mercredi 11 septembre 2013

Glashütte Original: Senator Tourbillon

Je me rends compte que cela fait un certain temps que je n'ai pas parlé de Glashütte Original. C'est un tort car même en donnant l'impression de vivre dans l'ombre de son prestigieux voisin, Lange & Söhne, Glashütte Original n'en demeure pas moins une manufacture de grande valeur proposant un éventail très large de complications que bien de marques suisses pourraient lui envier.

Une de mes montres préférées de la collection 2013 est la Senator Tourbillon. Ce n'est sûrement pas la pièce la plus compliquée jamais produite par la manufacture saxonne mais elle est une excellente démonstration de la qualité de sa production.


La ligne Senator est la plus classique de la collection, celle qui incarne le respect de la tradition horlogère. La Senator Tourbillon s'inscrit totalement dans cet esprit avec ses aiguilles "poire", ses chiffres romains et sa minuterie chemin de fer. Le Tourbillon volant est d'ailleurs cohérent avec cette atmosphère qui fleure bon le retour aux sources puisque  cette complication fut développée en 1920 par Alfred Helwig et ses apprentis au sein de la première école d'horlogerie de Glashütte. Le principe du Tourbillon volant est simple à expliquer mais difficile à maîtriser. Le point de fixation unique qui permet de libérer la vue sur la cage et de renforcer le caractère hypnotisant du Tourbillon rend la construction plus délicate et nécessite une exécution parfaite.

Sur les modèles de base de la ligne Senator, le design  peut paraître un peu trop sage, pour ne pas dire suranné. Je n'ai nullement ce sentiment avec la Senator Tourbillon. La magie du Tourbillon volant contribue bien entendu à apporter l'élément excitant qui propulse la montre dans une autre dimension. Mais ce n'est pas tout! Le cadran anthracite est réellement magnifique et donne un aspect plus contemporain  à la montre. Car c'est là le paradoxe de cette pièce qui explique en grande partie son charme. Pris individuellement, chaque détail est fidèle au classicisme de la marque. Mais l'ensemble est emprunt d'une grande modernité.


Il est également appréciable de remarquer que pour cette montre somme toute simple dans ses fonctions temporelles (heures, minutes, date et trotteuse au niveau du Tourbillon), Glashütte Original a résisté à la tentation du boîtier XXL. Les 42mm du boîtier en or gris sont loin d'être anodins mais la couleur du cadran diminue la taille perçue. Les proportions sont finalement idéales car l'ouverture sur le cadran est relativement importante, flirtant avec la minuterie d'un côté et avec l'axe des aiguilles de l'autre. Dans ce contexte, un boîtier plus petit m'aurait semblé trop juste.

Glashütte Original a choisi les couleurs avec beaucoup de soin. La grande date noire se fond quasiment dans le cadran anthracite comme pour laisser le premier rôle au Tourbillon volant. Ce dernier apparaît comme lumineux ce qui le rend encore plus séduisant. Et avec une rigueur toute germanique, Glashütte Original a discrètement placé une petite flèche bleue pour matérialiser la trotteuse sur le Tourbillon. 

Le mouvement automatique 94-03, d'une fréquence de 3hz et d'une réserve de marche de 48 heures, est également intéressant à observer. Il possède en effet une présentation originale avec son rotor 3/4 positionné au sommet. L'ensemble est parfaitement fini, sans extravagance, en respectant les critères de discrétion et de raffinement de Glashütte Original. J'aime particulièrement la continuité des côtes et la profondeur de l'espace dans lequel évolue la masse oscillante. En revanche, cette dernière aurait mérité un autre traitement. Le double "G" qui soutient la partie périphérique bicolore n'est pas ma tasse de thé. Dans ce contexte haut de gamme une masse oscillante plus démonstrative aurait été la bienvenue d'autant plus que la discrétion de la décoration du mouvement l'aurait permis.


Cette réserve est cependant vite balayée lorsque la Senator Tourbillon est mise au poignet. La beauté du Tourbillon volant marque son empreinte instantanément sans toutefois être décalée par rapport au reste de la montre. En fait, la Senator Tourbillon est un modèle d'équilibre: la taille est idéale, chaque élément semble cohérent avec les autres  et l'ouverture sur le cadran ne trouble nullement son élégance. Finalement, le seul vrai problème avec cette montre est la frustration qu'elle crée lorsque une des aiguilles survole le Tourbillon volant: l'heureux propriétaire de la Senator Tourbillon doit alors s'armer de patience pour profiter de nouveau  du spectacle sans contrainte! Peut-être s'agit-il d'un des rares moments où l'on souhaite que le temps passe plus vite.

Merci à l'équipe Glashütte Original pour son accueil à Baselworld 2013.

Les plus:
+ la beauté du Tourbillon volant
+ le cadran anthracite et l'intégration de la grande date
+ une élégance classique qui se permet d'être contemporaine

Les moins:
- la présentation de la masse oscillante, peu avantageuse

Aucun commentaire: