillon Historique

Il fallait une sacrée dose de courage, peut-être même d'inconscience, à François-Paul Journe pour s'attaquer à une montre en série limitée dont le but était de célébrer le 30ième anniversaire de sa toute première création. L'exercice de la montre commémorative est déjà délicat en soi. Mais quand l'objet de l'hommage en question est chargé de symboles comme peut l'être la montre de poche à tourbillon qui nécessita plus de 5 années d'un dur labeur et d'un rare investissement personnel, la tâche semblait presque insurmontable.

La montre de poche d'origine:


Car la montre de poche à tourbillon, c'est bien plus qu'une première montre pour François-Paul Journe. Elle est non seulement l'expression et la mise en pratique de ses propres idées mais elle incarne également sa passion, son admiration pour les grands noms de l'horlogerie comme Ferdinand Berthoud, Abraham-Louis Breguet ou Antide Janvier qui l'ont tant influencé en oeuvrant dans l'atelier de restauration de son oncle. Elle est le fruit d'un travail mené jour et nuit, avec patience et détermination. Elle est la démonstration de son talent et la preuve de sa volonté. Il ne faut pas oublier que François-Paul Journe fait partie des très rares horlogers contemporains qui ont su créer et développer des marques d'envergure portant leurs propres noms. Avec une production annuelle autour de 800/900 pièces, la manufacture F.P. Journe possède aujourd'hui une place privilégiée au sein du segment de la haute horlogerie. 


François-Paul Journe n'avait donc pas le droit à l'erreur: la nouvelle montre anniversaire se devait de laisser une empreinte significative au sein de la production contemporaine pour ne pas rendre décevante cette célébration d'anniversaire et être à la hauteur de l'événement.  La mission est totalement accomplie: je considère le Tourbillon Historique comme une montre qui fera date dans l'histoire de la Manufacture. François-Paul Journe a su relever le défi en imaginant une montre qui respecte de façon très fidèle la pièce d'origine tout en possédant son identité, sa personnalité.


La réussite de la  transition entre montre de poche et montre-bracelet était le principal enjeu du Tourbillon Historique. Malgré un contexte différent, une taille évidemment bien plus contenue, il arrive cependant à conserver un très grand nombre de similitudes avec sa devancière. Je distingue 3 éléments clé qui témoignent de ce respect de l'esprit de la montre d'origine:
  • la présentation du cadran
  • le boîtier bicolore à double fond
  • l'architecture du mouvement
Le cadran du Tourbillon Historique est une merveille de simplicité et d'élégance. Réalisé en argent grené avec des chiffres et des graduations gravés et remplis, il se distingue par sa grande trotteuse qui coupe la zone de l'affichage de l'heure. L'hommage à la grande horlogerie classique se manifeste à travers la cohabitation entre les chiffres romains dédiés aux heures et les chiffres arabes des secondes, les aiguilles Breguet et  le chemin de fer de la minuterie. Les deux vis bleuies situées de chaque côté de la minuterie pousse le mimétisme  avec le cadran de la montre de poche à son paroxysme. Et tout comme sur cette dernière, la minuterie principale s'allège, n'existant plus que par ses index lorsqu'elle se trouve dans la zone dédiée à la trotteuse.


En revanche, il existe une différence fondamentale: les inscriptions à droite sur le cadran ne sont pas les mêmes. Elles mesurent le chemin parcouru par François-Paul Journe. En fait, c'est toute sa vie professionnelle qui est résumée dans ce changement. En 30 ans, il est passé du statut d'un artisan travaillant dans l'atelier de la rue Verneuil "à Paris" comme indiqué sur la montre de poche à celui de  patron d'une manufacture d'envergure dont le slogan "Invenit et Fecit", tel qu'écrit sur le cadran du Tourbillon Historique est connu des collectionneurs du monde entier. Ces quelques mots qui changent symbolisent une trajectoire professionnelle d'exception.


Le boîtier du Tourbillon Historique est d'un très grand équilibre avec des proportions harmonieuses (40mm de diamètre pour une épaisseur de 10mm). Il est réalisé avec les matériaux d'origine en combinant un corps principal en argent avec des lunettes en or rose. Le double fond et les carrures en argent sont guillochés en reprenant des motifs similaires à ceux de la montre de poche. Je dois avouer que j'étais plutôt circonspect quant à l'utilisation d'un boîtier bicolore même si elle s'expliquait pour des raisons évidentes de fidélité à la pièce d'origine. Je fus très agréablement surpris. Grâce au guillochage de l'argent, le contraste entre les deux matériaux se réduit et l'or rose diffuse ses reflets chaleureux sur l'ensemble du boîtier. Le rendu du boîtier  est à la fois très classique dans son interprétation mais finalement aussi très original car cette combinaison de matériaux ne se voit pas dans la production horlogère contemporaine. Il y a 30 ans, l'emploi de l'argent avait été principalement guidé par un souci d'économie. La montre actuelle en profite esthétiquement  aujourd'hui!


Le double-fond s'ouvre et se ferme sans difficulté. La conception  de ce double fond est extrêmement aboutie car la charnière se distingue à peine et l'épaisseur de la montre est peu impactée. Pour le reste, je retrouve la forme habituelle des cornes des boîtiers Journe: grâce à leur forme incurvée, la montre se positionne idéalement sur le poignet ce qui améliore le confort au porté.

