Audemars Piguet: Royal Oak Offshore Chronographe Lebron James

Lebron James étant devenu ambassadeur d'Audemars Piguet en 2011, il est logique que la Manufacture du Brassus lui dédie enfin une montre en 2013, année marquée par la conservation de son titre de champion NBA avec l'équipe du Miami Heat. Même s'il apprécie beaucoup sa Millenary 4101 (comme je le comprends!), Audemars Piguet n'a pas eu à réfléchir longtemps sur la base à utiliser pour dessiner, avec son implication, la montre dont il allait être l'image. La Royal Oak Offshore Chronographe s'imposait compte tenu du gabarit de cet athlète dominant des parquets. 


Je dois avouer qu'à l'annonce de la sortie de la ROO Lebron James, j'avais quelques craintes. Encore une série limitée de la part d'Audemars Piguet? Et que va-t-elle présenter de plus par rapport à ses devancières? Comment retrouver l'univers particulier d'un joueur de basket américain sans tomber dans la caricature digne d'un clip de rap qui passerait en boucle sur une chaîne musicale?

Et pourtant, Audemars Piguet est arrivé à se sortir de cet exercice extrêmement épineux. Mieux que cela: la montre possède une caractéristique qui la rend particulièrement intéressante au sein de la collection et sur laquelle je vais revenir.


La grande force de cette montre est sa douceur générale malgré son diamètre de 44mm et l'imposant protége-couronne duquel émergent les deux poussoirs rectangulaires. Ce sentiment provient du superbe jeu de couleurs que je trouve reposant et harmonieux. Le bracelet gris, le motif "Méga Tapisserie", les compteurs et la lunette en titane forment un ensemble homogène et cohérent. Le boîtier en or rose et les chiffres appliqués apportent leur chaleur et se détachent visuellement sans aucune agressivité. Toutes ces teintes finissent par définir une palette "pastel" du plus bel effet.

Le contraste entre les compteurs et le motif du cadran est subtil puisque ils se situent dans la même ambiance chromatique.  Audemars Piguet a cependant veillé à les faire ressortir avec élégance grâce à un discret cerclage en or. Dans ce contexte de couleurs apaisées, la lisibilité pourrait être un problème. Au-delà des traditionnelles aiguille "spatule" luminescentes en or rose qui se lisent sans souci, les aiguilles des affichages du chronographe se distinguent grâce à leur couleur bleu (trotteuse centrale du chronographe et aiguilles des deux compteurs des heures et des minutes).  Les temps mesurés s'affichent donc clairement même si j'aurais aimé que les demi-heures soient matérialisées sur le compteur des heures compte tenu du compteur 30 minutes.


Audemars Piguet combine comme de coutume avec les ROO plusieurs matériaux dans cette montre. J'ai évoqué le titane de la lunette et l'or rose du boîtier. Les éléments manipulables et mobiles sont en revanche en céramique noire. Ils rehaussent un peu le style de la montre, au même titre que le guichet de date, en lui apportant une couleur plus marquée tout en restant très discrets... lorsque la montre est observée de face ou mise au poignet. En revanche, lorsqu'elle dévoile sa carrure droite, c'est un autre spectacle qui s'offre à nos yeux.

Le talent des designers d'Audemars Piguet est d'avoir inséré la touche précieuse... osons le mot, "bling-bling" de quelques basketteurs sans que cela dénature la montre. Le poussoir supérieur est serti de diamants et j'aime beaucoup cette idée. En effet, je trouve amusant le concept qui consiste à toucher des diamants pour activer le chronographe. Ensuite, ces diamants ne sont visibles que sous des angles précis. Enfin, c'est une façon d'apporter une originalité, une personnalité à cette montre tout en respectant le contexte dans lequel elle est créée. Des diamants dans une montre consacrée à un basketteur américain ne choquent personne. Et la discrétion de leur emplacement correspond bien à l'image que j'ai de Lebron James qui sait conserver une certaine élégance en toute circonstance.


La tendance a été enclenchée depuis plusieurs modèles et  les ROO proposent  dorénavant un fond transparent. La ROO Lebron James ne déroge pas à la règle et le mouvement 3126/3840 est donc visible même si la signature en bleu de Lebron James est apposée sur la glace saphir.

Le mouvement est modulaire avec comme base le calibre 3126 de manufacture qui anime le module chronographe en provenance de chez Dubois Dépraz.  Compte tenu de l'architecture du mouvement, c'est le calibre de base qui est observable à travers la glace saphir. Il s'agit d'une déclinaison du 3120 que l'on reconnaît à son pont de balancier traversant. La masse oscillante en or subit un traitement galvanique qui lui donne une couleur plus "technique". Le calibre est toujours aussi agréable à observer même si évidemment le mouvement chronographe intégré se fait toujours autant désirer. Je retrouve les performances habituelles du calibre maison avec une réserve de marche de 55 heures, une fréquence de 3hz et le stop-seconde lors de la mise à l'heure. Grâce à la forme des poussoirs, l'activation, l'arrêt et la remise à zéro du chronographe est plutôt agréable.


C'est en mettant la montre au poignet que la caractéristique la plus marquante de la ROO Lebron James apparaît. Il s'agit de la forme du boîtier au niveau de ses extrémités et de la façon dont le bracelet y est intégré. S'agit-il d'une nouvelle tendance qui va marquer toutes les futures ROO? En tout cas, les cornes sont maintenant clairement marquées et sont surélevées par rapport aux segments situés entre elles. Le bracelet est attaché différemment et d'ailleurs le  boîtier impose une courbure très ferme au bracelet qui empêche la montre d'être posée à plat. C'est la raison pour laquelle les photos sont prises avec la montre posée sur un coussinet. Esthétiquement parlant, le résultat est convaincant car donnant du dynamisme au dessin. La montre y gagne aussi en confort car les cornes sont très courtes et très incurvées. En revanche, une constante demeure: la ROO Lebron James paraîtra ridicule si le poignet est trop petit pour supporter ses 44mm de diamètre.

A titre personnel, j'ai eu beaucoup de satisfaction à la porter. J'aime les montres lourdes et la ROO Lebron James répond à mon attente sur ce plan précis. J'apprécie également les couleurs, ce mélange de gris et d'or rose sans oublier la céramique noire. Et puis, comment ne pas oublier le poussoir serti qui apporte sa dimension précieuse tout en restant presque caché? Un vrai plaisir égoïste et une façon d'être un peu décalé tout en gardant les convenances! Cette petite excitation apporte un intérêt supplémentaire à la ROO Lebron James qui, au bout du compte, se révèle être plus surprenante que je ne le pensais au départ.


La ROO Lebron James est disponible dans le cadre d'une série limitée de 600 pièces et est livrée avec un bracelet caoutchouc gris supplémentaire.

Merci à l'équipe de la boutique Audemars Piguet de Paris pour son accueil.

Les plus:
+ une belle harmonie des couleurs
+ la combinaison des différents matériaux
+ le travail sur les extrémités du boîtier
+ le poussoir serti, original et bien dans le contexte de la montre

Les moins:
- la graduation intermédiaire manquante sur le compteur des heures
- le mouvement chronographe intégré maison se fait désirer même si le calibre de base du mouvement modulaire est bien présenté

Commentaires