Le mouvement de la montre de poche:


Le clou du spectacle se trouve évidemment derrière le double-fond. Comme dans une boîte à secret, le mouvement se dévoile au fur et à mesure que le couvercle se lève. La récompense est à la hauteur de ce petit effort: le calibre 1412, spécialement développé dans le contexte de cette série limitée est tout simplement magique. Il ne faut cependant pas s'attendre à découvrir un mouvement conforme à ce que proposent les marques de haute horlogerie de nos jours avec des finitions démonstratives et des  présentations complexes. C'est tout l'intérêt du mouvement du Tourbillon Historique: grâce à sa fidélité à celui de la montre de poche, elle-même imprégnée de l'influence des grands maîtres du XVIIIième siècle, il possède un charme unique.


Le calibre 1412, à remontage manuel, est réalisé en laiton grené et doré. Sa présentation, d'une apparente simplicité, met en valeur ses principales caractéristiques: le Tourbillon, les deux barillets en parallèle et les vis bleuies. Le Tourbillon, qui effectue une rotation complète en 60 secondes, est maintenu par un superbe pont dont les deux extrémités accueillent des vis d'une taille rarement vue. La roue d'échappement à 15 dents est visible en-dessous tandis que le balancier à 4 masselottes (que j'aurais aimé voir plus grand) oscille avec une fréquence de 3hz. Compte tenu des contraintes liées à une montre-bracelet, soumises à des déplacements plus brusques et fréquents qu'une montre de poche, l'échappement à détente de la montre d'origine a été remplacé par un échappement à ancre latérale. C'est ici la principale modification technique par rapport à la montre d'origine sans oublier la suppression des vis du balancier qui change son apparence.


Les deux barillets en parallèle occupent une grande partie de la zone supérieure. Leurs ponts sont également majestueux avec des extrémités qui contrastent avec la dominante dorée. Malgré la présence de ces deux barillets, la réserve de marche reste limitée à 56 heures. François-Paul Journe a privilégié une meilleure stabilité du comportement  au détriment de l'allongement de la réserve de marche ce qui est une excellente nouvelle.

Les vis bleuies interpellent au premier coup d'oeil. Au-delà de leur rôle habituel de fixation, elles contribuent grandement à la réussite esthétique du mouvement. Elles cassent l'uniformité chromatique et mettent en valeur les ponts. Le calibre 1412 arbore des vis d'au moins trois tailles différentes et ce sont évidemment les 5 vis les plus larges qui suscitent la plus grande surprise. Comme chaque détail qui peut sembler inhabituel dans le Tourbillon Historique, elles matérialisent la volonté permanente de respecter les caractéristiques de la montre de poche. Ces vis ont une histoire singulière. Lorsque François-Paul Journe construisit la pièce d'origine, un des 5 pas de vis fut trop élargi. Afin de respecter une certaine harmonie esthétique, il prit la décision d'élargir les 4 autres! C'est la raison pour laquelle la montre de poche possède des vis d'une telle largeur. Le Tourbillon Historique pousse donc le mimétisme jusqu'à dupliquer "les imperfections" de la première montre.


J'aime beaucoup ce mouvement. Il est d'une intrigante beauté car nous ne sommes plus de nos jours habitués à observer une construction quasi minimaliste. Et pourtant cette simplicité permet d'apprécier la rigueur de sa finition et son architecture particulière. Les deux barillets imposants au sommet, le Tourbillon dégagé dans la partie inférieure, des ponts de caractère, une construction orientée vers l'efficacité, tous ces détails me font penser à un mouvement de George Daniels, seul point de comparaison qui me vient à l'esprit. A vrai dire, le Tourbillon Historique m'évoque la montre Daniels réalisée par Roger Smith. J'y retrouve un état d'esprit similaire, ce respect à la fois de la montre d'origine et de l'oeuvre des grands horlogers du passé. Mais cette fois-ci, la montre de départ et la montre d'arrivée ont été créées par la même personne!


Incontestablement, le Tourbillon Historique est une montre majeure de ces dernières années. En revisitant ses premières années de créateur horloger, François-Paul Journe retrouve toute son inspiration et tout son talent au service d'une pièce d'un grand charme.  Les principaux traits de la montre de poche d'origine définissent le caractère singulier de la montre commémorative, d'un classicisme  très rarement mis en scène de nos jours. Le Tourbillon Historique ne correspond pas aux critères de la haute horlogerie contemporaine que nous avons coutume d'observer. Il se situe dans une autre dimension, celle où  la flamme des horlogers qui ont marqué l'histoire reste vivace.


Le Tourbillon Historique est commercialisé à compter de l'automne 2013 dans le cadre d'une série limitée de 99 exemplaires à un prix de 92.000 euros TTC que je trouve adapté compte tenu de l'originalité et de la qualité de la montre. A noter que 10 exemplaires supplémentaires, à cadran noir, boîtier platine et mouvement en or rose seront également produits afin de célébrer le 10ième anniversaire de la première boutique Journe. Une montre sera disponible par boutique, les heureux élus étant choisis par le biais d'un tirage au sort effectué en janvier 2014.

Merci à François-Paul Journe et à l'équipe de la boutique de Paris.

Les plus:
+ un cadran d'une très grande pureté
+ le charme du boîtier bicolore et la discrétion de la charnière
+ un mouvement dont le minimalisme met en valeur son architecture et sa finition
+ le confort au porté
+ le sentiment d'être en face d'une pièce majeure d'un horloger qui marque son époque

Les moins:
-  le diamètre du balancier aurait mérité d'être plus grand

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci pour ce bel article !